Bientôt disponible : l’A/B testing de vos posts Facebook

Bientôt disponible : l’A/B testing de vos posts Facebook

L’A/B testing pourquoi faire ? 

L’A/B testing (ou les tests A/B en français) permettent de tester différentes versions d’un contenu auprès d’une audience cible. 

Par exemple : je lance mon site internet. Je peux faire un A/B testing de ma page de services, une avec mes tarifs affichés et l’autre sans. Je pourrai ainsi vérifier laquelle de ces deux versions convertit le mieux

De la même manière, je peux décider de faire un A/B testing d’une newsletter, d’une plaquette commerciale, d’un article… Et bientôt  d’une publication Facebook ! 

Facebook offre déjà la possibilité de créer des campagnes publicitaires d’A/B testing assez poussées. Vous pouvez ainsi tester plusieurs variantes d’un même contenu publicitaire (avec vidéo, avec photo, etc.) et la plateforme finira par pousser la variante qui obtient la meilleure performance

Pour les publications, on garde la même mécanique ! Sauf que la démarche est bien plus simple, on vous dit tout… 

Tester l’A/B testing via le Creator Studio 

Et oui, bonne nouvelle ! Cette fonctionnalité sera disponible dans l’outil Creator Studio, le nouvel outil qui vous permet de gérer toutes vos publications sur Facebook. 

Contrairement au Business Manager, l’interface publicitaire de Facebook, cet outil est beaucoup plus intuitif et épuré

Lorsque cette fonctionnalité d’A/B testing sera disponible; il vous suffira de vous rendre sur Creator Studio puis de cliquer sur

  • Créer une publication
  • Créer des tests de publication
  • Télécharger vos variantes de publications 
  • Renseigner les dates du test et définir le critère de choix de la publication la plus performante : nombre de likes, de commentaires, de personnes atteintes…

Une fois tout cela complété, le test est lancé sur un échantillon de votre audience et vous n’avez plus rien à faire ! Facebook mettra automatiquement en avant la publication qui a obtenu les meilleurs résultats au reste de votre communauté. 

 

Pour le moment, l’option n’apparaît pas mais vous la trouverez sous « Créer une publication » lorsqu’elle sera disponible. 👆🏻

Quels intérêts de faire de l’A/B testing de publication ?

Vous n’avez jamais hésité avant de publier un post ? Trop ou pas assez de texte ? Une photo avec ou sans personne physique ? Des emojis ou non ? 

L’objectif de l’A/B testing est de vous aider à répondre à toutes ces questions

Chaque audience est différente et il n’y a pas de régles applicables à toutes ! A vous de tester pour voir ce qui fonctionne pour être capable de comprendre au mieux les attentes et les préférences des personnes à qui vous vous adressez. 

Vous pourrez ainsi affiner vos publications et proposer le contenu le plus qualitatif possible à votre audience ! 

Alors, hâte d’essayer ? Pour le moment, il n’y a pas de date officielle de déploiement mais certains utilisateurs ont eu la chance de faire parti des utilisateurs test. 

A guetter donc… !

BtoB : définir sa stratégie de Social Selling sur LinkedIn

BtoB : définir sa stratégie de Social Selling sur LinkedIn

Limage du commercial à lancienne avec son téléphone à la main ou qui fait du porte à porte a déjà pris un coup de vieux. 
Et désormais, Covid oblige, les entreprises et les marques sont dautant plus poussées à repenser leur manière « dapprocher » leurs prospects. Et cest là que le Social Selling intervient ! 
Mais qu’entend-on exactement par Social Selling
Le Social Selling est tout simplement une méthode pour engager la conversation avec un prospect dans un réseau social en ligne, comme vous le feriez à un cocktail. C’est une version moderne du réseautage. Toute personne qui souhaite développer ou entretenir une relation commerciale avec ses prospects ou clients peut y avoir intérêt, dès lors que ces derniers utilisent les réseaux sociaux régulièrement.
Plus résumer, le Social Seller, ce commercial 2.0, engage la conversation et entretient un réseau de relations via les réseaux sociaux. La vente en elle-même ne vient que dans un second temps !

Votre stratégie Social Selling pas à pas 

I. Définir sa stratégie marketing 

Avant de démarrer sur n’importe quel réseau social, il convient d’établir une réelle stratégie marketing.

Et non pas simplement de se dire « Tiens, si j’essayais LinkedIn ? ».

Si vous souhaitez obtenir des résultats visibles, il vous faut en effet réfléchir en amont à vos actions… Mais pas que !

Je vous encourage à lire notre article sur « La stratégie réseaux sociaux : 5 points essentiels ».

Il passe en revue les 5 étapes clefs avant de vous lancer, à savoir :

1) Définir votre ou vos objectif(s)

Dans le cas du Social Selling, il est clair que l’objectif final et ultime est de générer des ventes. Soyez tout de même plus précis. Vous êtes bien conscients que cela n’arrivera peut-être pas tout de suite. Il faudra également être capable de les mesurer pour pouvoir vous en rendre compte. Réfléchissez donc à des objectifs SMART : des objectifs réalisables, mesurables et délimités dans le temps ! Pourquoi ne pas démarrer par exemple par vous fixer un objectif de notoriété ? Faire en sorte d’être un minimum connu sur LinkedIn avant de vendre quoi que ce soit paraît un bon début.

2) Définir vos indicateurs de performance

Cette étape va de pair avec la précédente. Une fois votre objectif fixé, déterminez immédiatement les indicateurs que vous allez suivre au fil des semaines. Sur LinkedIn, cela peut-être le nombre de vues de votre profil, le nombre d’invitation acceptée ou encore votre score Social Selling Index.

3) Déterminer votre client / prospect idéal

On ne devrait même pas avoir besoin d’argumenter sur ce point. Connaître son client, c’est la base pour faire des ventes non ? LinkedIn vous permet de récolter une multitude d’information qui vous servira à établir ce profil de client idéal, aussi appelé « persona » par les marketeux.

4) Construire son image de marque 

Avant de publier quoi que ce soit ou de contacter qui que ce soit, faites un tour sur votre profil ! Mettez le à jour, détaillez votre parcours, intégrez les bons mots-clefs, bref faites peau neuve ! Il en va de même pour votre page Entreprise si vous en avez une.

5) Faire un point sur vos ressources

On ne vous cache pas qu’assurer une présence sur LinkedIn demande du temps. Il faut être actif, publier régulièrement, interagir… Rien d’insurmontable mais cela demande un peu d’organisation.

Pour optimiser votre temps – qui doit être principalement consacré à prospecter – faites le point sur les ressources en votre possession. Combien de temps êtes-vous prêt à passer par jour sur LinkedIn ? Quels contenus pourriez-vous re-partager ? Des articles / des vidéos de votre entreprise ? Des témoignages client ? 

II. Définir votre stratégie commerciale

Ça y est, votre profil est optimisé ! Vous vous sentez de plus en plus à l’aise avec l’utilisation de LinkedIn et vous souhaitez passer à la vitesse supérieure.

Parce que certes, publier des articles, partager son expertise, c’est bien, mais s’il n’y a personne dans notre réseau qui soit réellement intéressé par votre contenu, ni susceptible de devenir un prospect, à quoi bon ?

1) Faire grandir votre réseau

 Il est donc grand temps d’enrichir votre réseau en y ajoutant des personnes ciblées.
J’insiste sur la notion de « ciblage » car comme souvent ce n’est pas la taille qui compte ! Tout l’enjeu est de réussir à obtenir un réseau d’une taille suffisamment importante pour vous permettre de toucher une cible large tout en ne noyant pas votre message et en ne vous faisant pas perdre en crédibilité.
Vous avez sûrement déjà vu passer ce type de profil  ajoutant à tout va des personnes à son réseau sans se soucier de leur qualité ou de leur pertinence par rapport à leur domaine d’activité. Cela n’a aucune valeur ajoutée. 
À vous de faire en sorte de toucher un maximum de personne mais qualifiée !
Pour cela, l’outil de recherche avancée de LinkedIn est parfaitement adapté. Ses nombreux critères vous permettent d’effectuer des recherches par type et taille d’entreprise, par poste, par connexion, etc.
Pour aller encore plus loin, l’outil de Sales Navigator – la solution premium de LinkedIn – est à tester ! Vous avez un mois gratuit pour vérifier que les fonctionnalités offertes vous sont utiles.

2) La phase d’approche

Maintenant que vous avez  établi votre liste de potentiels prospects, il va falloir les ajouter à votre réseau. Pour un meilleur impact cependant, ne vous contentez pas de cliquer sur le bouton « ajouter à votre réseau ». Erreur de débutant !

Non seulement votre demande de contact risque de se retrouver noyée parmi toutes celles reçues par votre interlocuteur mais en plus, cela n’est pas une approche professionnelle.

Il est important de rédiger un message le plus personnalisé possible. OK, vous n’aurez peut-être pas le temps de rédiger des messages au cas par cas. Mais vous pouvez au moins préparer des messages types, destinés à des catégories précises de prospects. D’où l’intérêt d’affiner au maximum sa recherche.
D’ailleurs, avant même d’envoyer une demande de mise en relation, il peut être bon d’entrer en contact avec votre prospect par d’autres moyens. Surtout si cette personne est susceptible d’être très demandée. Certains profils risquent d’être difficilement accessibles, et d’autant plus si elles ne vous connaissent pas – même vaguement ! Il existe plusieurs techniques d’approche à tenter avant comme :
– interagir sur un article
– discuter dans un groupe privé
– partager une ressource en mentionnant la personne ou la source

3) La phase d’attaque

Maintenant que vous avez sous la main une liste de prospect, plus ou moins engagés, plus ou moins “chauds”, il va falloir alimenter une relation durable !

Ne brûlez pas les étapes et prenez le temps de nourrir leur réflexion

  • en leur envoyant du contenu adapté,

  • en répondant à leur question,

  • en étant présent au bon moment !

On dit qu’en général qu’il faut établir 5 prises de contact avec un prospect avant que celui-ci soit prêt à passer à l’acte d’achat. Ces prises de contact peuvent prendre la forme d’un simple article partagé et ne doivent donc pas forcément s’enchainer sur un court laps de temps.

Une fois vos prospects identifiés comme prêts à l’action, à vous de jouer !

III. Intégrez durablement le Social Selling dans votre pratique commerciale 

Vous l’aurez compris, sur LinkedIn et sur les réseaux sociaux d’une manière générale, la réactivité est la clé !

C’est pourquoi il faut intégrer le Social Selling dans sa routine commerciale. Pour vous apporter un maximum de résultat, vous devez voir LinkedIn comme un champ dont vous devez prendre soin, que vous devez cultiver quotidiennement pour en récolter les fruits.

Et cela passe par plusieurs actions :

1) Mettre en place un planning

La réactivité et la régularité sont les clefs du succès.

C’est pourquoi il faut intégrer le Social Selling dans sa routine et ce de manière quotidienne.

–> Du coup quel temps y accorder ?

Les meilleurs social sellers ont tous un point commun : ils réservent entre 30mn et 1h au social selling. Certains le font le matin en arrivant au travail, d’autres avant ou après la pause déjeuner, d’autres le soir avant de partir. Il n’y a pas de meilleur moment, il faut juste le faire tous les jours.

2) Suivre ses actions

Le social selling, c’est très bien mais… Quel retour sur cet investissement de temps et d’énergie ?

C’est LA question que vous êtes en droit de vous poser.

Comme pour toute stratégie commercial, il est important de mesurer votre performance. Et pour cela, LinkedIn fournit un grand nombre d’indicateurs utiles tels que :

  • le nombre de vues de votre profil
  • l’évolution de la taille de votre réseau
  • le nombre de fois où vous êtes apparus dans le moteur de recherche
  • le nombre d’interactions que vos publications ont suscitées
  • le Social Selling Index ou SSI et son évolution : il permet de vous assurer que vous allez dans la bonne direction, d’identifier les points sur lesquels vous sous-performez et ainsi de rectifier le tir.

Suivez vos indicateurs de manière hebdomadaire ou mensuelle afin de juger de l’efficacité de vos actions. Comme dans toute pratique commerciale, l’important est le suivi !

Vous voilà désormais parés pour intégrer le Social Selling à votre agenda ! Maintenant que vous avez acquis les bases, on vous laisse essayer par vous même et n’hésitez pas à revenir nous dire ce que vous aurez appris.

Instagram : 5 applications pour ajouter de l’audio à vos posts

Instagram : 5 applications pour ajouter de l’audio à vos posts

Photo by Lisa Fotios from Pexels

– Article traduit et adapté de l’article « Instagram Audiograms: 5 Apps for Adding Audio to Your Instagram Posts » de Later écrit par Benjamin Chacon – 

Vous êtes-vous déjà demandé comment ajouter de l’audio à vos publications Instagram ? Vous cherchez à faire la promotion de vos podcasts ou encore d’un extrait audio que vous avez enregistré ? 

Instagram est de base une plateforme sociale basée sur l’image. Elle n’offre donc pas de format audio intégré.

Ce n’est pas pour autant qu’elle n’est pas pertinente pour votre stratégie de diffusion et de promotion de vos contenus audios !

Cela demande simplement de passer par des applications tierces. Et cela tombe bien, il en existe quelque-unes qui vous permettront de transformer vos enregistrements audio et podcasts en véritables clips vidéo sur Instagram, avec des transcriptions si besoin ! 

Quel intérêt d’ajouter de l’audio à vos posts Instagram ? 

La mode du podcast a pris de l’ampleur ces dernières années ! Mais en même temps que grandit notre intérêt pour ce format, l’espace disponible devient de plus en plus encombré.

Si Instagram a su s’imposer comme LE réseau en vogue, il n’en reste pas moins un réseau d’images avant tout.

Ainsi, il est raisonnable de se demander s’il est pertinent de l’envisager. Comment illustrer un contenu qui s’apparente plus à des idées, des pensées voire de l’inspiration sans visuel ?

La réponse se trouve dans un nouveau format très prisé des podcasteurs : les audiogrammes ! Ils vous permettent de partager des extraits audio intéressants tirés de votre podcast. Une manière innovante de toucher de nouveaux publics et abonnés !

Concrètement, à quoi cela ressemble ?  Il s’agit d’un graphique qui représente les fréquences sonores en temps réel – comme celui ci-dessous. 👇

Ces types de publications fonctionnent très bien car elles sont visuellement attrayantes, dynamiques et elles permettent aux utilisateurs de consulter le podcast sans avoir à quitter l’application Instagram.

Alors prêt à vous lancer ?

Voici une petite sélection d’applications pour vous permettre d’essayer !

1) Wavve

Wavve est une application disponible sur ordinateur qui vous permet de transformer l’audio de votre podcast en vidéos animées.

Vous pouvez créer des audiogrammes, ajouter des sous-titres qui accompagnent votre vidéo (ce qui permet à votre public de profiter de votre contenu avec ou sans son).

Voici un exemple tiré du compte Instagram de l’outil Later : 

Wavve offre une version gratuite qui permet de créer 1 mn d’audiogram par mois. Sa première offre payante commence ensuite à 10$/mois

2) Headliner

Headliner ressemble davantage à un outil de montage vidéo.

Mais vous pouvez l’utiliser également pour créer des audiogrammes, transcrire de l’audio et de la vidéo, ajouter des animations de texte et bien plus encore – et pas seulement pour les réseaux sociaux!

L’application vous permet également d’exporter des vidéos complètes (2 heures maximum) vers YouTube.

La version gratuite de Headliner vous permet de créer jusqu’à 10 vidéos par mois. Pour une plus grande utilisation, passez à un compte Pro ou Entreprise pour 12.95$/mois.

3) Anchor

Anchor est bien plus qu’un outil d’audiogrammes. C’est une véritable plateforme de podcast qui vous permet de créer, distribuer, héberger et monétiser votre podcast depuis n’importe quel appareil.

Ils offrent une tonne d’outils de création faciles à utiliser, un hébergement gratuit et même des analyses pour suivre votre croissance. Et, bien sûr, ils ont également des outils pratiques pour créer des extraits vidéo de votre podcast sur les réseaux sociaux.

Et vous savez quoi ? C’est totalement gratuit !!! 

 

4) Audiogram

Audiogram vous offre les mêmes fonctionnalités que les applications précédentes. A ce stade, il s’agit plutôt de différence de design et de prise en main de l’outil, à tester ! 

Publiez jusqu’à 2 vidéos par mois gratuitement ! Par contre, l’outil impose son logo sur votre visuel.  Son premier plan payant démarre à 19$/mois

5) Podcast.co

Podcast.co est également une plateforme de podcasting : en plus de pouvoir créer de superbes audiogrammes, vous allez pouvoir diffuser et développer votre notoriété directement depuis celle-ci. 

Pas de plan gratuit pour Podcast.co mais une période d’essai de 14 jours pour tester la plateforme. Il faudra ensuite choisir entre différents plans payants, le premier démarrant à 29$/mois.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à choisir l’outil qui vous correspond et à tester ! Vous revenez nous dire ce que ça a donné ? 🎥🎼

– Article traduit et adapté de l’article « Instagram Audiograms: 5 Apps for Adding Audio to Your Instagram Posts » de Later écrit par Benjamin Chacon – 

Comment se former à la prospection sur LinkedIn ?

Comment se former à la prospection sur LinkedIn ?

Avez-vous déjà entendu parler de « Social selling » ?

Ce terme signifie « utiliser les réseaux sociaux dans un processus de vente », ou encore plus simplement « vendre grâce aux réseaux sociaux ». Il ne s’agit pas forcément de réaliser une vente en ligne, cela peut aussi être créer un lien avec des prospects potentiels, rassembler ces derniers sur une plateforme sociale, échanger, récupérer des informations de contact, etc. Autant d’éléments qui par la suite pourront vous aider à déclencher un achat.

Vous êtes commercial ? Ou vous cherchez à développer votre bassin de prospect pour votre entreprise ? C’est le moment de se lancer avant que tous vos concurrents ne prennent la place ! 

De la nécessité de passer à la prospection digitale

Avec la période que nous traversons, on comprend de plus en plus la nécessité de passer d’une prospection classique à une prospection digitale.

Toutefois, les armes habituelles que sont le téléphone et l’e-mail sont elles-aussi désuètes. Moins intrusifs et plus dans l’air du temps, les réseaux sociaux offrent un vrai potentiel qu’il ne faut pas négliger.

Si on a beaucoup entendu parler ces dernières années des nouvelles fonctionnalités de Facebook et Instagram shopping, il y a un réseau dont l’on parle moins car plutôt réservé au BtoB.

Vous aurez deviné que notre grand gagnant est LinkedIn ! La plateforme a gagné environ 50 millions d’utilisateurs passant ainsi de 610 millions de membres en 2019 à 660 millions de membres dans le monde en 2020. En France, le réseau social culmine à plus de 19 millions de membres inscrits. Ce qui fait d’elle la plateforme n°1 pour les professionnels

Se former à la prospection sur LinkedIn 

78% des commerciaux qui déclarent assurer une présence régulière sur les réseaux sociaux génèrent plus de chiffre d’affaires que ceux qui ne le font pas.

« Oui, mais mes commerciaux sont de la vieille école, le digital ça ne les intéresse pas. »

La vérité est que maîtriser la plateforme pour mettre en place une véritable stratégie commerciale ne s’improvise pas.

C’est en se confrontant à cette réalité que l’organisme de formation Inteach a décidé de lancer une formation sur mobile dédiée à la prospection sur LinkedIn !

Pour vous donner une idée des différentes étapes, déroulons ensemble le programme…

Etape 1 : Identifier ses cibles

Avant de commencer à se mettre tout de suite dans l’action et dépenser beaucoup d’énergie, la première question à se poser est : à qui je m’adresse ?

C’est le point de départ de toute votre réflexion ! Vous n’allez pas en effet fonder toutes vos actions sur ce que VOUS imaginez être intéressant. Vos prospects pensent sûrement complètement différemment. C’est même certain, on vous l’assure.

Pour vous aider, l’objectif premier est de réfléchir à la définition de votre client idéal. On utilise le terme de  « Buyer profil » ou de « persona ».  Ce Buyer profil dresse une liste de critères afin de définir le type d’entreprise que vous souhaitez avoir comme client et réussir à le toucher. 

Pour être efficace, rien ne sert de courir après des entreprises qui ne remplissent pas ces critères de sélection. On va donc chercher à se concentrer sur un profil bien précis que l’on saura identifier et décrire précisément.

Etape 2 : Travailler son personal branding

Répondez honnêtement à cette question : lorsque vous recevez un message d’une personne que vous ne connaissez pas par e-mail ou sur Linkedin…  Quelle est votre première réaction ?

Lui répondre ? Non. Vous allez d’abord chercher à savoir à qui vous avez à faire ! Vos réflexes de stalker (voyeur) vous dirigeront tout droit sur Google ou directement sur son profil LinkedIn.

Votre propre profil LinkedIn est la première image que vos prospects auront de vous.

Avant de commencer votre prospection, il est essentiel de soigner son profil.

Pourquoi ?

Parce qu’un profil LinkedIn optimisé gagne en visibilité dans les résultats de recherche, et accroît ainsi vos chances d’être contactés par des prospects. Mais également parce que chaque personne que vous allez contacter va aller visiter votre profil pour essayer d’en savoir un peu plus sur vous. Elles doivent donc comprendre dès le départ quelle est votre activité, et se rendre compte de votre expertise dans votre domaine.

Etape 3 : Mettre en place une stratégie de contenu

Ne vous contentez pas d’une présence passive sur Linkedin, ni de devoir attendre le bon article d’une tierce personne pour partager votre expertise, il est important de créer vous-même de l’engagement.

Comment cela fonctionne ?

Tout simplement, en publiant vos propres postes sur la plateforme (questions à votre réseau, réflexion, conseil, etc.).

C’est également un espace idéal pour partager les articles que vous avez publiés dans votre blog professionnel. Et si vous n’en avez pas, LinkedIn vous permet d’écrire des articles et de les publier directement sur le réseau. Une occasion en or de montrer votre expertise et d’engager votre réseau avec une thématique que vous maîtrisez.

Etape 4 : Augmenter sa notoriété

Certains personnes dont vous faites peut-être partie, ont du mal à se mettre en avant sur les réseaux sociaux. Pudeur ou envie de protéger sa vie privée, les raisons peuvent être multiples…

Et pourtant, cela fait partie du jeu !

L’objectif pour vous est de gagner en notoriété. Tout simplement pour vous faire connaître et vendre plus !

En effet, pour faire des ventes, il faut tout d’abord que vos potentiels clients vous découvrent. Ensuite, ils décideront si vous leur donnez envie de passer à l’achat (ou non !).

Un des critères qui peut les motiver est votre niveau de notoriété. Pour mesurer a notoriété d’une marque, on la découpe généralement en 4 niveaux : 

– le top of mind (marque immédiatement présente à l’esprit 

– la notoriété spontanée (marque présente à l’esprit… après un temps réflexion parfois !) 

– la notoriété assistée (marque reconnue) 

marque inconnue 

Sans avoir besoin d’être connu du monde entier, il paraît évident qu’un client aura plutôt tendance à faire confiance à quelqu’un dont il aura déjà entendu parler (même vaguement) plutôt qu’à un total inconnu. Sur les réseaux sociaux c’est ce qu’on appelle la “preuve sociale” : la notoriété de vos réseaux sociaux confirme votre crédibilité.

Etape 5 : Déterminer sa stratégie commerciale

Ça y est. Votre profil est optimisé, vous vous sentez de plus en plus à l’aise avec l’utilisation de LinkedIn, et vous souhaitez passer à la vitesse supérieure. Parce que certes, publier des articles, partager son expertise, c’est bien, mais s’il n’y a personne dans notre réseau qui soit réellement intéressé par votre contenu, ni susceptible de devenir un prospect, à quoi bon ? 

 Il est donc grand temps d’enrichir votre réseau en y ajoutant des personnes ciblées puis de passer à la phase d’approche. La fameuse prise de contact qui peut tout changer si elle est bien réalisée ! 

Etape 6 : Utiliser l’outil de prospection intégré à LinkedIn, Sales Navigator

LinkedIn Sales Navigator est l’un des quatre abonnements Premium de LinkedIn, centré sur la prospection et la recherche de clientèle.

Cet abonnement va vous permettre d’utiliser l’interface de LinkedIn Sales Navigator, un puissant outil de prospection en ligne, qui vous aide à entrer en contact avec les bonnes personnes, et à établir des relations pertinentes avec les prospects pour que vous puissiez interagir avec eux.

L’outil offre plusieurs atouts  et notamment l’accès aux personnes qui ne font pas partie de votre réseau. Pour entrer en contact avec les décisionnaires, rien de plus efficace. Il  vous permet d’effectuer un tri pertinent des données, vous prévient dès que vos prospects effectuent des actions ou mettent à jour leurs informations.

Autant avantage non négligeable,  LinkedIn Sales Navigator peut même se synchroniser avec votre propre CRM. 

Etape 7 : Lancer sa première campagne publicitaire

La publicité sur LinkedIn est connue pour être onéreuse ! Cela étant, ces fonctionnalités publicitaires se sont bien améliorées depuis cette année et offre des outils particulièrement intéressants notamment en terme de ciblage

Même si vous n’êtes pas à l’origine de ces publicités – il revient généralement au service marketing de s’en charger – il est intéressant de comprendre comment ces outils fonctionnent et comment vous pouvez aider à faire décoller une campagne. 

Etape 8 : Automatiser sa prospection

On ne vous apprend rien en vous disant que : le temps c’est de l’argent ! Au vue des nombreuses possibilités offertes par LinkedIn, une crainte compréhensible est de s’égarer sur la plateforme et de perdre un temps fou entre : 

  • la veille 
  • la publication de vos contenus 
  • les prises de contact 
  • les relances
  • le suivi
  • etc. 

Alors oui, mettre en place une stratégie efficace de prospection digitale prend du temps. Toutefois, il existe désormais sur le marché bon nombre d’outils pour vous aider à optimiser le processus.

Que cela soit au niveau du CRM, de l’automatisation pure et dure, de la prospection et encore de la production et diffusion de contenu… Il y a de quoi faire ! Vous retrouverez tout au long de la formation des démonstrations de ces outils. 

Rejoindre la prochaine promotion de la formation « Social selling, vendre avec LinkedIn » 

 

Si vous souhaitez vous former à la prospection via LinkedIn, on ne peut que vous conseiller de vous inscrire à la prochaine session de formation d’InTeach : « Social selling : vendre sur LinkedIn ».

Cette formation a plusieurs spécificités :

  • elle se déroule sur 3 semaines, chaque jour, sur votre téléphone ! En quelques minutes, vous recevez 2 à 4 vidéos ou modules de 3 minutes (conseils, astuces, tutoriels), à mettre en pratique pour apprendre en faisant. 
  • 30 minutes de coaching visio avant et après la formation sont inclus pour la rendre encore plus efficace ! Et bonus, il s’agit d’une des membres de l’agence – on vous laisse trouver qui. 😉 
  • la formation peut-être prise en charge à 100% via votre compte personnel de formation (avec le dispositif du CPF). Rendez-vous sur l’interface moncompteformation.gouv.

Inscrivez-vous vite pour démarrer dès le 29 juin

Gérer sa page professionnelle Facebook tout en gardant son profil privé

Gérer sa page professionnelle Facebook tout en gardant son profil privé

Gérer une page professionnelle sur Facebook implique obligatoirement d’avoir un profil personnel. Ce simple fait engendre toujours beaucoup d’interrogations !

Nous avions déjà expliqué dans un précédent article comment séparer son profil privé et sa page professionnelle Facebook  et continuons à recevoir beaucoup de questions à ce sujet.

Nous avons sélectionné celles qui reviennent le plus régulièrement pour tâcher d’y répondre.

Je souhaite ne pas faire appaître mon profil personnel sur ma page professionnelle, comment faire ?

La réponse est simple : c’est le cas par défaut ! 

Une page professionnelle est forcément gérée par un profil personnel, voire plusieurs, mais celui n’apparait pas sur la page à moins que l’administrateur active cette option. Comment faire pour éviter de mélanger vie privée et professionnelle sur la plateforme ?

Sachez que le fait de gérer une page professionnelle avec votre profil privé ne veut pas dire que les visiteurs de votre page ont accès à votre profil.

Facebook a très bien séparé les deux. Ainsi il est quasiment impossible de trouver votre profil privé à partir de votre page professionnelle. Sauf dans certains cas, lorsque vous activez l’option ou que vous vous emmélez les pinceaux…

Passons en revue les différentes situations dans lequelles vous pourriez vous retrouver :

Vous avez publié / commenté sur votre page professionnelle avec votre profil personnel

C’est une erreur classique liée au fait que vous gérez vos deux pages / profils depuis la même interface. Et cela arrive souvent lorsque vous utilisez votre téléphone portable, la plateforme étant moins ergonomique pour gérer les pages professionnelles depuis votre mobile.

Pour ne plus vous tromper, pensez à vérifier quelle image apparaît lorsque vous rédigez votre commentaire ou votre publication : le logo de votre page professionnelle ou la photo de votre profil privé ?

Démonstration en vidéo !

 

Vous confondez votre boîte de réception professionnelle et personnelle

On vous rassure, c’est une erreur courante également.

Vous possédez en fait deux boîtes de réception Messenger bien distinctes : celle de votre page professionnelle et celle de votre profil privé.

À aucun moment, vous ne répondez en votre nom à un message client !

Votre messagerie privée est celle à laquelle vous accédez directement depuis votre page d’accueil. Ensuite pour répondre aux messages de votre page professionnelle, il faut d’abord vous rendre sur celle-ci puis dans l’onglet « Boîte de réception ». On vous montre en vidéo ! 👇

Vous cherchez à inviter des personnes à suivre votre page

Lorsque vous démarrez votre page professionnelle, c’est souvent le premier objectif : inviter des personnes à la suivre pour faire grandir votre communauté !

Sauf qu’il y a une différence de taille avec un profil privé : vous ne pouvez pas envoyer des invitations d’amis à des personnes en tant que page. Vous ne pouvez le faire qu’à titre personnel et ainsi vous vous retrouvez amis avec des personnes qui sont en fait vos clients !

Retenez donc bien qu’une invitaton se fait à titre personnel. Lorsque que vous vous rendez sur le profil de quelqu’un, la demande d’invitation se fera forcément en votre nom. Tout simplement car ce n’est pas la bonne démarche pour aller chercher des abonnés pour votre page.

Il existe toutefois une possibilité pour inviter en tant que page !

Vous pouvez envoyer une invitation aux personnes qui ont interargi avec vos publications. En effet, Facebook part du principe qu’une personne qui a interargi avec votre contenu est potentiellement intéressée et autorise donc l’envoi d’invitation dans ce cas.

Je souhaite dissocier mon profil privé de ma page professionnelle

C’est une question courante : vous avez créé la page professionnelle de votre entreprise mais ne souhaitez pas la gérer ? Vous êtes salarié et votre patron vous demande de lui créer une page ? Vous partez d’un projet et ne souhaitez plus être lié à cette page ? Vous avez créé une page et voulez la partager avec vos collègues / salariés sans devoir leur donner accès à votre profil personnel et mot de passe ?

Reprenons les choses dans l’ordre.

Créer une page professionnelle et être administrateur

Et oui, à partir du moment où vous créez une page professionnelle, vous devenez administrateur principal de cette page.

Pour vous y connecter, vous devez donc passer par votre profil personnel et utilisez votre mot de passe.

Que se passe t-il quand une deuxième personne doit intervernir sur votre page professionnelle ?

Nommer d’autres administrateurs de page

Vous allez tout simplement nommer d’autres administrateurs de votre page professionnelle.

Ce qui vous permettra :

  • de leur donner accès à votre page sans passer par votre profil privé
  • d’avoir des autorisations plus ou moins étendues selon ce que vous voulez bien leur donner à faire (regarder les statitiques, publier, répondre aux commentaires, etc.

Il existe pour cela différents Rôles de page que vous trouverez dans la partie Paramètres de votre page professionnelle. On vous montre comment vous y rendre en vidéo.

Nous vous conseillons vivement d’avoir au moins deux administrateurs pour votre page professionnelle. Cela vous évitera de perdre l’accès à celle-ci si votre profil était hacké ou supprimé.

Dans le cas où vous donneriez accès à vos salariés, pensez-bien à définir des rôles tels qu’éditeur pour éviter de leur donner les pleins pouvoirs.

Vous ne souhaitez plus gérer votre page professionnelle

Vous quittez l’entreprise et souhaitez donner le rôle d’administrateur de la page à une autre personne ?

Rendez-vous sur la même interface que sur la précédente vidéo, nommez un administrateur principal – attendez qu’il accepte l’invitation – puis vous pouvez vous supprimer de la page !

Nous avons fait le tour des principales problématiques que vous avez rencontrées, n’hésitez pas à continuer à nous poser vos questions en commentaire !