LinkedIn Insight Tag : comment l’installer et s’en servir ?

LinkedIn Insight Tag : comment l’installer et s’en servir ?

La plateforme publicitaire de LinkedIn n’est plus à présenter ! On vous en parlait déjà il y a quelques semaines avec la check-list à cocher avant de lancer votre première campagne publicitaire.

Le premier point de cette liste est d’installer ce que l’on appelle le LinkedIn Insight Tag. Regardons concrètement de quoi il s’agit et comment s’en servir.

Qu’est-ce que le LinkedIn Insight Tag ?

«  » »Aussi appelé le « pixel LinkedIn », le LinkedIn Insight Tag est un petit bout de code Javascript à installer sur chacune des pages de votre site.

Ainsi vous pourrez re-targeter chaque visiteur de votre site possédant un compte Linkedin ! Magique vous avez dit ? Non, merci les cookies par contre !

Vous pouvez également utiliser le LinkedIn Insight Tag pour suivre les conversions de potentielsclients se rendant sur votre site après avoir vu une de vos publicités sur Linkedin. 

C’est exactement le même système que le pixel Facebook mais… Pour LinkedIn ! 

Pour ne pas zapper cette étape avant de lancer votre campagne ? 

C’est exactement comme si vous passiez des heures à travailler sur votre site web… Sans analyser qui le visite chaque mois ! D’ailleurs si vous avez aussi zappé d’installer Google Analytics, on vous encourage à le faire presto ! 

La même logique s’applique sur LinkedIn. La publicité sur cette plateforme est connue pour être onéreuse (surtout si l’on compare à Facebook) alors autant rentabiliser votre travail. 

L’ajout d’une balise LinkedIn Insight Tag aux pages de votre site (y compris les sous-domaines ou les articles de votre blog) vous permettra de suivre exactement qui a visité votre page. Et donc de comprendre d’obtenir des informations précieuses sur ce qui fonctionne ou non sur vos campagnes publicitaires. 

Vous pourrez repérer les prospects qui s’arrêtent en cours de route et les re-cibler avec un message publicitaire approprié.

Bref vous aurez de quoi nourrir votre analyse et c’est tout la démarche du test & learn !

Comment ajouter un LinkedIn Insight Tag à votre site ?

Pour ajouter l’Insight Tag à vos différentes pages de site, vous devez d’abord récupérer le code JavaScript de votre LinkedIn Insight Tag unique. 

Pour cela, rendez-vous sur le Campaign Manager (l’interface publicitaire de LinkedIn) depuis votre page d’accueil LinkedIn. En haut à droite, cliquez sur « Faire de la publicité ».  

Une fois sur le Campaign Manager, cliquez sur le compte publicitaire qui vous intéresse. 

Il vous faut maintenant vous rendre dans l’onglet « Ressources du compte » dans la barre de navigation et sélectionnez « Insight Tag » dans le menu déroulant.

Cliquez sur Installer mon Insight Tag et sélectionnez la méthode à utiliser pour installer votre tag. Pour voir le code du tag, sélectionnez J’installerai mon tag moi-même.  

Il ne vous reste plus qu’à copier-coller ce code sur chaque page de votre site, de préférence dans le pied de page général.

Une fois votre tag installé, chaque page est vérifiée par LinkedIn. Cette vérification peut prendre quelques minutes ou nécessiter jusqu’à 24h de délai. Un peu de patience !

Revenez vérifier que vos pages ont obtenu le statut « Actif » pour que votre LinkedIn Insight Tag soit correctement installé.

Utilisez le LinkedIn Insight Tag pour vos listes de re-targeting

Il est temps de passer aux choses sérieuses !

Vous allez pouvoir désormais cibler spécifiquement des personnes s’étant rendues sur vos pages. Pour cela, rendez-vous dans le gestionnaire de campagne et cliquez à nouveau sur Ressources puis sur Matched Audience

Donnez un nom à votre audience et ajoutez l’URL du site Web que vous souhaitez recibler (a.k.a: le domaine dans lequel vous avez placé votre balise LinkedIn.)

Cliquez sur Créer.

Une fois que vos segments auront généré 300 membres, vous pourrez définir des campagnes pour diffuser des annonces directement auprès de cette audience spécifique. Bien entendu, le temps nécessaire pour ce faire dépendra du volume de trafic de votre site.

Comment configurer le suivi des conversions ?

Une autre chose que vous pouvez faire avec ce pixel est de suivre les conversions à partir de vos publicités LinkedIn.

Revenez de nouveau sur votre gestionnaire de campagnes. Cliquez sur Ressources et choisissez Conversions dans le menu déroulant.

Cliquez sur Créer une conversion (en haut à gauche). 

Maintenant, entrez vos paramètres :

  • Type de conversion : définit les comportements que vous suivrez. Par exemple, vous pouvez choisir de suivre combien de personnes regardent votre nouveau clip vidéo, téléchargent un PDF ou remplissent un formulaire de contact.
  • Valeur de conversion : cette option est facultative mais si un montant est associé à l’action, il peut être utile de saisir ici pour connaître votre retour sur investissement.
  • Période de conversion : il s’agit de la période pendant laquelle vos conversions seront comptabilisées, qu’il s’agisse d’un jour, d’une semaine, d’un mois ou de trois mois.
  • Modèle d’attribution : ici, vous définissez comment chaque interaction publicitaire sera reconnue comme conversion.Cochez les cases correspondant aux campagnes à surveiller pour ces dernières. Si vous n’en sélectionnez aucune, toutes vos campagnes seront automatiquement associées à vos conversions. Sélectionnez votre méthode de conversion, la balise Insight, et saisissez l’URL du site sur lequel vous effectuerez le suivi de ces conversions. Conseil: il peut s’agir d’une page de remerciement ou de confirmation révélée après qu’un visiteur a terminé l’action souhaitée (par exemple, s’inscrire à votre newsletter). 

Lorsque votre campagne est en cours d’exécution depuis un certain temps, retournez dans le gestionnaire de campagne pour jeter un coup d’œil aux statistiques !

On dirait que vous êtes bien armés désormais, on vous laisse essayer ? 💪

Campagne LinkedIn, la checklist ultime ! (part. 2)

Campagne LinkedIn, la checklist ultime ! (part. 2)

Image by mohamed Hassan from Pixabay

Nous avions commencé dans un précédent article à détailler les étapes à ne pas manquer lors du paramétrage de votre campagne LinkedIn.

Ces premières étapes concernent la configuration de votre compte LinkedIn publicitaire, les paramétrages généraux de votre campagne (nom / objectif / format) ainsi que la définition de votre audience.
Passons à la suite !

 

Dernières étapes avant de lancer votre première campagne LinkedIn

 

 Etape 4 : Définir les enchères et le budget

  • Soyez compétitif 

Comme sur d’autres plateformes, l’espace publicitaire est limité sur LinkedIn. Les entreprises souhaitant diffuser leur message publicitaire doivent donc se livrer à des enchères pour obtenir une part de visibilité. 

C’est encore plus vrai lorsque vous ciblez une audience convoitée. Vous entrez en concurrence avec tous les annonceurs qui cherchent à toucher cette même cible. 

Dans ce cas, LinkedIn vous recommande d’enchérir un montant situé en haut de la plage d’enchères suggérée ou de tirer parti de l’enchère automatique.

  • Renseignez un budget max. quotidien et / ou global

Avant de lancer votre campagne, fixez-vous une limite de budget à ne pas dépenser (quelle soit journalière ou sur une période donnée). Pour cela, faites le point sur le nombre de contenu que vous aimeriez mettre en avant et répartissez les tout au long de votre campagne.

  • Définissez une date de fin de campagne

De la même manière que votre limite budgétaire, c’est un paramètre que vous pourrez venir modifier par la suite. Toutefois, il est préférable de paramétrer dès le départ une date de fin. Cela pourrait vous éviter d’oublier de stopper votre campagne et de ne pas dépenser plus que prévu…

  • Vérifiez que le suivi des conversions soit bien activé

Que vous soyez en train de créer votre première campagne ou de la dupliquer  à partir d’une plus ancienne, pensez à toujours bien vérifier que les conversions que vous avez paramétrées sont biens fonctionnelles ! Une campagne sans suivi perd tout son sens, vous vous en doutez…

 

 Etape 5 : Faire le point sur vos contenus publicitaires

  • Prévoyez suffisamment de contenus

Pour toucher votre cible et booster votre visibilité auprès de celle-ci sur la durée, il vous faudra alterner vos contenus publicitaires. LinkedIn préconise d’avoir un minimum de 4 contenus (misez sur la vidéo ou de beaux visuels). Vous pourrez ainsi adresser votre message en testant différente approche.

  • Configurez et gérez le suivi des tiers 

Le suivi de tiers vous permet de mesurer les performances publicitaires en ajoutant votre balise à vos créations publicitaires LinkedIn. Plus d’infos pour le paramétrer juste ici.

 

Etape 6 : Après le lancement…  

  • Soyez attentif à vos indicateurs clef de performance

Si vous avez clairement défini votre objectif de campagne, vous devez savoir précisement quelles sont les métriques à suivre. Surveillez les tout au long de votre campagne LinkedIn. Vous êtes en bonne voie par rapport à ce que vous aviez prévu ? Pourquoi ne pas faire durer votre campagne quelques jours de plus ? Au contraire, les résultats ne sont pas à la hauteur de vos espérances ? Il est peut-être préférable de mettre en pause le temps de modifier le contenu ou de re-travailler vos cibles…

  • Veillez à télécharger vos listes de prospect

LinkedIn propose une fonctionnalité permettant de créer un formulaire à faire remplir à vos prospects. Vous récupérez ainsi leurs coordonnées dans un fichier qu’il faut penser à bien télécharger dans les 90 jours suivants. Passé ce délai, le fichier est supprimé !

Une fois ces six étapes complétées, vous êtes prêt à démarrer votre campagne LinkedIn ! 💪 

Si la première pourrait vous paraître fastidieuse, ne vous découragez pas. Les campagnes publicitaires sur LinkedIn offre de belles perspectives une fois maîtrisées. On attend vos retours quand vous vous serez lancés ! 

Campagne LinkedIn, la checklist ultime ! (part. 1)

Image by mohamed Hassan from Pixabay

LinkedIn ne cesse de se développer et vient de dépasser un nouveau pallier : + 700 millions de membres inscrits sur le réseau social !

L’engouement pour la plateforme pousse de plus en plus d’entreprises à s’y intéresser de près. Et d’ailleurs, tout est fait pour lui donner un second souffle. De nouvelles fonctionnalités telles que les Stories font leur apparition, l’interface change de look, etc.

Si LinkedIn fait autant parler de lui, c’est aussi pour ses campagnes publicitaires qui, bien qu’onéreuses, permettent de cibler une large audience de professionnels en France et dans le monde.

Pour vous aider à paramétrer votre première campagne publicitaire, LinkedIn a d’ailleurs publié une checklist reprenant étape par étape les éléments clefs à ne pas oublier… 

 

Les étapes à ne pas manquer pour votre première campagne LinkedIn

Etape 1 : Paramétrer votre compte publicitaire

  • Installez le LinkedIn Insight Tag sur votre site internet.

Il s’agit d’un petit bout de code JavaScript léger qui prend en charge le suivi des conversions, mesure les audiences et les données démographiques du site web de vos campagnes publicitaires LinkedIn. Retrouvez comment l’installer facilement juste ici.

Une fois le tag ajouté, identifiez-vous sur votre compte Campaign Manager (la plateforme publicitaire de LinkedIn), cliquez sur Ressources du compte puis sur Insight Tag. Si vous avez correctement installé le tag, vous devriez voir apparaître votre site dans la liste des sites vérifiés.

  • Créez des audiences démographiques

Toujours dans Campaign Manager, rendez-vous sur la page de création d’audience. Cliquez sur Créer une audience afin d’obtenir des données démographiques professionnelles sur les visiteurs de votre site web et sur le contenu avec lequel ils interagissent le plus.

Retrouvez plus d’infos sur les étapes permettant de définir des audiences de site web pour vos campagnes.

  • Paramétrez des Matched audience

Les « Matched audience » (« audiences similaires » en français) vous permettent de croiser les caractéristiques de votre client idéal avec les données sur des membres et des entreprises présents sur LinkedIn. L’objectif est de vous permettre de cibler de nouveaux segments d’audience qui ressemble à vos clients, aux visiteurs de votre site web et à vos comptes cibles actuels.

  • Activez le suivi des conversions 

Il serait dommage de ne pas suivre le résultat de vos campagnes, n’est-ce pas ? Pour cela, créez une action de conversion c’est à dire  une règle indiquant à LinkedIn les événements qui doivent être considérés comme des conversions (par exemple, lorsqu’une personne remplit un formulaire sur votre site web). Toute l’explication étape par étape juste ici

Etape 2 : Paramétrez votre campagne 

  • Déterminez un nom de campagne

Cette étape est important pour vous y retrouver facilement une fois que vous aurez créer plusieurs campagne. Déterminer une structure de nom de campagne que vous garderez par la suite.Vous pouvez par exemple indiquer dans l’ordre : « NOM DE MA CAMPAGNE + OBJECTIF + CIBLES ». Ce qui donnerait « Offre de bienvenue – génération de lead – cadres marketing >500 salariés .

  • Choisissez votre objectif de campagne

Les objectifs sont classés en 3 catégories (Notoriété / Engagement / Conversion). Déterminez celui qui correspond à votre objectif.

Exemple : « J’aimerai créer du trafic sur mon site web » –> « Visites de site web »

  • Validez le choix de la langue et du format publicitaire

De la même manière que pour l’objectif, vous ne pourrez pas revenir sur ces choix une fois votre campagne lancée. Tâchez donc de bien les compléter avant de démarrer.

 

Etape 3 : Paramétrez votre audience

  • Vérifiez la taille de votre audience

Lors de la création de votre audience à partir des diverses options de ciblage, LinkedIn vous donne une estimation de la taille de l’audience que vous pouvez atteindre. Pour pouvoir lancer une campagne, il vous faudra un minimum de 300 membres.

Même si chaque campagne est différente, LinkedIn a publié des recommandations de tailles d’audience en fonction du type de campagne  : 

–> Pour les campagnes de Sponsored Content et Sponsored Messaging : audience de 300 000 membres minimum.

–> Pour les publicités texte : entre 60 000 et 400 000 membres

  • Activez l’option « Extension d’audience »

L’extension de l’audience est une option permettant d’atteindre des membres similaires à votre audience cible.

Exemple : si votre campagne a pour cible un niveau d’ancienneté spécifique avec un certain poste, l’extension de l’audience peut élargir sa portée aux membres du même poste, mais à un niveau d’ancienneté différent.

  • Activez l’option « Réseau d’audience LinkedIn »

Cette fonctionnalité publicitaire – présente également sur Facebook – permet aux entreprises de promouvoir leur publicité en dehors du réseau de LinkedIn,  sur des sites et applications mobiles partenaires. 

Selon LinkedIn, « l’affichage d’annonces sur le LinkedIn Audience Network vous donne jusqu’à 25% plus de portée avec votre audience cible. » A tester donc ! 

Retrouvez la suite de cette checklist dans notre prochain article ! Et pour les plus impatients, la checklist complète est disponible juste ici

 

Bientôt disponible : l’A/B testing de vos posts Facebook

Bientôt disponible : l’A/B testing de vos posts Facebook

L’A/B testing pourquoi faire ? 

L’A/B testing (ou les tests A/B en français) permettent de tester différentes versions d’un contenu auprès d’une audience cible. 

Par exemple : je lance mon site internet. Je peux faire un A/B testing de ma page de services, une avec mes tarifs affichés et l’autre sans. Je pourrai ainsi vérifier laquelle de ces deux versions convertit le mieux

De la même manière, je peux décider de faire un A/B testing d’une newsletter, d’une plaquette commerciale, d’un article… Et bientôt  d’une publication Facebook ! 

Facebook offre déjà la possibilité de créer des campagnes publicitaires d’A/B testing assez poussées. Vous pouvez ainsi tester plusieurs variantes d’un même contenu publicitaire (avec vidéo, avec photo, etc.) et la plateforme finira par pousser la variante qui obtient la meilleure performance

Pour les publications, on garde la même mécanique ! Sauf que la démarche est bien plus simple, on vous dit tout… 

Tester l’A/B testing via le Creator Studio 

Et oui, bonne nouvelle ! Cette fonctionnalité sera disponible dans l’outil Creator Studio, le nouvel outil qui vous permet de gérer toutes vos publications sur Facebook. 

Contrairement au Business Manager, l’interface publicitaire de Facebook, cet outil est beaucoup plus intuitif et épuré

Lorsque cette fonctionnalité d’A/B testing sera disponible; il vous suffira de vous rendre sur Creator Studio puis de cliquer sur

  • Créer une publication
  • Créer des tests de publication
  • Télécharger vos variantes de publications 
  • Renseigner les dates du test et définir le critère de choix de la publication la plus performante : nombre de likes, de commentaires, de personnes atteintes…

Une fois tout cela complété, le test est lancé sur un échantillon de votre audience et vous n’avez plus rien à faire ! Facebook mettra automatiquement en avant la publication qui a obtenu les meilleurs résultats au reste de votre communauté. 

 

Pour le moment, l’option n’apparaît pas mais vous la trouverez sous « Créer une publication » lorsqu’elle sera disponible. 👆🏻

Quels intérêts de faire de l’A/B testing de publication ?

Vous n’avez jamais hésité avant de publier un post ? Trop ou pas assez de texte ? Une photo avec ou sans personne physique ? Des emojis ou non ? 

L’objectif de l’A/B testing est de vous aider à répondre à toutes ces questions

Chaque audience est différente et il n’y a pas de régles applicables à toutes ! A vous de tester pour voir ce qui fonctionne pour être capable de comprendre au mieux les attentes et les préférences des personnes à qui vous vous adressez. 

Vous pourrez ainsi affiner vos publications et proposer le contenu le plus qualitatif possible à votre audience ! 

Alors, hâte d’essayer ? Pour le moment, il n’y a pas de date officielle de déploiement mais certains utilisateurs ont eu la chance de faire parti des utilisateurs test. 

A guetter donc… !

BtoB : définir sa stratégie de Social Selling sur LinkedIn

BtoB : définir sa stratégie de Social Selling sur LinkedIn

Limage du commercial à lancienne avec son téléphone à la main ou qui fait du porte à porte a déjà pris un coup de vieux. 
Et désormais, Covid oblige, les entreprises et les marques sont dautant plus poussées à repenser leur manière « dapprocher » leurs prospects. Et cest là que le Social Selling intervient ! 
Mais qu’entend-on exactement par Social Selling
Le Social Selling est tout simplement une méthode pour engager la conversation avec un prospect dans un réseau social en ligne, comme vous le feriez à un cocktail. C’est une version moderne du réseautage. Toute personne qui souhaite développer ou entretenir une relation commerciale avec ses prospects ou clients peut y avoir intérêt, dès lors que ces derniers utilisent les réseaux sociaux régulièrement.
Plus résumer, le Social Seller, ce commercial 2.0, engage la conversation et entretient un réseau de relations via les réseaux sociaux. La vente en elle-même ne vient que dans un second temps !

Votre stratégie Social Selling pas à pas 

I. Définir sa stratégie marketing 

Avant de démarrer sur n’importe quel réseau social, il convient d’établir une réelle stratégie marketing.

Et non pas simplement de se dire « Tiens, si j’essayais LinkedIn ? ».

Si vous souhaitez obtenir des résultats visibles, il vous faut en effet réfléchir en amont à vos actions… Mais pas que !

Je vous encourage à lire notre article sur « La stratégie réseaux sociaux : 5 points essentiels ».

Il passe en revue les 5 étapes clefs avant de vous lancer, à savoir :

1) Définir votre ou vos objectif(s)

Dans le cas du Social Selling, il est clair que l’objectif final et ultime est de générer des ventes. Soyez tout de même plus précis. Vous êtes bien conscients que cela n’arrivera peut-être pas tout de suite. Il faudra également être capable de les mesurer pour pouvoir vous en rendre compte. Réfléchissez donc à des objectifs SMART : des objectifs réalisables, mesurables et délimités dans le temps ! Pourquoi ne pas démarrer par exemple par vous fixer un objectif de notoriété ? Faire en sorte d’être un minimum connu sur LinkedIn avant de vendre quoi que ce soit paraît un bon début.

2) Définir vos indicateurs de performance

Cette étape va de pair avec la précédente. Une fois votre objectif fixé, déterminez immédiatement les indicateurs que vous allez suivre au fil des semaines. Sur LinkedIn, cela peut-être le nombre de vues de votre profil, le nombre d’invitation acceptée ou encore votre score Social Selling Index.

3) Déterminer votre client / prospect idéal

On ne devrait même pas avoir besoin d’argumenter sur ce point. Connaître son client, c’est la base pour faire des ventes non ? LinkedIn vous permet de récolter une multitude d’information qui vous servira à établir ce profil de client idéal, aussi appelé « persona » par les marketeux.

4) Construire son image de marque 

Avant de publier quoi que ce soit ou de contacter qui que ce soit, faites un tour sur votre profil ! Mettez le à jour, détaillez votre parcours, intégrez les bons mots-clefs, bref faites peau neuve ! Il en va de même pour votre page Entreprise si vous en avez une.

5) Faire un point sur vos ressources

On ne vous cache pas qu’assurer une présence sur LinkedIn demande du temps. Il faut être actif, publier régulièrement, interagir… Rien d’insurmontable mais cela demande un peu d’organisation.

Pour optimiser votre temps – qui doit être principalement consacré à prospecter – faites le point sur les ressources en votre possession. Combien de temps êtes-vous prêt à passer par jour sur LinkedIn ? Quels contenus pourriez-vous re-partager ? Des articles / des vidéos de votre entreprise ? Des témoignages client ? 

II. Définir votre stratégie commerciale

Ça y est, votre profil est optimisé ! Vous vous sentez de plus en plus à l’aise avec l’utilisation de LinkedIn et vous souhaitez passer à la vitesse supérieure.

Parce que certes, publier des articles, partager son expertise, c’est bien, mais s’il n’y a personne dans notre réseau qui soit réellement intéressé par votre contenu, ni susceptible de devenir un prospect, à quoi bon ?

1) Faire grandir votre réseau

 Il est donc grand temps d’enrichir votre réseau en y ajoutant des personnes ciblées.
J’insiste sur la notion de « ciblage » car comme souvent ce n’est pas la taille qui compte ! Tout l’enjeu est de réussir à obtenir un réseau d’une taille suffisamment importante pour vous permettre de toucher une cible large tout en ne noyant pas votre message et en ne vous faisant pas perdre en crédibilité.
Vous avez sûrement déjà vu passer ce type de profil  ajoutant à tout va des personnes à son réseau sans se soucier de leur qualité ou de leur pertinence par rapport à leur domaine d’activité. Cela n’a aucune valeur ajoutée. 
À vous de faire en sorte de toucher un maximum de personne mais qualifiée !
Pour cela, l’outil de recherche avancée de LinkedIn est parfaitement adapté. Ses nombreux critères vous permettent d’effectuer des recherches par type et taille d’entreprise, par poste, par connexion, etc.
Pour aller encore plus loin, l’outil de Sales Navigator – la solution premium de LinkedIn – est à tester ! Vous avez un mois gratuit pour vérifier que les fonctionnalités offertes vous sont utiles.

2) La phase d’approche

Maintenant que vous avez  établi votre liste de potentiels prospects, il va falloir les ajouter à votre réseau. Pour un meilleur impact cependant, ne vous contentez pas de cliquer sur le bouton « ajouter à votre réseau ». Erreur de débutant !

Non seulement votre demande de contact risque de se retrouver noyée parmi toutes celles reçues par votre interlocuteur mais en plus, cela n’est pas une approche professionnelle.

Il est important de rédiger un message le plus personnalisé possible. OK, vous n’aurez peut-être pas le temps de rédiger des messages au cas par cas. Mais vous pouvez au moins préparer des messages types, destinés à des catégories précises de prospects. D’où l’intérêt d’affiner au maximum sa recherche.
D’ailleurs, avant même d’envoyer une demande de mise en relation, il peut être bon d’entrer en contact avec votre prospect par d’autres moyens. Surtout si cette personne est susceptible d’être très demandée. Certains profils risquent d’être difficilement accessibles, et d’autant plus si elles ne vous connaissent pas – même vaguement ! Il existe plusieurs techniques d’approche à tenter avant comme :
– interagir sur un article
– discuter dans un groupe privé
– partager une ressource en mentionnant la personne ou la source

3) La phase d’attaque

Maintenant que vous avez sous la main une liste de prospect, plus ou moins engagés, plus ou moins “chauds”, il va falloir alimenter une relation durable !

Ne brûlez pas les étapes et prenez le temps de nourrir leur réflexion

  • en leur envoyant du contenu adapté,

  • en répondant à leur question,

  • en étant présent au bon moment !

On dit qu’en général qu’il faut établir 5 prises de contact avec un prospect avant que celui-ci soit prêt à passer à l’acte d’achat. Ces prises de contact peuvent prendre la forme d’un simple article partagé et ne doivent donc pas forcément s’enchainer sur un court laps de temps.

Une fois vos prospects identifiés comme prêts à l’action, à vous de jouer !

III. Intégrez durablement le Social Selling dans votre pratique commerciale 

Vous l’aurez compris, sur LinkedIn et sur les réseaux sociaux d’une manière générale, la réactivité est la clé !

C’est pourquoi il faut intégrer le Social Selling dans sa routine commerciale. Pour vous apporter un maximum de résultat, vous devez voir LinkedIn comme un champ dont vous devez prendre soin, que vous devez cultiver quotidiennement pour en récolter les fruits.

Et cela passe par plusieurs actions :

1) Mettre en place un planning

La réactivité et la régularité sont les clefs du succès.

C’est pourquoi il faut intégrer le Social Selling dans sa routine et ce de manière quotidienne.

–> Du coup quel temps y accorder ?

Les meilleurs social sellers ont tous un point commun : ils réservent entre 30mn et 1h au social selling. Certains le font le matin en arrivant au travail, d’autres avant ou après la pause déjeuner, d’autres le soir avant de partir. Il n’y a pas de meilleur moment, il faut juste le faire tous les jours.

2) Suivre ses actions

Le social selling, c’est très bien mais… Quel retour sur cet investissement de temps et d’énergie ?

C’est LA question que vous êtes en droit de vous poser.

Comme pour toute stratégie commercial, il est important de mesurer votre performance. Et pour cela, LinkedIn fournit un grand nombre d’indicateurs utiles tels que :

  • le nombre de vues de votre profil
  • l’évolution de la taille de votre réseau
  • le nombre de fois où vous êtes apparus dans le moteur de recherche
  • le nombre d’interactions que vos publications ont suscitées
  • le Social Selling Index ou SSI et son évolution : il permet de vous assurer que vous allez dans la bonne direction, d’identifier les points sur lesquels vous sous-performez et ainsi de rectifier le tir.

Suivez vos indicateurs de manière hebdomadaire ou mensuelle afin de juger de l’efficacité de vos actions. Comme dans toute pratique commerciale, l’important est le suivi !

Vous voilà désormais parés pour intégrer le Social Selling à votre agenda ! Maintenant que vous avez acquis les bases, on vous laisse essayer par vous même et n’hésitez pas à revenir nous dire ce que vous aurez appris.