5 manières créatives d’utiliser les stories Instagram

5 manières créatives d’utiliser les stories Instagram

Saviez-vous que 400 millions d’utilisateurs d’Instagram regardent quotidiennement des stories ? Les stories d’Instagram font parler d’elles et il y a une bonne raison à cela !

Les stories d’Instagram sont courtes, amusantes et engageantes, ce qui en fait un contenu parfait pour les réseaux sociaux.

Mais revenons un peu en arrière. Qu’est-ce qu’une story Instagram ?

Les stories d’Instagram sont une forme de contenu éphémère, ce qui signifie qu’elles ne restent pas éternellement sur votre page. Elles ne durent que 24 heures et sont séparées des messages de votre flux.

Elles peuvent être créées sous forme d’images, de vidéos ou de boomerangs. Vous pouvez ajouter des éléments à vos stories comme des autocollants, des GIF, de la musique et vous pouvez également poser des questions ou répondre à des sondages. Quelle que soit la manière dont vous utilisez les stories, elles constituent un excellent moyen de communiquer avec votre public.

Les stories d’Instagram sont affichées en haut de votre flux Instagram et de nombreuses marques utilisent ce moyen pour rester en contact avec leur audience. Chaque fois que vous publiez une nouvelle story, vous apparaissez en haut du flux de votre abonné.

Voyons de quelques façons originales d’utiliser les stories d’Instagram pour faire participer votre public.

1. En coulisses

Les gens adorent voir les coulisses d’une activité sur les réseaux sociaux ! Après tout, votre entreprise, c’est VOUS. Les contenus « en coulisses », comme le partage de votre espace de travail, votre vie en dehors du bureau ou une journée dans la vie de…, peuvent vraiment humaniser votre marque. Les gens veulent acheter à d’autres humains, pas à une marque anonyme, alors assurez-vous de partager avec eux votre humanité !

2. Compte à rebours d’un lancement

Les histoires sont parfaites pour, eh bien, raconter une histoire ! Le compte à rebours pour le lancement d’un nouveau produit, service ou promotion est un moyen parfait pour susciter l’anticipation et la curiosité de votre public. Vous pouvez le faire de plusieurs manières différentes. Par exemple, vous pouvez montrer des morceaux de votre produit, un à la fois, jusqu’à ce que vous révéliez le produit dans son intégralité dans la dernière publication. Une autre idée est de proposer des « indices » dans chaque story vers la grande annonce. Soyez créatif avec ces différents comptes à rebours et vous êtes sûr que votre public continuera de cliquer jusqu’à l’annonce finale !

3. Annonces

Vous avez quelque chose de nouveau et d’excitant à venir ? Postez une story à ce sujet ! Les stories disparaissent au bout de 24 heures. Si vous voulez que les gens voient le contenu le plus récent, comme un épisode de podcast ou un article de blog, alors partagez une annonce dans vos stories pour promouvoir votre « tout nouveau » contenu. Ce type de contenu cessera très rapidement d’être une nouveauté et, par conséquent, ne vieillit pas bien dans votre flux. Utilisez la fonction stories pour mettre en valeur votre contenu le plus récent et générer immédiatement des visites et des téléchargements.

4. Ventes flash

Les stories d’Instagram sont le moyen idéal de partager des ventes flash. Pourquoi ? Parce qu’elles disparaissent au bout de 24 heures. Ainsi, vous n’avez pas à vous inquiéter de voir vos abonnés demander pourquoi le code a expiré sur d’anciens messages ou se plaindre qu’un certain « article en promotion » est en rupture de stock.

La promotion de votre vente flash dans une story permet également de s’assurer que votre public ne manquera pas votre vente. On vous recommande de faire votre annonce de vente flash en plusieurs fois afin qu’elle reste en tête du flux. Vous pouvez y mettre en avant différents produits ou des rappels de la date d’expiration.

5. Takeovers d’Instagram

Le takeover d’Instagram est une méthode extrêmement populaire qui consiste à utiliser des influenceurs, des clients ou d’autres utilisateurs pour promouvoir votre marque ou votre produit en leur demandant de « prendre le contrôle » de votre compte Instagram. Lors d’un takeover, un autre utilisateur « prend le contrôle » de vos stories et partage ses expériences tout au long de la journée.

Si vous êtes créez des cours, vous pouvez demander à un∙e de vos étudiant∙es de « prendre le contrôle » votre compte Instagram et il ou elle pourra partager son expérience avec votre cours ou expliquer comment ce cours a été mis en pratique. Si vous êtes un podcasteur, vous pouvez donner à votre invité la possibilité de « prendre le contrôle » et de partager sur sa vie ou son entreprise, ce qui peut accroître l’intérêt pour cet épisode spécifique.

On est curieuses savoir ce que vous en pensez… Comment utiliserez-vous les stories d’Instagram pour atteindre votre public et promouvoir votre marque ?

Les meilleurs moments pour publier sur les réseaux sociaux

Les meilleurs moments pour publier sur les réseaux sociaux

Un célèbre dicton dit que le timing fait tout et, vous savez quoi… c’est juste! Surtout quand il s’agit des meilleurs moments pour publier sur les réseaux sociaux.

Nous sommes en 2020 et les réseaux sociaux ne sont pas exactement une nouveauté en marketing. S’ils représentent toujours une énorme opportunité pour les entreprises de toutes tailles, il n’est pas aussi facile qu’autrefois d’atteindre votre audience.

Maintenant que de plus en plus de marques et d’entreprises ont découvert le pouvoir du « social » et que les différentes plateformes se sont développées et modifient régulièrement leurs algorithmes, les réseaux sociaux donnent souvent l’impression que l’on est en train d’hurler au milieu d’une salle bondée mais que personne ne nous écoute. De quoi se sentir légèrement frustré∙es!

Bien entendu, les entreprises ont quelques options en ce qui concerne les réseaux sociaux:
Option A : Investir de l’argent dans la publicité payante
Option B : Se plaindre de l’évolution des algorithmes et déclarer que les réseaux sociaux ne servent à rien
Option C : Améliorer sa stratégie réseaux sociaux.

L’option C est la moins chère et la plus efficace, c’est donc celle que l’on recommande ! La création stratégie de réseaux sociaux améliorée est une chose sur laquelle vous avez un contrôle total.

Les réseaux sociaux peuvent vous apporter du trafic et des ventes, comme cela a toujours été le cas, mais seulement si vous avez une stratégie intelligente.

Une stratégie intelligente en matière de réseaux sociaux repose notamment sur le choix du moment de publication. Bien qu’il existe de nombreux facteurs de réussite différents, trouver les meilleurs moments pour publier est un excellent moyen de commencer à voir des améliorations dans vos résultats.

Trouver les meilleurs moments pour publier n’est pas une garantie que votre engagement va monter en flèche. Toutefois, c’est une façon plus stratégique de commencer à gérer vos réseaux sociaux, et cela peut conduire à une meilleure compréhension et à une meilleure présence en général.

Et, même si on sait qu’on n’a pas besoin de le dire, on voulait juste que ce soit clair : de nos jours, être présent sur les réseaux sociaux est vraiment crucial !

Au lieu de spéculer sur des algorithmes ou de vous contenter de publier et d’espérer que quelqu’un verra votre message et s’y intéressera, tirez parti des connaissances existantes sur l’activité des utilisateurs des réseauxs sociaux et améliorez votre timing afin d’accroître votre engagement et votre reach.

Quand publier sur les réseaux sociaux est un sujet brûlant et si de nombreuses études ont été réalisées, leurs résultats varient. On a donc rassemblé les données de certaines études pour vous donner un aperçu général des meilleurs moments de publication et partager quelques conseils sur la façon dont vous pouvez utiliser ces informations pour devenir le roi / la reine de la jungle !

Facebook

Commençons par le poids lourd : Facebook ! Facebook a mis en colère plus d’une personne en diminuant la portée organique des marques au fil des ans, ce qui a conduit de nombreuses entreprises à se demander s’il y a même un intérêt à être sur Facebook.

Cependant, Facebook est toujours la plus grande plateforme social avec plus de 2 milliards d’utilisateurs et c’est une plateforme qui est utilisée au travail comme à la maison. L’utilisateur moyen passe 50 minutes par jour sur Facebook, ce qui est un potentiel incroyable pour votre entreprise.

En se basant sur plusieurs études et sources, Neil Patel a découvert que le meilleur moment pour publier sur Facebook lorsque l’on cherche de l’engagement est en début d’après-midi. Les messages publiés vers 13 heures sont les plus partagés et ceux publiés vers 15 heures sont généralement les plus cliqués. Cette période fonctionne également bien pour les photos et les vidéos, les photos recevant un grand nombre de commentaires entre 13h et 13h et les vidéos recevant le plus de commentaires entre 12h et 13h.

Sur Facebook, il est payant de suivre une philosophie « less is more » avec votre contenu. Sotrender a constaté que la portée organique de ses pages Facebook diminue à chaque publication. Si vous ne publiez pas quotidiennement et que vous cherchez le meilleur jour pour toucher les utilisateurs, optez pour le mercredi. C’est le jour de la semaine à privilégier.

Twitter

Twitter est un peu différent car la quantité compte sur Twitter. Contrairement à Facebook, vous ne pourriez jamais vous en tirer en publiant un seul tweet tous les quelques jours.

Ainsi, si vous souhaitez publier souvent sur Twitter, vous pouvez cibler la programmation de votre contenu le plus récent ou le plus important, de manière à ce qu’il soit publié pendant les périodes de forte affluence.

Les données de diverses sources compilées par HubSpot ont montré que le moment optimal pour publier sur Twitter est de 12h à 15h, du lundi au vendredi. Cela correspond au fait que de nombreuses personnes prennent leur pause déjeuner et consultent Twitter pendant leur pause déjeuner.

Les clics sur les liens suivent un schéma similaires car ils semblent culminer tout au long de l’après-midi, entre 12h et 18h. Cela s’explique probablement aussi par le fait que les gens prennent leur pause déjeuner ou quittent leur travail et cherchent quelque chose à lire.

De plus, tout comme sur Facebook, le mercredi est une journée chargée, plus précisément entre 17h et 18h. On peut se demander si le blues du milieu de la semaine commence à toucher les gens et les pousse vers les réseaux sociaux !

LinkedIn

La plateforme de mise en réseau des entreprises, Linkedin, est parfaite pour les entreprises B2B qui cherchent à cibler les professionnels. Comme vous l’avez peut-être deviné, puisqu’il s’agit d’un site de réseautage professionnel, les données montrent que LinkedIn donne de meilleurs résultats en termes d’engagement pendant la semaine et que celui-ci diminue le week-end.

Dans la même lignée que précedemment, les études montrent que le milieu de semaine est le meilleur moment pour publier sur LinkedIn. Deux d’entre-elles indiquent que le mardi et le mercredi sont les meilleurs jours. Une étude de TrackMaven portant sur 17,5 millions de messages sur les réseaux sociaux de plus de 17 000 marques a montré que 9 heures du matin le mercredi est le meilleur moment pour publier sur LinkedIn. De plus, AddThis a analysé les données de 14 millions d’utilisateurs et a constaté que le plus grand nombre de clics et de partages a lieu le mardi entre 10h et 11h.

Instagram

Si vous pariez que le milieu de la semaine, en particulier le mercredi, est un bon moment pour publier sur Instagram, vous allez être déçu∙e ! Contrairement aux autres plateformes, Instagram ne suit pas tout à fait ce schéma. En fait, le schéma n’est pas très clair, car les données sur le meilleur moment pour publier sur Instagram sont complètement biaisées.

Il y a une très bonne raison à cela : Instagram a son propre algorithme. Il réorganise les messages dans le flux de ses utilisateurs en fonction de l’engagement préalable avec la marque, entre autres facteurs. Ainsi, les résultats des meilleurs moments pour publier varient également en fonction de l’audience et du contenu de chaque marque.

Il est préférable de faire des tests sur Instagram et de trouver son meilleur moment en utilisant ses propres données. Cependant, il n’y a pas de mal à avoir quelques infos pour commencer votre programme de diffusion.

Une chose que les études montrent, c’est que les gens passent du temps sur Instagram. 35% des utilisateurs accèdent au site plusieurs fois par jour ! Loin d’être une ville fantôme, Instagram est l’une des plateformes où il y a le plus d’engagement !

Pour ce qui est du timing, l’engagement a tendance à être plus important en semaine. Certaines études recommandent d’utiliser le site entre 9h et 18h, du lundi au jeudi. TrackMaven a constaté que l’engagement a tendance à rester constant tout au long de la semaine, mais qu’il y a généralement une baisse le dimanche.

De plus, de nombreuses études ont montré que le pic d’engagement se situe souvent tôt le matin, entre 5 et 6 heures. Cela a du sens si l’on suit le schéma selon lequel la plupart des gens se connectent sur leurs réseaux sociaux lorsqu’ils se réveillent ou se préparent à aller travailler.

Certains experts recommandent de publier sur Instagram en dehors des heures de pointe. Cela peut vous aider à combattre la concurrence des marques à gros budget. Les gros publient, la plupart du temps, pendant les heures de bureau, donc publier en dehors des heures de pointe pourrait vous offrir une meilleure opportunité d’atteindre votre public.

Le timing est-il vraiment important ?

Toutes ces données peuvent sembler un peu contraignantes et bien éparpillées. Et c’est parce qu’elles le sont. Chaque page vicre une expérience différente parce que chaque public est différent. Cependant, le timing est vraiment important sur les réseaux sociaux. Même avec des algorithmes imprévisibles, il est toujours utile de comprendre comment vos utilisateurs interagissent et quand.

Si vous débutez sur une plateforme en particulier ou sur les réseaux sociaux en général, la publication aux heures de pointe peut vous donner l’occasion de voir des résultats rapides et il est plus facile de s’organiser et de se mettre en place pour ne pas être submergé.

Surtout, utiliser les heures de pointe pour programmer vos publications est le meilleur moyen de rester cohérent et de garder vos comptes attractifs pour vos fans qui attendent votre contenu. On vous recommande d’établir votre calendrier en fonction des heures de grande affluence, puis d’analyser vos propres données et vos paramètres et de mesurer ce qui fonctionne pour votre audience à vous.

Il existe des mesures et des indicateurs sur chaque outil qui vous donneront un aperçu de ce qui fonctionne pour votre entreprise. Nous vous expliquons comment les trouver et comment utiliser vos mesures pour créer votre calendrier dans cet article.

Une fois que vous avez mesuré vos statistiques, vous pouvez créer votre calendrier de publications en fonction de vos propres périodes de pointe.

En combinant vos propres statistiques et un calendrier bien organisé, votre stratégie réseaux sociaux sera cohérente et efficace et vous pourrez en tirer un bien meilleur profit (avec moins de travail) sur le long terme !

Et vous, à quelles heures publiez-vous sur les réseaux sociaux ? Utilisez-vous un calendrier éditorial fixe pour programmer vos publications ?

Comment créer un calendrier de publications sur les réseaux sociaux efficace

Comment créer un calendrier de publications sur les réseaux sociaux efficace

Il y a deux types de personnes dans ce monde : celles qui aiment les calendriers et autres agendas et celles qui les détestent. Quelle que soit la catégorie à laquelle vous appartenez, n’oubliez pas : personne ne peut rester insensible aux charmes des calendriers de publication sur les réseaux sociaux.

On sait, on sait, on peut déjà entendre vos objections !

Mais je suis créatif, je ne peux pas m’en tenir à un calendrier !
Mais j’ai besoin d’inspiration et elle arrive quand elle arrive…
Mais je n’ai pas le temps de créer tout un tas de contenus pour les réseaux sociaux toute seule.

Comme vous avez de la chance :
On va vous montrer comment créer un calendrier de publication pour vos réseaux sociaux qui prend en compte votre créativité et qui ne vous donne pas l’impression d’avoir les mains liées.

Pourquoi créer un calendrier de publication pour les réseaux sociaux ?

Ce calendrier est le cadre qui guide toutes vos publications. Il vous donne une base solide pour que vous soyez toujours cohérent, sur le message et sur la marque ; des éléments vraiment importants lorsqu’il s’agit des réseaux sociaux.

On dénombre aujourd’hui des milliards de personnes et des millions d’entreprises sur les réseaux sociaux. Partout dans le monde, des consommateurs découvrent de nouvelles marques, deviennent plus fidèles à leur marque préférée, s’engagent auprès d’entreprises et achètent des produits grâce aux réseaux sociaux. Vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas y être présent.

Et oui, cela s’applique à vous aussi, quelle que soit votre charge de travail. La gestion des réseaux sociaux peut ressembler à un emploi à plein temps (on en sait quelque chose) et, avec les 10 000 autres choses qui se passent dans votre journée, c’est une tâche qui peut se retrouver très vite en bas de la liste. Mais réfléchissez bien: si vous aviez un magasin physique et qu’un client potentiel se posait des questions juste devant la porte, ne feriez-vous pas en sorte que celle-ci soit ouverte, que les lumières soient allumées et la vitrine jolie, même si vous étiez la seule personne à y travailler ? Ignorez les réseaux sociaux, serait comme garder votre magasin sombre et fermé.

Un calendrier de publication sur les réseaux sociaux vous permet de vous tenir plus facilement à jour. Il vous évite de devoir réfléchir à ce qu’il faut publier et à quel moment. Si vous suivez les étapes que l’on vous propose pour structurer votre calendrier, il vous sera beaucoup plus facile de rester cohérent sur les réseaux sociaux.

Des messages cohérents renforcent votre contenu. Si vos messages sont cohérents, votre audience saura à quoi s’attendre. Elle se familiarisera avec votre contenu. Ainsi, lorsque vous aurez quelque chose à annoncer ou que vous partagerez quelque chose d’inhabituel, l’accueil de votre public sera chaleureux, au lieu de le voir se demander « Qui est cette personne et pourquoi est-ce que je vois son message ? »

Maintenant que vous êtes conquis, vous vous demandez peut-être comment créer le meilleur calendrier de publication réseaux sociaux possible ? Ravies que vous nous posiez la question ! On va vous guider.

Quand publier

Il existe de nombreuses études sur les meilleurs moments pour publier sur les réseaux sociaux et vous pouvez suivre ces conseils pour créer votre calendrier de publication, mais la seule chose qui devrait vraiment compter pour vous c’est votre audience.

Les différentes audiences ont des habitudes… différentes. Si vous êtes une entreprise B2B qui vend à des responsables marketing, votre audience aura des habitudes différentes sur les réseaux sociaux que si vous êtes un food-truck nocturne qui cible les étudiants. Un public est probablement plus actif sur LinkedIn en semaine. L’autre est sans doute plus enclin à se trouver sur SnapChat ou Instagram le week-end et le soir. Ce qui signifie deux calendriers de publication bien différents !

Heureusement, il n’est pas nécessaire de savoir lire dans les pensées pour comprendre comment votre public agit sur les réseaux sociaux. Chaque plateforme fournit des informations sur le moment où votre audience est active en ligne. Il vous suffit de savoir où chercher ces données.

Sur Facebook :

Presque tout ce que vous devez savoir sur votre page Facebook se trouve dans la section « Statistiques ». De là, cliquez sur l’option « Publications » dans le menu de gauche. Facebook indique très clairement quand votre public est en ligne pour vous donner une idée du moment où vous devez poster.

Sur Twitter :

Il est important de noter que sur Twitter la plupart de votre audience ne voit pas vraiment vos tweets (du moins pas tout de suite !) mais cela ne signifie pas que vous devez optimiser votre page Twitter autant que possible !

Les statistiques de Twitter ne sont pas aussi performantes que celle de Facebook, mais vous pouvez obtenir quelques informations, comme les jours où vos tweets ont le plus d’impressions.

Vous pouvez également utiliser un outil gratuit appelé Tweriod pour savoir quand votre audience est en ligne. Tweriod analyse votre audience et vos tweets pour déterminer quand celle-ci est en ligne et quand vos tweets sont les plus exposés. Il vous suffit de vous connecter avec votre identifiant Twitter et Tweriod analysera vos statistiques. Comme par magie, votre calendrier de publication sur Twitter deviendra beaucoup plus clair !

Sur LinkedIn :

Sur LinkedIn, il est un peu plus difficile de savoir quand votre audience est en ligne, mais avec un peu d’expérimentation, vous pouvez y arriver.

  • La première étape consiste à consulter vos statistiques et à sélectionner « Visiteurs ».
  • Faites défiler la page vers le bas jusqu’à la section « Trafic » et vous verrez un graphique qui mesure votre trafic.
  • Sélectionnez « Visiteurs uniques » dans la rubrique « Indicateurs » comme mesure pour afficher le nombre de personnes qui consultent votre page
  • On préfére choisir « 30 derniers jours » pour notre aperçu car cela permet de donner une image plus claire
  • Sur le côté droit, activez le bouton « Trafic sur ordinateur et mobile agrégé » pour voir le nombre total, au lieu des chiffres séparés pour les téléphones portables et les ordinateurs de bureau
  • De là, vous pouvez voir quels jours sont les plus populaires auprès de votre public
  • Faites défiler le graphique pour voir des dates précises

Sur le graphique ci-dessous, on peut voir que notre page est plus active les lundis et mardis avant de plonger le reste de la semaine.

Ce n’est pas une science parfaite, mais ça nous donne suffisamment d’informations pour commencer à tester pour définir le meilleur moment de publication.

Sur Instagram :

Instagram appartient à Facebook. Les statistiques sont donc très similaires et il est facile de trouver quand son audience est en ligne. Assurez-vous que vous avez un profil business et cliquez sur l’onglet « Statistiques » dans le menu en haut à droite de votre profil. Dans l’option « Total des abonnés », dans la « Vue d’ensemble », vous trouverez un graphique qui indique les heures et jours où vos abonnés sont le plus actifs sur Instagram.

Le fait de déterminer les jours et les heures où votre audience passe du temps en ligne constituera la base d’un calendrier de publication digne de ce nom. Vous éviterez ainsi de gaspiller des messages de qualité qui sont programmés sur les jours et heures où votre public n’est pas connecté.

Mais le timing n’est qu’une pièce du puzzle. La prochaine étape consiste à trouver le contenu.

Quel contenu publier

Vous ne pouvez pas vous contenter de taper 280 caractères dans la cellule de publication et vous attendre à ce que quelqu’un y réponde. Non, maintenant les réseaux sociaux veulent des vidéos, du live, des photos, des boomerangs et plus encore.

Le bon type de contenu dépend de deux choses principales : la plateforme et…

Oui, votre audience !

Chaque plateforme a sa propre niche en ce qui concerne les types de contenu. Voici quelques directives générales sur ce qu’il faut publier sur chaque plateforme :

  • Facebook : photos, vidéos, contenu live
  • Twitter : liens vers des articles de blog, de la curation de contenu, des GIF
  • Instagram : photos, vidéos, boomerangs et stories de qualité
  • LinkedIn : liens, news de votre secteur d’activité, vidéos

C’est un bon point de départ pour comprendre quel contenu publier, mais si vous voulez vraiment créer le meilleur calendrier de publication possible (et pourquoi pas hein ?!), alors vous devrez vous plonger un peu plus dans vos statistiques sur chacun des réseau pour voir quel type de contenu fonctionne avec votre public.

Facebook :

Facebook Statistiques pourrait bien devenir votre nouveau meilleur ami après cet article de blog ! Dans la section Statistiques, sous « Publications », cliquez sur « Types de publications ». Cela vous permettra de découvrir les différents types de contenus et de savoir dans quelle mesure ils conviennent à votre public.

Vous pouvez regarder cela et vous dire : « Ok, maintenant, je connais le type de messages qui fonctionnent bien, mais pas le contenu réel du message ». Vous pensiez que Facebook vous laisserait tomber comme ça ? Bien sûr que non !

Si vous retournez à « Quand vos fans sont en ligne » et que vous faites défiler la page vers le bas, vous verrez une liste de tous vos posts publiés, avec le type de post, la portée et le taux d’engagement. C’est ici que vous pouvez voir le contenu réel qui fonctionne. Il n’y a pas de moyen facile de faire le tri. Il vous faut donc faire défiler manuellement la liste et de passer en revue les messages ayant la plus grande portée ou le taux d’engagement le plus élevé pour voir quelles sont les tendances.

Twitter :

Tout comme Facebook, Twitter décompose vos tweets pour vous et vous montre comment elles se classent en fonction des impressions, de l’engagement et du taux d’engagement.

Vous pouvez cliquer sur l’une des tweets pour obtenir des informations plus détaillées et l’engagement qu’elle a généré.

On vous recommande d’examiner vos publications au scores les plus élevés pour détecter toute similitude. Notez si les images améliorent vos tweets, s’il y a des sujets qui suscitent constamment un grand intérêt ou des types de contenu qui reçoivent des clics et des types qui obtiennent des retweets.

LinkedIn :

LinkedIn analyse également les publications et les taux d’engagement dans sa section « Statistiques » sous « Nouvelles ». Une fois que vous arrivez sur la page, vous devez répéter les étapes ci-dessus pour examiner vos meilleurs moments.

Si vous souhaitez un moyen plus rapide de consulter ces publications afin de gagner du temps, LinkedIn permet d’exporter ces informations dans un document Excel. À partir de là, vous pouvez trier par impressions ou par plus grand nombre de clics pour obtenir un aperçu rapide du contenu le plus intéressant.

Instagram :

Instagram est la plateforme qui a le plus de manques en matière d’informations sur le contenu. Comme il s’agit d’une plateforme plus récente, c’est normal, mais elle n’est pas complètement dépourvue de toute statifique. Vous pouvez donc toujours avoir une bonne idée du contenu qui fonctionne sur votre flux !

Dans la section « Statistiques », sous la rubrique « Contenu que vous avez partagé », vous pouvez passer en revue vos publications et les différentes mesures qui y sont associées. Vous pouvez trier vos messages par photo, vidéo, carrousel ou « tout le contenu » pour avoir une idée du format qui fonctionne le mieux ou des types de contenus qui fonctionnent dans chaque format particulier. Instagram vous offre de nombreuses possibilités de mesure. On aime bien regarder l’engagement et les visites de profil pour notre contenu afin de déterminer quels sont les publications que notre audience aime et ce qui la pousse à revenir sur notre profil pour plus d’informations.

Organisez vos contenus

On espére qu’en parcourant toutes vos publications, vous avez eu une idée plus précise des formats et des types de contenus que votre audience aime et que vous avez une liste d’idées de choses que vous pouvez créer et publier sur les réseaux sociaux. Après tout, vous êtes un∙e créatif∙ve !

Mais attendez une seconde avant de commencer à créer, parlons d’une dernière chose.

Vous avez peut-être du bon contenu. Vous savez peut-être quand le mettre en ligne. Mais il y a une dernière étape qui rendra votre calendrier de publication sur les réseaux sociaux vraiment solide.

Il est temps d’organiser votre contenu de manière à ce qu’il ait du sens et qu’il soit équilibré.

Vous vous êtes peut-être rendu compte, en examinant vos statistiques, que différents contenus obtiennent différents résultats.

En ce qui nous concerne, les vidéos ont la plus grande portée, mais ce sont les liens vers les articles de blog qui font remonter le trafic vers notre site. Peut-être que chez vous, sur Instagram, les citation reçoivent le plus de commentaires, mais les publications éducatives attirent plus d’abonnés.

Vous avez probablement des objectifs différents pour vos campagnes réseaux sociaux et différents types de contenu servent différents objectifs. Personne ne veut un million de fans mais aucun engagement. Tout comme personne ne veut les taux d’engagement super élevés mais aucun clic vers son site web.

Toute bonne stratégie réseaux sociaux comporte un certain nombre d’éléments interchangeables. Vous devez donc mélanger votre contenu pour que tous ces éléments restent interchangeables. C’est pourquoi on vous suggére de catégoriser votre contenu.

Créer des catégories permet de maintenir l’équilibre de votre contenu et de garantir que vous affichez tout ce dont vous avez besoin pour atteindre tous vos objectifs en matière de réseaux sociaux.

Si vous avez déjà passé en revue votre contenu dans l’étape ci-dessus, vos catégories devraient être claires pour vous en fonction des types de contenu que votre public aime et engage.

Voici quelques catégories populaires dans lesquelles vous pourriez ranger votre contenu :

  • Citations inspirantes
  • Questions
  • Promotions
  • Lead Magnets
  • Tutoriels vidéo
  • En coulisses
  • Trucs et astuces

Vous pouvez également séparer vos catégories en thématiques. Par exemple, si on divise notre contenu en thèmes, nos catégories pourraient ressembler à

  • Conseils réseaux sociaux
  • Contenu et idées de communication
  • Conseils pour le marketing par email
  • Travail à distance
  • Productivité

Vos catégories peuvent évoluer au fur et à mesure que votre présence sur les réseaux sociaux et votre entreprise se développent.

Créez votre calendrier

Vérifion que vous avez tout ce qu’il vous faut pour votre calendrier de publications sur les réseaux sociaux.

  • Savez-vous quand votre audience est en ligne et actif ? Check. ✔️
  • Savez-vous quels formats fonctionnent bien sur chaque plateforme ? Check. ✔️
  • Savez-vous quels types de contenu votre public aime ? Check. ✔️
  • Connaissez-vous vos catégories de contenu ? Check. ✔️

Vous avez maintenant tous les ingrédients pour un calendrier de publication efficace.

Il ne vous reste plus qu’à assembler le tout :

  • Choisir les jours et heures où vous souhaitez publier sur chaque plateforme
  • Décider quelle catégorie sera affichée à quelle date et à quelle heure
  • Créer un contenu différent et de multiples formats de ce contenu pour chaque catégorie

Vous pouvez organiser tout votre contenu sur un board Trello ou dans une feuille Excel.

Le pouvoir d’un calendrier de publication pour les réseaux sociaux

On vous faisait remarquer en début d’article qu’un calendrier de publication vous permettra de rester cohérent∙e et que la cohérence est toujours gagnante, surtout sur les réseaux sociaux. C’est aussi un système évolutif qui se développera avec votre entreprise. Il fonctionne pour vous, même si vous ne le gérez pas activement. Par exemple, si vous avez besoin de prendre des vacances ou d’embaucher une assistante virtuelle pour vous aider, votre calendrier sera toujours affiché, comme vous le souhaitez. C’est en mettant en place des systèmes et des structures que les entrepreneurs prospères se distinguent de ceux qui ont du mal à jongler avec tout ça.

Création de contenu : 3 erreurs à ne pas commettre

Création de contenu : 3 erreurs à ne pas commettre

Vous publiez votre article de blog toutes les semaines et êtes réglé.e comme une horloge lorsqu’il s’agit de le relayer sur votre newsletter. Vos nouveaux billets sont publiés automatiquement les réseaux sociaux et vous les repartagez jusqu’à plus soif. Enfin, vous laissez des commentaires sur les blogs des autres et faites tout ce que vous pensez utile pour faire savoir que le vôtre existe également. 

Et c’est déjà un bon début ! Pourtant, le trafic n’est toujours pas au rendez-vous. Peut-être faites vous l’une des 3 erreurs ci-dessous…  

3 erreurs de création de contenu que vous commettez peut-être…

1. Vous simplifiez trop

Soyez évident. Pensez à la personne qui débarque sur votre site, votre article, votre email, ou votre catalogue pour la toute première fois. Demandez vous toujours : qui suis-je ? Qu’est-ce que je veux transmettre ? Et à qui ?

Vous souhaitez que votre style d’expression soit amical et conversationnel ? Très bien. Mais n’oubliez pas de mettre en avant et d’expliquer la raison évidente pour laquelle vos visiteurs doivent lire ou faire quelque chose sur votre site / blog. Voici un petit exemple :

Avant :
« Vous l’avez demandé. Nous l’avons fait. La voici : la recette du succès. »

Après :
« Vous vous demandiez comment apprendre à votre chat à utiliser les toilettes ? Voici le secret. La formule secrète, étape-par-étape qui vous permettra de ne plus jamais avoir à changer la litière. »

Je vous vois sourire… Pourtant, c’est un concept établi : l’idée est de démontrer comment être spécifique et direct, sans laisser de doute sur ce dont vous parlez.

Halte à la confusion. Soyez réel. Soyez direct.

2. Vous essayez de couvrir trop de sujets

Vous souhaitez expliquer à vos lecteurs une méthode étape-par-étape, dans un article de blog dédié ? Par exemple, comment découper un objectif global en tâches. Sauf qu’au milieu de l’article, vous mentionnez un nouveau sujet, sur comment améliorer votre productivité… Même si ces deux sujets sont liés et qu’ils ont tout à voir l’un avec l’autre, vous donnez trop d’informations à votre lecteur.

N’oubliez pas : un article = un sujet.

Ne vous éparpillez pas : choisissez des sujets précis lorsque vous abordez un thème large. Non seulement vous aurez plus de matière pour nourrir votre calendrier éditorial, votre optimiserez votre SEO à fond et serez beaucoup plus utile à vos lecteurs ! 

D’ailleurs, peut-être êtes-vous assis.e sur une mine d’or sans le savoir ?

Par ailleurs, tout comme il est inutile de couvrir trop de sujets à la fois, il est aussi contreproductif d’en attendre trop de vos visiteurs. Souhaitez-vous qu’ils se dirigent sur une page en particulier ? Qu’ils cliquent sur un bouton précis ? Qu’ils partagent ? Réfléchissez et concentrez-vous sur une seule et unique action que vous attendez d’eux.

3. Vous vous adressez à tout le monde au lieu d’une personne en particulier

C’est une erreur que j’ai commise moi-même avec mon blog personnel. Et là encore, les conséquences peuvent être sans appel : un manque de trafic qui se fait cruellement sentir.

Lorsque vous vous contrez sur un sujet, tâchez de vous adresser aux personnes spécifiquement intéressées par ce même sujet.

Pourquoi ? Même si vous vous dites qu’il faut plaire au plus grand nombre, il est plus pertinent de ne s’adresser qu’à une seule cible à la fois. Elle sera plus encline à revenir, à partager et à approfondir la relation.

C’est un peu comme dans la « la vie réelle » finalement… Êtes-vous ami.e avec tout le monde ? Et voudriez-vous vraiment l’être ? Ok. Alors arrêtez d’essayer de plaire à trop de monde, restez vous-même, vous et votre marque !

Et maintenant, comment améliorer votre création de contenu ?

Quelque soit l’erreur (ou LES erreurs) que vous commettez, prenez le taureau par les cornes mettez-vous au travail :

  • Si vous simplifiez trop : écrivez un article sur un sujet précis, pour une cible précise avec un langage clair, pour que la personne qui atterrit sur votre site/blog/newsletter sache immédiatement de quoi vous parlez.
  • Si vous essayez de couvrir trop de sujets : prenez votre sujet principal et découpez-le en mini-sujets. Ensuite, et seulement ensuite, attaquez la rédaction de votre billet. Rincez. Essorez. Recommencez.
  • Si vous vous adressez à tout le monde au lieu d’une personne en particulier : faites l’une des actions ci-dessus et assurez-vous que vous savez exactement à qui vous vous adressez.

N’hésitez pas à nous dire si vous êtes coupable de l’une des erreurs mentionnées dans cet article ! Soyez courageux et partagez-nous vos impressions.

 

Photo by Ameer Basheer ; davide ragusa on Unsplash

Réseaux sociaux: 4 éléments indispensables qui vous feront gagner du temps

Réseaux sociaux: 4 éléments indispensables qui vous feront gagner du temps

Vous vous souvenez de l’époque où les réseaux sociaux étaient une nouveauté et où les entreprises les ignoraient complètement ou laissaient le stagiaire s’en occuper ?

Les temps ont bien changé. Le marketing sur les réseaux sociaux s’est développé à vive allure et aucune entreprise ne peut se permettre d’ignorer ce canal de communication. En fait, il existe aujourd’hui des départements entiers dédiés à la gestion des activités de marketing sur les réseaux sociaux.

Bien entendu, tout le monde n’a pas le budget ou les ressources humaines nécessaires pour créer une équipe chargée des réseaux sociaux. Pour les solo-preneurs et les petites entreprises, mieux vaut s’organiser en terme d’activité sur les réseaux sociaux.

Ces quatre éléments indispensables vous aideront à organiser votre plan d’action, à le rendre plus efficace et à conserver votre santé mentale pendant que vous essayez de gérer une entreprise en pleine croissance tout en trouvant le temps de tweeter.

Stratégie résaux sociaux

Si vous ne devez retenir qu’un seul indispensable, c’est celui-ci. Une stratégie réseaux sociaux est la première étape pour prendre le contrôle de votre marketing social.

Cette stratégie vous permettra de rester concentré∙e sur vos objectifs, votre message et votre audience. Elle vous indiquera clairement ce que vous devez faire et partager sur les réseaux sociaux.

Lorsque vous avez une stratégie bien définie, vous pouvez éviter les campagnes et les tactiques qui ne fonctionneront pas pour votre public ou pour votre entreprise.

En fait, une stratégie vous empêchera de vous contenter d’improviser et d’être incapable de croître ou de voir des résultats.

Il existe quatre étapes pour définir votre stratégie en matière de médias sociaux.

1. Définir vos objectifs

Si vous n’avez pas d’objectifs pour un canal de communication, alors vous n’en tirerez probablement pas grand-chose. Vous devez vous fixer des objectifs en matière de réseaux sociaux qui impacteront votre entreprise. L’objectif d’atteindre 10 millions d’abonnés sur Instagram est formidable, mais cela n’aidera pas vraiment votre entreprise si aucun de ces abonnés ne se trouve dans votre marché ou ne s’intéresse à votre contenu. Vos objectifs de communication doivent être en rapport avec vos objectifs commerciaux.

De plus, vos objectifs doivent être mesurables. Nous en reparlerons bientôt, mais n’oubliez pas que des objectifs génériques ou vagues sont extrêmement difficiles à atteindre. Par exemple, l’objectif « Devenir viral » serait presque impossible à mesurer parce qu’il a une signification différente pour chacun. Il est préférable de choisir un objectif que vous pouvez clairement mesurer.

2. Identifiez votre audience cible

Imaginez un rendez-vous où vous ne savez absolument rien de l’autre personne. Il vous faudra probablement trébucher plus d’une fois avant de trouver des points communs à aborder.

Passer aux réseaux sociaux sans connaître votre public, c’est comme aller à un rendez-vous sans rien savoir de l’autre personne. Et devinez quoi ? Votre public ne va pas traîner pendant que vous trouvez quelque chose d’intéressant à lui raconter. Vous devez savoir à qui vous vendez, ce qu’il∙elle veut, comment il∙elle fonctionne et ce qui l’intéresse avant d’essayer de créer du contenu.

Les enquêtes ou les entretiens avec votre clientèle actuelle sont le meilleur moyen de commencer à recueillir des informations sur votre public. Si vous ne vous êtes pas encore lancé∙e, réfléchissez à votre public et recherchez les endroits en ligne où il∙elle pourrait se rendre ou passer du temps.

Par exemple, si vous lancez une entreprise de coaching bien-être ciblant les mamans, essayez de trouver des groupes ou des forums Facebook pour les mamans ou cherchez des hashtags pertinents sur Instagram ou Twitter.

3. Soyez clair sur votre message et vos catégories de contenu

Les réseaux sociaux seraient d’un ennui mortel si les entreprises ne faisaient que de l’auto-promotion toute la sainte journée. Heureusement, on a découvert une meilleure façon de les utiliser.

Les réseaux sociaux vous permettent de mettre en valeur votre marque et d’établir des liens plus étroits avec votre clientèle. Il ne s’agit pas que de vendre !

Cela signifie que vous devez trouver un contenu qui représente votre marque et qui fasse écho avec votre audience. Si vous avez effectué une étude d’audience, vous devriez déjà savoir ce qui l’intéresse, mais il peut être extrêmement utile de déterminer les différents types de contenu que vous souhaitez partager.

Les catégories de contenu vous empêchent de publier sans cesse la même chose ou de partager du contenu qui n’est pas pertinent pour votre public.

Il est important que vos catégories répondent à deux exigences: être en rapport avec votre entreprise ou votre produi/service et intéresser votre public

Par exemple, on aimerait bien partager des vidéos de chats toute la journée parce qu’on aime ça et qu’on sait que vous aussi. Cependant, les vidéos de chats n’ont pas grand chose à voir avec le community management, et il ne serait donc pas logique que nous les partagions. Si vous êtes une animalerie ou un vétérinaire, alors une vidéo drôle de chat pourrait vous convenir parfaitement (quelle chance) !

4. Choisissez vos indicateurs

Enfin, le dernier élément de votre stratégie consiste à choisir vos éléments de mesure. Comment allez-vous mesurer votre croissance chaque semaine, mois ou trimestre ?

Vos indicateurs seront liés à vos objectifs et serviront de guide pour déterminer si votre stratégie fonctionne.

Calendrier éditorial

Le second indispensable est votre calendrier éditorial. Avoir un calendrier éditorial vous épargnera des tonnes d’heures perdues et de maux de tête !

La cohérence est l’un des principaux facteurs de réussite sur les réseaux sociaux, mais c’est aussi l’un des plus grands combats pour les solo-preneurs et les petites entreprises.

Vous vous dites peut-être : « Mais je suis plus créatif∙ve quand je suis spontané∙e et je crée mes meilleurs publication sur le moment ».

C’est peut-être vrai, mais dans la vie, et dans les affaires, des distractions surgissent ici et là et quand elles surviennent, les publications sur les réseaux sociaux sont souvent repoussées à plus tard. Plus tard peut devenir « jamais » ou plus tard peut devenir « une tâche de fin de journée » où épuisé∙e, vous vous dites « Ugh, je dois publier quelque chose mais je ne sais pas quoi ». Ce qui conduit à un contenu de mauvaise qualité et à une présence médiocre dans les réseaux sociaux.

Même si vous créez un calendrier, vous pouvez toujours publier au moment où vous vous sentez inspiré∙e et ces messages n’en seront que plus forts parce qu’ils seront soutenus par des messages cohérents et stratégiques.

Lorsque vous avez un calendrier éditorial, vous :

  • Restez cohérent dans vos messages
  • Ne manquez jamais les dates importantes
  • Veillez à ce que le contenu de vos messages soient équilibré
  • Maintenez vos efforts en accord avec votre stratégie
  • Gagnez du temps

Un calendrier éditorial vous permet de créer des campagnes à l’avance, de planifier en fonction de fêtes ou d’événements importants et d’aligner chaque message sur vos objectifs commerciaux.

Il est également très utile pour avoir une vue d’ensemble de vos efforts et comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Un calendrier éditorial vous donne le sentiment d’avoir un peu d’avance et, soyons francs, ce sentiment est rare… surtout lorsque vous travaillez pour vous-même !

Pour le créer, on vous recommande de consacrer quelques heures une fois par mois, de vous asseoir avec un calendrier réel et vos objectifs commerciaux et de tout planifier. Une fois que vous aurez terminé, vous vous sentirez beaucoup plus clair∙e sur le contenu dont vous avez besoin et sur ce que vous devez prévoir pour le mois à venir.

Audit

Dans le domaine du marketing, il y aura des choses qui fonctionnent et d’autres qui ne fonctionnent pas. Les chefs d’entreprise les plus intelligents le savent et s’y préparent afin de pouvoir s’adapter au fur et à mesure. C’est ce qu’un audit des réseaux sociaux fera pour votre entreprise.

Un audit est un examen de votre présence actuelle sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’un exercice simple et efficace qui peut vous donner un aperçu des résultats de vos efforts.

Que vous ayez des pages dormantes depuis des années ou que vous soyez actif∙ve régulièrement sur les réseaux sociaux, tout le monde peut bénéficier d’un audit. Il n’est pas nécessaire de les réaliser tous les mois, mais un audit trimestriel ou annuel peut mettre pas mal de choses en lumière.

Lors d’un audit, vous examinerez votre présence sur les réseaux sociaux, y compris vos messages, visuels, textes, profils, pages, abonnés, engagement et conversions.

En surface, un audit vous montrera si vous présentez une image de marque cohérente sur toutes les plateformes.

Une fois que vous aurez plongé plus profondément, vous pourrez voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans votre stratégie afin de pouvoir commencer à apporter des changements. Vous pourrez peut-être voir pourquoi vous ne voyez pas de conversions ou quels canaux présentent des opportunités inexploitées pour votre marque.

Un audit vous permet d’évaluer votre stratégie en matière de réseaux sociaux. Si vous vous êtes fixé des objectifs mesurables, vous pouvez utiliser un audit pour les évaluer et en fixer de nouveaux.

Statistiques

Ce dernier indispensable pourrait bien devenir celui que vous utiliserez le plus souvent. On a constaté que l’une des principales raisons pour lesquelles les entreprises ne peuvent pas identifier les résultats de leurs campagnes social media est qu’elles ne se donnent pas la peine de mesurer leurs progrès ou de suivre leurs résultats.

Vous pouvez mesurer presque tout avec les médias sociaux, mais vous n’avez pas besoin de suivre toutes les informations que vous donne votre page Facebook. Faites plutôt correspondre vos analyses aux indicateurs de votre stratégie. Ainsi, vous pouvez être sûr∙e que vos efforts vont dans le sens de vos objectifs spécifiques.

Le suivi de vos statistiques contribue à alimenter votre calendrier éditorial. Si vous parvenez à faire correspondre vos statistiques à votre calendrier, vous pourrez alors voir quel contenu est le plus performant ou quel plateforme est la moins performante. Utilisez vos statistiques pour ajuster votre calendrier si nécessaire.

De plus, si vous conservez vos statistiques, votre audit sera beaucoup plus facile à réaliser. Vous pouvez simplement consulter vos rapports et vous obtiendrez une image claire de vos performances sur les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux peuvent être particulièrement accablants pour l’agenda des solo-preneurs et des petits entrepreneurs, mais ces indispensables vous permettront de les gérer comme un∙e pro !