Sélectionner une page
Comment créer le « lead magnet » parfait

Comment créer le « lead magnet » parfait

Vous vous souvenez de l’époque où recevoir des e-mails était un moment excitant ?

Vous vous connectiez à votre compte et attendiez avec impatience le son du « Vous avez un message« . Malheureusement, cette époque est révolue depuis longtemps. Aujourd’hui, nous sommes tous et toutes inondés d’emails et les consommateurs n’ont plus envie de donner leur adresse mail à une marque.

Mais vous savez qu’une base de donnée est un outil qui rapporte. Et qu’une bonne grosse liste de contacts peut signifier plus d’opportunités de gagner de l’argent et de développer votre entreprise.

Alors comment inciter les gens à s’abonner ?

Les lead magnets à la rescousse

Un aimant à prospects ? Oui, vous avez bien lu. Cet outil à la consonance funky est la clé de la création d’une liste d’abonnés à fort taux d’engagement et on va vous révéler nos secrets sur la façon de créer le lead magnet parfait pour votre marque.

Qu’est-ce qu’un lead magnet ?

Commençons par le commencement et par comprendre ce qu’est exactement un « aimant à prospects ». Contrairement à ce qu’on peut imaginer, ça n’a rien à voir avec la feraille ! Mais il peut permettre d’attirer beaucoup de prospects, d’où son nom !

Un lead magnet est une incentive que les marques offrent à des clients potentiels en échange de leur adresse email ou autres information de contact. Ils ressemblent généralement à un contenu téléchargeable gratuit, tel qu’une checklist en PDF, un rapport, un livre électronique, un template, une formation vidéo, etc.

Le type de lead magnet n’a pas vraiment d’importance. Ce qui est le plus important, c’est que votre « aimant » donne à votre public quelque chose qui lui sera utile. Pourquoi doit-il avoir de la valeur ? Parce que l’adresse électronique d’une personne a de la valeur pour votre entreprise et que lorsque celle-ci vous la donne, vous l’échangez contre quelque chose de valeur. Vous voulez que votre public se sente en confiance lorsqu’il choisit de vous donner son adresse mail. Il doit être convaincu que vous allez continuer à lui fournir des informations utiles.

Pourquoi avez-vous besoin d’un lead magnet ?

Vous pensez peut-être que vous offrez déjà une tonne de valeur. Vous partagez probablement d’excellents conseils sur vos réseaux sociaux, vous rédigez des articles de blog extrêmement utiles et bien documentés ou vous partagez des stratégies et des idées dans des vidéos ou des podcasts. Pourquoi avoir besoin de donner encore plus ?

Tout simplement parce qu’obtenir l’adresse mail de quelqu’un revient à inviter cette personne à votre soirée et, dans ce joyeux bordel qu’est Internet, tout le monde essaie d’inviter des gens à leurs soirées… donc, vous voulez que votre soirée sorte du lot. Vous voulez envoyer l’invitation la plus belle, la plus originale et la plus intéressante.

Si vous recevez une invitation sur un post-it et une autre sur un parchemin doré livré par pigeons voyageurs, à quelle soirée aurez-vous le plus envie d’assister ? Si quelqu’un a mis tant d’efforts dans son invitation, vous vous direz qu’il va probablement mettre autant d’efforts dans l’organisation de la fête, si ce n’est plus !

C’est pourquoi vous avez besoin d’un lead magnet ni plus, ni moins, fantastique. Vous invitez quelqu’un à rejoindre votre liste d’abonnés et vous lui demandez de vous faire de la place dans sa boîte de réception. Vous voulez qu’il sache qu’il ne regrettera pas de vous avoir donné cet espace, alors vous devez rendre cette invitation vraiment irrésistible.

Votre lead magnet vous permet également de renforcer le trio notoriété-appréciation-confiance. Il vous offre une plate-forme où vous pouvez présenter vos connaissances et donner à votre audience un avant-goût de ce que vous et votre entreprise peuvent faire pour elle.

Qu’est-ce qui rend un lead magnet vraiment génial ?

Il existe des millions de lead magnets sur Internet et vous en avez probablement téléchargé un bon nombre. Vous n’avez peut-être jamais ouvert certains d’entre eux, mais vous en avez peut-être enregistré d’autres dans vos documents et vous vous y êtes référé à maintes reprises.

La différence entre un « aimant » fantastique et un « aimant » médiocre est simple.

Les meilleurs lead magnets résolvent un problème qu’a votre public.

Ça semble simple, non ? Si vous pouvez résoudre un problème avec votre « aimant » gratuit, alors votre public va vous faire confiance. Il va s’enthousiasmer à l’idée de recevoir de vos nouvelles (ndlr : vos newsletters) et il sera d’autant plus intéressé par ce que vous avez à vendre. Pensez-y : si l’offre gratuite de quelqu’un est fantastique, vous imaginez bien que ses produits ou services payants auront encore plus de valeur !

Comment créer un lead magnet ?

1. Bien connaitre son public

Avant toute chose, vous devez connaître votre public. Vous devez savoir qui ils sont, ce qu’ils veulent, comment votre produit ou service les aide et de quelles informations ils ont désespérément besoin (que vous pouvez leur fournir).

Et ça ne se découvre pas par hasard ! Faire des suppositions sur le contenu qui peut intéresser votre public pourrait vous faire perdre beaucoup de temps à créer un lead magnet qui n’intéresse personne.

Utilisez les outils dont vous disposez, comme les réseaux sociaux, pour en savoir plus sur votre audience. Utilisez la fonction de sondage sur Twitter ou Facebook, ou utilisez l’autocollant de question sur les stories Instagram pour en savoir plus sur leurs désirs et leurs besoins.

Consultez les groupes Facebook qui vont bien, participez à des discussions sur Twitter ou à des événements networking locaux où votre client-type pourrait se trouver et écoutez. Posez des questions, soyez attentif aux conversation et notez si vous entendez le même sujet revenir à plusieurs reprises.

Si vous ne l’avez pas encore fait, créez différents personas de vos clients idéaux. Ils vous donneront une idée très claire des besoins de votre public.

2. Se poser les bonnes questions.

Pour toute marque, il y a un point où ce que veut votre client-idéal et la manière dont pouvez l’aider se recoupent.

La chose importante à retenir ici est que personne n’a vraiment besoin d’un autre produit ou service. Ce dont ces personnes ont besoin, c’est d’une solution à leur problème. Concentrez-vous donc sur la recherche de cette solution.

Par exemple, nos clients n’ont pas vraiment besoin de community managers. Ce dont ils ont besoin, c’est de plus de temps dans leur journée, d’une manière simple d’être cohérents et réguliers sur leurs réseaux sociaux.

Notre contenu et nos lead magnets ne sont donc pas axés sur nos services. Ils sont axés sur les problèmes que nos clients rencontrent, lorsqu’ils essaient de trouver les meilleurs moyens d’utiliser les réseaux sociaux pour développer leur activité sans y perdre leur temps.

Nous avons identifié les problèmes que nos services résolvent et nous créons du contenu autour de ces problèmes et solutions.

3. Continuer de se poser les bonnes questions

Bien entendu, vous n’avez pas l’intention de vous dévaloriser et de partager gratuitement tout ce que vous savez (faire) sous forme de lead magnet ! Vous voulez toujours que les gens achètent votre produit ou service. Ainsi, au lieu d’essayer de résoudre tous les problèmes de vos clients, essayez d’identifier la première épine dans leur pied.

Par exemple, chez Boots & Cats, nous aidons les marques à développer leur communautés grâce au management de leurs réseaux sociaux. Mais nous ne distribuons pas ce service gratuitement à tout le monde ! À la place, nous décomposons le problème en plusieurs étapes, car il existe de nombreuses étapes différentes pour développer une communauté sur les réseaux sociaux. L’une de ces premières étapes consiste peut-être à déterminer ce que l’on va y partager. Nous proposons donc un livre blanc ou une checklist pour déterminer quel contenu publier.

Prenons un autre exemple, si vous êtes un coach bien-être et que vous aidez les gens à vivre plus sainement. Peut-être que la première étape consiste à prendre l’habitude de faire du sport. Vous pourriez donc créer un lead magnet autour de la motivation et de la création d’habitudes saines en termes d’exercice. Il y a beaucoup d’autres choses que vous faites pour vos clients en tant que coach bien-être, mais cet « aimant » n’est que la première étape.

Un autre exemple, imaginons que vous êtes agent immobilier et que le plus gros problème de vos clients à est l’achat ou la vente de leur maison. Peut-être que l’une des premières étapes pour résoudre ce problème est de savoir comment préparer votre maison pour la vente ou comment préparer vos finances pour l’achat d’une maison.

L’idée est de résoudre un petit problème pour vos clients, car vous savez qu’ils auront besoin de plus d’aide pour atteindre un objectif plus important et ils sauront qu’ils peuvent vous faire confiance parce que vous les avez déjà soulagés d’une partie de leur questions.

Quelques conseils pour créer un lead magnet vraiment… magnétique

Une fois que vous connaissez votre public, le problème à résoudre et les premières étapes de la résolution de ces problèmes, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour vous assurer que votre audience sera séduite au point de laisser ses précieuses informations pour télécharger ce que vous lui offrez.

Le titre

Le titre de votre « aimant » doit indiquer à qui il s’adresse, ce qu’il fait ou quelle solution il apporte. Vous devez indiquer aussi clairement que possible ce que votre audience est en droit d’attendre de votre outil et s’il est fait pour elle. Il doit également être spécifique.

Au lieu de « Comment démarrer votre entreprise », essayez « Une checklist en 9 étapes pour démarrer votre activité freelance ».

Ou au lieu de « Un guide pour développer votre Instagram », essayez « La stratégie facile qui vous fera gagner 1 000 nouveaux abonnés sur Instagram ».

Prenez une pincée de votre public, ajoutez une poignée de ce que votre public souhaite et saupoudrez de quelques phrases qui attirent l’attention et vous avez la recette pour un titre de lead magnet dont vous nous direz des nouvelles!

La longueur

On sait bien qu’il est tentant de vouloir donner toutes vos meilleures informations à votre public car, après tout, vous voulez qu’il en retienne le plus possible ! Cependant, un « aimant » puissant doit surtout donner des résultats… et des résultats rapides. Idéalement, votre lead magnet doit être d’une longueur telle que votre public puisse le consommer rapidement et commencer à le mettre en oeuvre. Personne n’aura le temps de regarder 10 heures de formation vidéo ou de lire un ebook de 45 pages ! Respectez le temps de vos prospects et allez à l’essentiel aussi directement que possible (tout en continuant à fournir une valeur inestimable, on sait… c’est un juste équilibre à trouver).

Peut-on s’en servir ?

La dernière partie est peut-être la chose la plus importante à retenir lors de la création de votre lead magnet. Votre cible peut-elle passer à l’action après avoir utilisé votre outil ? Vous voulez que votre public voie les résultats de votre contenu. Vous devez donc prévoir un moyen pour votre public de passer à l’action après avoir absorbé l’information que vous lui avez transmise.

Imaginons que vous êtes un coach en marketing pour des entrepreneurs débutants. Si vous partagez tout ce que vous savez sur le marketing, votre public sera complètement dépassé et ne saura pas par où commencer. Au lieu de ça, dirigez-les vers le chemin de l’action. C’est pourquoi la spécificité est un élément essentiel de votre lead magnet. Expliquez exactement ce que vos entrepreneurs peuvent faire pour commencer à voir des résultats.,

Ces trois éléments vous permettront de créer un « aimant » parfait qui suscitera l’enthousiasme de votre public !

En vérité, la création d’un lead magnet n’est pas compliquée si vous connaissez les étapes à suivre. Et, maintenant, vous n’avez plus d’excuses! Alors, identifiez un problème de votre public, et commencez à le résoudre !

5 conseils pour gagner du temps quand vous créez du contenu pour les réseaux sociaux

5 conseils pour gagner du temps quand vous créez du contenu pour les réseaux sociaux

Vous savez que le contenu peut faire progresser votre entreprise.

Il peut développer votre audience, éduquer vos prospects, susciter l’intérêt de vos abonés et ravir vos clients.

En bref : le contenu, c’est fantastique.

Mais vous savez autre chose sur le contenu ? ÇA PREND BEAUCOUP DE TEMPS.

Quel que soit votre secteur d’activité, il faut du temps, de l’énergie et de la matière grise pour créer du contenu de qualité. Et ce n’est vraiment pas simple de réunir ces trois facteurs sur la durée.

Nos clients nous disent souvent qu’ils n’ont aucun problème à trouver du contenu pour les réseaux sociaux, mais qu’il est surtout difficile de trouver le temps de s’asseoir et de mettre tout cela en forme rapidement. Surtout lorsque vous êtes occupé∙e à jongler avec cinq mille cinq millions d’autres tâches.

Chez Boots & Cats, on comprend bien ce problème ! On est nous aussi une petite équipe et même si nos chats ont des bottes de sept lieux, on ne peut consacrer que peu de temps et d’énergie à la création de contenu.

On a dû devenir super débrouillardes et trouver les bons outils, trucs et astuces pour pouvoir créer rapidement du contenu. Astuces que l’on s’apprête à partager avec vous pour vous aider à gagner du temps et faire de vous des ninjas de la création de contenu pour les réseaux sociaux !

Voici cinq de nos astuces préférées pour gagner du temps dans la création de contenu pour les réseaux sociaux :

1. Produisez votre contenu par lot

La production par lot (batching, en anglais)  est notre conseil numéro un, car même si c’est le seul que vous utilisez, il vous permettra de gagner du temps.

Le batching consiste à effectuer des tâches similaires dans un même laps de temps afin d’améliorer la productivité. Tout ceci est scientifiquement prouvé ; c’est lié à la neuroplasticité du cerveau. On ne va pas entrer dans tous les détails scientifiques, mais cela revient à dire que notre cerveau aime la répétition. Plus nous répétons une tâche, plus notre cerveau la comprend et, par conséquent, accélère le processus d’exécution.

Ainsi, au lieu de créer vos publications chaque jour ou même chaque semaine, vous pourriez créer un mois entier de contenu en une seule séance. Vous avez peut-être l’impression qu’on vous conseille de passer plus de temps à créer du contenu, mais en réalité, la production de votre contenu en lot prend moins de temps.

Disons que vous allez préparer des biscuits en forme de chat pour la semaine parce que vous voulez en manger un, chaque jour, pour votre petit-déjeuner.

Vous pourriez rassembler tous vos ingrédients, préchauffer votre four, mélanger vos ingrédients et faites cuire un cookie à la perfection… et répéter cela sept jours par semaine.

OU

Vous pourriez rassembler tous vos ingrédients, préchauffer votre four, mélanger vos ingrédients et faire cuire un plateau entier de biscuits que vous pourrez déguster tout au long de la semaine.

Évidemment, vous préférez faire cuire une semaine de biscuits en une seule fois pour gagner du temps.

On va arrêter de parler de biscuits maintenant parce que ça nous donne faim. Mais ce même processus de réflexion s’applique au contenu pour les réseaux sociaux.

Lorsque vous créez du contenu pour les réseaux sociaux, il faut, généralement, penser aux bonnes catégories, vous mettre dans un état d’esprit créatif, faire des recherches et créer des graphiques. Ça demande pas mal de force mentale et il faut parfois un peu de temps à votre cerveau pour arriver au stade d’en faire un processus rapide.

Lorsque vous produisez votre contenu par lot, vous supprimez le temps nécessaire pour que votre cerveau se mette en mode création de contenu. Vous finissez par accélérer le processus parce que votre cerveau s’habitue au modèle que vous répétez et l’accélère. Faites le test pendant quelques jours et voyez si votre productivité s’améliore !

Chez Boots & Cats, on produit notre contenu tous les mois et on peut généralement créer un mois de contenu en une heure. Et on n’est pas les seules à le faire, beaucoup de nos clients font de même ! On pourrait presque organiser des soirées mensuelles où l’on crée et l’on programme notre contenu tou∙tes ensemble. 🤔 Affaire à suivre…

2. Gardez une trace de vos idées de contenu

La créativité n’est pas soumise à un horaire fixe. Même si vous essayez d’être aussi productif∙ve que possible, vous pouvez avoir une idée fantastique pour un contenu… alors que vous êtes en train de vous laver les cheveux.

Pour vous éviter de rédiger du contenu au hasard et de vous sentir totalement vide d’idées lorsque vous vous asseyez pour écrire, essayez de garder une trace de vos différentes idées pour du contenu. J’adore utiliser l’application Notion pour prendre des notes rapides et organiser mes idées (et ma vie entière) ou, si vous naviguez en ligne et que vous voyez une excellente idée pour un article, vous pouvez utiliser un outil comme Pocket pour enregistrer l’article et y revenir plus tard.

Ainsi, lorsque le moment est venu de vous asseoir et d’écrire, vous avez déjà toutes les idées dont vous avez besoin pour commencer à créer du contenu.

3. Créez des variantes

Un moyen très rapide de créer des tonnes de contenu consiste à créer des variantes. Créer ces variations sur un même thème signifie prendre un élément de contenu et le modifier légèrement, soit en le reformulant, soit en utilisant des visuels différents. L’idée est que le message global est le même, mais que la publication est un peu différente.

C’est extrêmement utile pour le contenu sur les réseaux sociaux car la mi-vie d’une publication est incroyablement courte. La mi-vie d’un message sur les réseaux sociaux est le temps nécessaire pour qu’un contenu atteigne 50 % de l’engagement total de sa durée de vie. La durée de la mi-vie varie d’une plateforme à l’autre, mais les mi-vies ont diminué au cours des dernières années en raison de l’encombrement des fils d’actualité et de l’évolution des algorithmes.

La mi-vie d’un tweet est d’environ 18 minutes et la mi-vie d’un post Instagram est de 19 heures ! C’est pourquoi l’utilisation de la variation est une stratégie intelligente. Les variations vous donnent l’occasion d’atteindre une plus grande part de votre public avec votre message, sans être répétitif∙ve.

Si vous voulez créer rapidement plus de contenu, essayez de créer des variations pour certaines de vos publications les plus importantes. Par exemple, si vous vendez un cours sur les réseaux sociaux, vous pouvez créer plusieurs variantes différentes pour promouvoir ce cours.

4. Testez différents moyens de maximiser votre productivité lors du batching

Vous savez quoi ? Vous n’êtes pas seul∙e à vous battre avec votre productivité. Des milliers d’articles ont été écrits sur les meilleurs moyens de maximiser la productivité afin de créer plus de contenu en moins de temps. Vous pouvez tester différentes méthodes et stratégies pour découvrir ce qui fonctionne le mieux pour vous.

Voici quelques-unes de nos techniques préférées :

  • Utiliser un minuteur
    Bien sûr, ça peut sembler être évident, mais parfois la méthode la plus simple est la plus efficace. L’utilisation d’un minuteur peut être le meilleur moyen d’entraîner votre cerveau à se concentrer. Il vous permet de vous concentrer sur une seule tâche, ce qui est reconnu pour stimuler la productivité. En prime, vous apprendrez rapidement combien de temps certaines tâches vous prennent, ce qui vous permettra de définir votre emploi du temps en conséquence.
  • Désactivez les notifications
    On vit dans un monde où tout réclame notre attention. Les emails nous parviennent toutes les deux secondes. Les likes Instagram ne cessent de surgir et nous sommes dans un flux constant de conversations Slack et de messages de groupe sur WhatsApp. Lorsque votre attention est tirée dans de multiples directions, votre productivité prend du plomb dans l’aile. Heureusement, vous pouvez supprimer ces notifications très facilement ! Mettez votre téléphone en mode silencieux, désactivez les notifications sur votre bureau ou sur vos comptes réseaux sociaux et mettez-vous en « indisponible », même si ce n’est que pour 20 minutes !
  • Bloquez certains sites web
    L’autodiscipline est difficile et lorsque vous êtes devant un écran vide à attendre que la créativité vous tombe dessus, il peut être très facile de dire « Je vais juste faire un saut sur Twitter pour voir ce qu’il s’y passe » et avant que vous ne le sachiez, vous êtes au milieu de 30 tweets sur le dernier épisode de Lupin. Il peut être très facile de se distraire avec les réseaux sociaux sous prétexte de « chercher des idées ». Il existe certaines extensions Chrome et des outils de blocage de sites web comme StayFocused et l’application Freedom qui permettent de bloquer des sites pendant un certain temps afin de pouvoir travailler.

5. N’oubliez pas que le contenu, ce n’est pas négociable

Parfois, trouver le temps signifie être clair sur ses priorités. Si vous gérez une entreprise (surtout dans le secteur numérique), le contenu est important. Faites en sorte que la création de votre contenu ne soit pas négociable dans votre emploi du temps. Réservez du temps pour cela ou organisez votre journée de manière à créer votre contenu lorsque vous avez le plus d’énergie. N’hésitez pas à faire de la création de contenu une priorité, même si cela signifie dire non à d’autres projets à ce moment-là. Votre entreprise vous remerciera.

Quels sont vos conseils ou vos difficultés en matière de création de contenu pour les réseaux sociaux ? Faites-nous en part dans les commentaires !

5 excellentes façons de ne jamais être à court d’idées de contenu pour vos réseaux sociaux

5 excellentes façons de ne jamais être à court d’idées de contenu pour vos réseaux sociaux

On est tous et toutes passé∙es par là… vous vous asseyez pour rédiger du contenu pour vos réseaux sociaux et… vous fixez l’écran le regard vide. Encéphalographe plat. Rien ne vient !

Bien entendu, vous finissez par checker Facebook, Twitter et Instagram pendant 45 minutes jusqu’à ce que vous vous rappeliez que vous êtes censé travailler. Donc vous écrivez quelques publications sans grande conviction et les ajoutez à votre calendrier éditorial. Fin de l’histoire.

Mais ce n’est pas exactement ce qu’on peut appeler une bonne stratégie réseaux sociaux et il est probable que les messages que vous avez publiés à la hâte parce que vous deviez écrire quelque chose n’auront pas un succès fou avec votre public.

On répète souvent que la cohérence est la clé d’une bonne stratégie réseaux sociaux. Vous devez être cohérent afin d’établir une relation de confiance avec votre public. Mais la cohérence et la constance peuvent vite être épuisantes et il devient difficile de trouver du bon contenu, surtout quand on a d’autres responsabilités et priorités.

Pour rester un tant soit peu sain d’esprit et maintenir une présence sociale attractive, vous devez trouver un moyen facile de créer un contenu cohérent sur les réseaux sociaux.

Heureusement, l’équipe de Boots & Cats s’est chargée de trouver des moyens faciles de le faire. Voici 5 excellentes façons de ne jamais vous retrouver à court d’idées !

1. Classez votre contenu par catégories

Avant que vous ne disiez « oui mais, catégoriser n’est pas créer », laissez-nous une seconde pour vous montrer à quel point il est plus facile de créer du contenu lorsqu’il est catégorisé.

Catégoriser votre contenu consiste simplement à l’organiser en différents sujets ou thématiques. Si vous publiez toujours la même chose, votre flux sera ennuyeux. C’est pourquoi il vous faut différentes catégories entre lesquelles vous jonglerez.

Les catégories peuvent être un mélange de votre produit ou de vos services, de différents aspects de votre marque ou de parties de votre vie personnelle.

Imaginons que vous êtes photographe. Vous pouvez partager les photos de vos propres séances, des citations sur le thème de la photographie, des photos d’autres personnes que vous admirez et votre amour sans borne pour les vêtements vintage. Avec ces différentes catégories mélangées, vos flux sociaux donneront un portrait complet de qui vous êtes, de ce que vous faites et de la façon dont vous le faites.

En quoi la création de catégories facilite-t-elle la création de contenu ?

Tout d’abord, elle permet de réduire l’anxiété. Concevoir 20 contenus est probablement une tâche difficile. Mais concevoir cinq contenus pour chacune de vos catégories peut sembler beaucoup plus facile.

De plus, l’utilisation de catégories ne concentre pas votre créativité pour un seul type de publications. Lorsque vous utilisez des catégories, vous constaterez vite que vous ne vous bloquez pas aussi souvent que lorsque vous essayez simplement d’atteindre un certain nombre de messages.

2. Réutilisez votre contenu

« Je ne veux pas ennuyer mes abonnés en partageant les mêmes choses encore et encore ! ».

On entend souvent cette réponse lorsque l’on partage ce conseil et on comprend tout à fait. Personne ne veut être cette personne ennuyeuse à la fête qui répète la même histoire non-stop.

Mais devinez quoi ? Il y a de fortes chances que personne n’ait entendu votre histoire la première fois !

Considérez ceci :
La durée de vie d’un post Instagram est d’environ 21 heures.
Une publication Facebook a une durée de vie de 5 heures.
Un tweet ne dure qu’environ 18 minutes !

Les réseaux sociaux évoluent rapidement et personne ne prête autant d’attention que vous à votre contenu. Il faut donc continuer à partager votre contenu pour qu’il ait une chance d’être vu ne serait-ce qu’une fois.

Vous devez également réutiliser votre contenu pour vos nouveaux abonnés. Votre public s’élargit constamment sur les réseaux sociaux et vous voulez probablement que vos nouveaux abonnés puissent voir vos anciens messages. Si vous ne partagez votre article de blog ou votre podcast qu’une seule fois lors de sa première publication, les nouvelles personnes dans votre audience n’auront pas la possibilité de le trouver facilement.

3. Proposez du contenu en curation

Votre public veut sentir que vous l’appréciez et le partage d’informations utiles provenant d’autres personnes est un excellent moyen de lui montrer que votre flux est axé sur lui et pas seulement sur votre offre commerciale.

En créant un contenu de qualité, vous deviendrez une source d’information fiable et un∙e expert∙e sur votre sujet de prédilection. Au lieu de voir un flux qui ne fait que promouvoir votre contenu, vos fans verront un flux de contenu intéressant et de valeur. N’oubliez pas que votre communication doit être axée sur eux et non sur vous !

L’utilisation d’un flux RSS est l’un des moyens les plus simples de trouver du contenu. Il vous permettra de garder un oeil sur les dernières publications de vos sources préférées.

Chez Boots & Cats, on utilise Feedly. C’est un outil simple et performant, même dans sa version gratuite!

4. Utilisez un outil pour sauvegarder les choses qui vous inspirent

Vous arrive-t-il de vous retrouver avec 18 onglets différents ouverts parce que vous êtes tombé∙e sur quelque chose en vous baladant sur le web et que vous voulez le lire plus tard pour, éventuellement, le partager avec votre public ? Anxiogène ? Oh si peu !

L’utilisation d’outils conçus pour vous aider à conserver du contenu est non seulement bénéfique pour vos futures publications, mais elle peut aussi améliorer votre productivité. Vous pouvez utiliser un outil comme Pocket ou Instapaper pour enregistrer des pages Web afin d’y revenir lorsque vous aurez le temps de les lire. Ainsi, lorsque vous êtes sur vos réseaux sociaux et que vous engagez avec votre audience, vous ne finirez pas par vous perdre dans la lecture de 10 blogs différents et l’écoute de quatre podcasts. Vous pouvez simplement les sauvegarder quelque part.

Vous pouvez ensuite réserver du temps pour étudier le contenu et décider si vous voulez le partager avec votre public. On vous recommande de prendre l’habitude de consulter vos articles et blogs enregistrés au moins une fois par semaine. Chez Boots & Cats, Audrey aime bien cette tâche au quotidien, avec son café du matin.

5. Utilisez des outils comme Reddit ou Answer The Public pour savoir ce que votre public recherche

L’une des meilleures façons de créer du contenu est d’écouter ce que votre public veut. Quel que soit votre secteur d’activité ou votre spécialité, les gens auront des questions sur le sujet ! Si vous n’êtes pas sûr∙e de ces questions, un peu de recherche peut se révéler très utile.

L’une de nos méthodes préférées pour ce faire est Reddit. Reddit compte des milliers de communautés construites autour de sujets ou d’idées spécifiques et est une véritable mine d’informations.

Vous pouvez utiliser Reddit pour trouver des idées de contenu en tapant n’importe quel mot clé dans la barre de recherche. Les résultats vous donneront des messages et des sous-communautés (appelées subreddits) autour de ces mots clés. Vous pouvez fouiller dans les messages ou visiter l’une des communautés.

Par exemple, on a tapé « Social Media Marketing ».

À partir de ces résultats, on a cliqué sur le subreddit SocialMediaMarketing et, à partir de là, nous avons obtenu une liste de messages contenant des questions, des conseils ou des idées sur ce sujet. Vous pouvez vous en servir comme source d’inspiration pour vos prochaines publications sur les réseaux sociaux.

Answer the Public est un outil similaire, mais il nécessite moins de travail. Il vous suffit d’entrer un mot-clé pour que l’on vous propose des questions fréquemment posées, des phrases et des mots-clés associés. Vous pouvez vous en servir pour trouver des idées et de l’inspiration pour vos prochains articles.

Il ne s’agit là que de quelques moyens de créer un contenu cohérent, mais les possibilités et les façons d’être créatif∙ve avec vos idées de publications sont vraiment infinies !

L’important est que vous ne vous épuisiez pas à essayer de maintenir ce niveau de contenu constant. Vous ne serez pas en mesure de maintenir un contenu cohérent si vous vous sentez stressé∙e et que l’angoisse monte rien qu’à l’idée de la page blanche.

Suivez plutôt ces conseils pour vous assurer que vos flux sont consistants, sans passer tout votre temps à créer du nouveau contenu.

Imaginez ce que vous pourrez faire avec tout le temps que vous aurez gagné !

8 façons d’utiliser la vidéo sur les réseaux sociaux

8 façons d’utiliser la vidéo sur les réseaux sociaux

Lumières, caméra, action ! Vous êtes prêt∙e pour votre gros plan ?

Les vidéos ne sont plus la tendance du moment sur les réseaux sociaux. Elles sont la norme. Votre public attend et peut même préfére la vidéo aux autres formes de contenu.

Les faits parlent d’eux-mêmes. Considérez ceci :

  • Les messages publiés sur les réseaux sociaux contenant des vidéos sont consultés 48 % fois plus
  • Les marketers qui utilisent la vidéo augmentent leurs revenus 49% plus rapidement que les autres
  • 82% des utilisateurs regardent du contenu vidéo sur Twitter
  • Par rapport à un tweet photo, un tweet vidéo a 6 fois plus de chances d’être retweeté.
  • La vidéo génère 1 200 fois plus de partages que le texte et les images combinés
  • Après avoir regardé une vidéo, 64 % des utilisateurs sont plus enclins à acheter un produit en ligne

Le secret n’en est plus un : les vidéos fonctionnent et tout le monde peut en voir les bénéfices.

Après avoir vu ces statistiques, il ne faut pas vraiment s’étonner que de plus en plus de marques et de freelances intensifient leur présence marketing via de la vidéo sur leurs réseaux sociaux. Après tout, tout le monde veut plus de couverture, d’engagement et de retour sur investissement !

Les vidéos sont des contenus attrayants et mémorables qui renforcent le sentiment de fidélité de votre audience. Si vous n’utilisez pas encore la vidéo ou si vous commencez à peine à plonger vos orteils dans le grand bain, on a envie de vous donner quelques idées pour vous lancer.

1. Utilisez la vidéo pour répondre à des questions ou pour poser les vôtres

Cette tactique fonctionne très bien sur Instagram et Twitter et peut être un moyen facile de commencer à utiliser la vidéo si vous êtes nerveux ou incertain. Si votre public vous pose déjà des questions et que vous allez y répondre de toutes façons, pourquoi ne pas y répondre par une vidéo ?

Sur Twitter, vous pouvez répondre aux questions que les gens vous posent dans le flux en enregistrant des réponses rapides en vidéo et en les envoyant dans votre tweet de réponse. Vous pouvez même le faire avec votre téléphone ! Si vous préférez Instagram, vous pouvez envoyer des vidéos par le biais de messages directs répondant aux questions que vous pourriez recevoir dans votre boîte de réception.

En utilisant cette tactique, vous établissez un lien plus fort avec votre audience, vous partagez un peu plus votre personnalité et vous apportez une valeur ajoutée. Et votre public appréciera l’approche personnelle !

2. Proposez des vidéos explicatives sur les produits

Si vous vendez n’importe quel type de produit physique, qu’il s’agisse de bijoux, de t-shirts ou de costumes de chat faits main, une vidéo peut grandement contribuer à sécuriser cette vente. 71 % des consommateurs pensent que la vidéo explique mieux le produit que les images.

Disons que vous vendez des costumes de chat faits à la main. Si vous partagez une image, votre public aura une bonne idée de ce à quoi ressemble le costume. Mais si j’achète un costume de chat pour notre prochain séminaire, j’ai peut-être des questions auxquelles une photo ne répondra pas. Par exemple, quelle est l’amplitude de mouvement lorsque vous portez le costume ? Comment les oreilles sont-elles fixées sur la tête ? Risque-t-on de se prendre la queue dans la porte de la voiture ?

Toutes ces questions sont des questions de consommateurs auxquelles on peut répondre dans une vidéo.

(Pour apaiser la curiosité, nous ne portons pas de costume de chat lors de nos séminaires. Mais nous portons parfois des bottes, je vous l’accorde…)

3. Organisez une session de questions-réponses

Parfois, lorsque vous lancez un nouveau produit, proposez un nouveau service ou apportez des changements dans votre entreprise, vous vous rendez-compte que votre audience a beaucoup de questions. Au lieu d’y répondre une à une ou de les partager dans une page de FAQ, répondez-y par une vidéo !

Facebook Live est un excellent outil pour ce type de contenu vidéo. Les vidéos en Facebook Live génèrent 10x plus de commentaires que les vidéos ordinaires. Si vous souhaitez utiliser cet outil, nous vous recommandons de planifier à l’avance et de promouvoir votre Facebook Live afin que votre public sache quand regarder et qu’il ait préparé ses questions !

Une autre façon fun d’organiser des questions-réponses est d’utiliser le sticker de questions dans votre publication Instagram. Recueillez à l’avance les questions de vos abonnés et enregistrez ensuite les vidéos de vos réponses. Vous pouvez partager vos réponses soit sur vos stories, soit sur votre flux Instagram.

4. Tutoriels ou « how to… »

Si vous vendez des services, les vidéos tutorielles peuvent servir de contenus explicatifs.

Par exemple, si vous êtes un coach en santé, vous pouvez créer des vidéos tutorielles d’exercices rapides, de recettes ou de conseils d’étirement. Si vous êtes un coach d’entreprise, vous pouvez créer des vidéos sur l’élaboration d’un pitch ou sur la création d’un business plan.

Les tutoriels sont particulièrement utiles si vous vendez des services qui nécessitent une interaction avec votre client (comme le conseil ou l’accompagnement), car il n’y a pas de meilleur moyen de montrer comment vous travaillez que de donner à vos fans un petit aperçu de la façon dont vous consultez et encadrez vos clients avec une vidéo.

Chloé Bloom, coach et mentor, le fait fréquemment sur son compte Instagram !

Si vous proposez des tutoriels, tournez-vous vers YouTube ! 65% des gens utilisent YouTube pour les aider à résoudre un problème, alors allez là où les gens cherchent !

5. Créez des vidéos de votre contenu écrit ou audio

Toutes les vidéos ne nécessitent pas que vous soyez assis devant une caméra qui vous enregistre. Vous pouvez transformer votre contenu écrit et audio existant en un format vidéo pour encourager les conversations. C’est aussi un bon moyen de donner un nouveau souffle à des messages ou des épisodes plus anciens.

Plus de contenu avec moins d’efforts : c’est gagnant-gagnant !

Identifiez vos meilleurs articles de blog ou podcasts à l’aide de Google Analytics, puis sortez des citations ou des statistiques clés que vous pouvez utiliser dans votre vidéo. Vous pouvez ensuite utiliser un outil de montage comme Spark Video ou Typito. Ces outils vous permettent de faire glisser et de déposer des images et du texte, d’ajouter de la musique et de créer une vidéo digne d’être partagée en quelques minutes seulement.

Ces vidéos sont très populaires sur Facebook et vous pouvez les utiliser comme publicités payantes pour toucher encore plus de personnes.

6. Partagez votre culture de marque

Les vidéos de marque peuvent donner un aperçu de votre équipe et de la culture de votre entreprise. Si vous souhaitez attirer les meilleurs talents ou donner aux clients potentiels un aperçu du fonctionnement interne de votre entreprise, envisagez de créer une vidéo sur la culture de votre marque.

Mais attention, ce type de vidéos demande généralement un peu plus de travail que les autres vidéos de notre liste, mais elles sont également durables et peuvent être utilisées comme outils de recrutement et de promotion de la marque pendant des années !

7. Annoncez vos soldes et offres spéciales

Si vous voulez que les gens remarquent et prêtent attention à vos soldes, alors une vidéo est le meilleur moyen de l’annoncer ! Les vidéos sont captivantes et attirent l’attention dans le flux, ce qui est exactement ce que vous voulez lorsque vous annoncez une grosse promo ou une offre spéciale.

8. Avis des clients

Vous avez un client qui vous aime et qui adore être devant la caméra ? Quelle meilleure façon de montrer à quel point votre entreprise est fantastique qu’avec une vidéo de témoignage-client ? Vous pouvez également combiner cette idée avec la n° 5 de la liste et créer des vidéos en texte des avis et témoignages de vos clients.

La vidéo va devenir un élément crucial de votre stratégie réseaux sociaux. N’ayez donc pas peur d’expérimenter différentes façons de l’utiliser.

7 leçons tirées de l’utilisation d’Instagram en mode business

7 leçons tirées de l’utilisation d’Instagram en mode business

Depuis plusieurs années, l’équipe de Boots & Cats s’est mise au défi d’améliorer sa stratégie d’utilisation d’Instagram pour sa clientèle. On savait qu’en analysant tout ce que l’on fait, on pourrait apporter à nos lecteurs les stratégies et tactiques qui fonctionnent vraiment.

1. Amusez-vous avec votre marque

Chaque plateforme a son style unique et Instagram est plus ludique que les autres.

Vous ne pouvez pas vous contenter de vendre ou de publier des photos de produits. La personnalité de votre marque est essentielle sur Instagram. Découvrez ce qui est fun et intéressant dans votre marque. Voici quelques idées que vous pouvez rendre ludiques :

  • Une mascotte adorable et pertinante
  • Votre ton de message drôle et loufoque
  • Votre culture de bureau décalée
  • Votre code couleur vif et colorés

Quoi qu’il en soit, trouvez quelque chose qui donne à votre marque un petit plus ! Si vous êtes freelance ou auto-entrepreneur, vous pouvez alors aussi tirer parti de votre vie personnelle. Tout le monde aime avoir un adorable compagnon de bureau (le succès de KittyBoomBoom avec mes étudiantes en atteste) ou voir les photos de votre mode de vie nomade.

Quelle que soit la manière dont vous choisissez de communiquer sur votre marque, essayez de vous amuser ! En prime, vous finirez par rendre toute cette création de contenu beaucoup plus agréable.

2. Plus les encouragerez, plus les gens partageront

Vous pensez être les seuls à entendre les mouches voler lorsque vous demandez des réponses sur les médias sociaux ? Que nenni !

Vous savez probablement maintenant que l’engagement est roi sur Instagram. Les messages avec un engagement plus important ont tendance à être mieux classés dans l’algorithme et sont vus par un plus grand nombre de vos fans. Votre objectif devrait donc être d’augmenter le nombre de commentaires sur toutes vos publications.

Mais si vous avez déjà posé une question dans une publication Instagram et que vous avez reçu un bon gros silence en guise de réponse, alors vous pourriez hésiter à réessayer.

On connaît bien ce sentiment… ça nous est arrivé ! Les premières fois où nous avons demandé de répondre dans les commentaires, nos clients ont reçu une ou deux réponses.

Mais nous avons continué à demander parce que nous savions que les commentaires sont l’une des trois clés du succès de l’algorithme d’Instagram et nous voulions battre l’algorithme !

Et comme pour beaucoup de choses dans la vie, plus on persévère, plus on a de chances de voir le succès. Peu à peu, d’autres utilisateurs ont commencé à s’intéresser à nos publications. Chaque fois qu’ils se sont manifestés, nous avons répondu et nous avons essayé de donner un peu de love à leur page. Cet engagement nous a permis de construire une meilleure relation avec eux (et d’apparaître plus souvent dans leur flux) !

Nous avons également appris quelques trucs sur la façon de poser des questions sur Instagram :

  • Posez des questions simples qui n’exigent que des réponses courtes.
  • Posez des questions de type sondage qui ne nécessitent qu’un seul mot, comme « Heure préférée pour publier » : Matin ou soir ? »
  • Demandez des réponses en émoji.

Si vous avez l’impression d’entendre les mouches voler sur vos premières publications, ne vous en faites pas. Continuez à mesurer le contenu que votre audience aime et ce à quoi elle répond ; et continuez à poser des questions.

3. Les stories suscitent l’engagement

En parlant d’engagement, une autre leçon importante que nous avons apprise sur Instagram est que les stories sont excellentes pour encourager les réponses et stimuler l’engagement.

L’astuce est la suivante : votre story doit comporter un appel à l’action. Demandez à vos fans de faire quelque chose, que ce soit de participer à un sondage, de répondre à une question ou de vous envoyer un message direct pour avoir plus d’informations.

Cette pratique peut être très utile si vous partagez votre contenu comme votre blog ou votre podcast ou si vous partagez de nouvelles offres ou promotions. Proposez à vos visiteurs de vous envoyer un message privé pour obtenir le lien et vous ouvrirez ainsi une conversation directe avec eux.

4. Les stories ont besoin d’une stratégie

En parlant des stories d’Instagram, nous avons également appris que, tout comme pour votre flux, vous avez besoin d’une stratégie pour en tirer le meilleur parti.

Comme presque tout ce qui se passe sur les réseaux sociaux, il est important de pouvoir mesurer vos efforts et de suivre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Et c’est vraiment difficile à faire si vous n’avez pas de stratégie !

Lorsque nous avons commencé à publier des stories pour nos clients, nous les partagions au petit bonheur la chance, lorsque l’idée nous venait. C’était fun et nous avons certainement constaté un engagement, mais nous n’avions pas nécessairement de méthode de suivi pour savoir si ces stories permettaient de faire grandir notre audience Instagram.

L’élaboration d’une stratégie pour les stories ne doit pas nécessairement prendre beaucoup de temps. La dernière chose que vous voulez, c’est de créer une stratégie longue et compliquée qui vous prendra encore plus de temps à exécuter !

On vous recommande plutôt de suivre les étapes suivantes :

  • Choisissez quelques raisons pour lesquelles vous créez des stories. Les utilisez-vous pour annoncer des choses, pour partager vos coulisses ou pour donner un avant-goût de votre expertise ?
  • Déterminez comment vous allez mesurer leur succès. Quelles indicateurs allez-vous suivre dans les statistiques de vos stories ?
  • Déterminez à quelle fréquence vous souhaitez publier. Les stories durent 24 heures, vous n’avez donc pas besoin de les partager constamment pour voir leurs résultats. Choisissez plutôt des intervalles réguliers pour les partager. Cela permet de former votre public à regarder sur votre story et de le garder engagé.

Selon certaines prévisions, les stories vont devenir encore plus populaires que le flux Instagram. Si vous n’avez pas encore commencé à les utiliser, c’est le moment de vous jeter à l’eau.

5. Tous les hashtags ne sont pas égaux

Les hashtags sont pratiquement obligatoires si vous voulez obtenir des résultats sur Instagram. Mais, devinez… Lancer des hashtags au hasard dans un post, c’est tellement 2014.

Aujourd’hui, vous devez être stratégique avec vos hashtags. On a arrêté d’utiliser arbitrairement les hashtags que l’on aimait bein et on a pris le temps de rechercher, de mesurer et d’utiliser différents hashtags sur différents posts.

Nous sommes passés de hashtags qui n’apportaient aucune contribution à nos impressions à des hashtags qui sont parmi les meilleurs contributeurs à notre portée organique.

Lorsque vous utilisez des hashtags, veillez à toujours vérifier les informations contenues dans vos publications. Il est également utile de diviser vos hashtags en plusieurs groupes différents afin de pouvoir varier l’audience que vous touchez avec vos images et de mesurer quels hashtags fonctionnent le mieux.

6. La publication n’est qu’une partie de l’équation

On vous a déjà un peu laissé comprendre que publier était important, mais, Instagram, c’est bien plus que le simple fait de publier de jolies photos tous les jours.

Si vous que l’utilisation d’Instagram soit utile pour votre entreprise, engager avec vos abonnés et les autres utilisateurs de la plateforme est non-négociable.

Prendre 15 à 20 minutes chaque jour pour échanger avec d’autres Instagrammeur∙ses a fait monter en flèche les impressions, la portée, les abonnés et le taux d’engagement des comptes de nos clients.

Et si vous vous sentez « trop occupé∙e » pour vous engager dans des conversations, essayez de gagner du temps en créant des messages et en les programmant à l’avance !

7. Remettez tout en question

La curiosité peut faire ou défaire votre succès. Ne vous souciez pas d’être débutant∙e ou d’avoir l’impression que vous devriez être « plus haut / plus grand / plus loin », car vous ne ferez que vous battre et ralentir votre croissance.

Laissez plutôt votre curiosité vous guider et remettez toujours en question ce qui se passe, sans porter de jugement.

Par exemple, lorsque l’on a commencé à tester des stories, on aurait pu dire « On passe beaucoup de temps sur ces stories et elles ne créent pas d’engagement ou de traffic, arrêtons tout« .

Mais au lieu de cela, on s’est demandé, avec curiosité : « Pourquoi cela n’a-t-il pas d’impact ? » ce qui nous a fait réaliser que nous avions besoin d’objectifs et de structure autour de nos stories.

Au lieu de nous dire : « Bouh… le compte de [concurrent de notre client] fait TELLEMENT MIEUX que nous!« , nous avons regardé les comptes les plus performants et nous nous sommes demandé : « Que font-ils qui semble fonctionner ? » et nous avons appris.

Poser des questions sans jugement peut conduire à expérimenter avec votre contenu, votre stratégie et votre calendrier éditorial, ce qui permettra d’obtenir plus de données statistiques, ce qui peut conduire à des résultats encore meilleurs.

Chez Boots & Cats, on essaie toujours d’apprendre quelque chose de nouveau… et on espère ce que c’est aussi votre cas!