Sélectionner une page
L’algorithme de LinkedIn : comment en tirer parti ?

L’algorithme de LinkedIn : comment en tirer parti ?

Comme Facebook et Instagram, LinkedIn a mis en place un algorithme pour réorganiser l’ordre d’apparition des publications, en faisant remonter celles que l’utilisateur est susceptible d’aimer, brisant ainsi l’ordre chronologique. L’algorithme de LinkedIn décide si votre post sera montré à plusieurs milliers de membres, ou au contraire, s’il tombera très vite dans l’oubli. Pour être visible sur ce réseau, il devient primordial de comprendre comment cet algorithme fonctionne, pour mieux s’armer face à lui !

Que sait-on de l’algorithme de LinkedIn ?


En parcourant le blog des ingénieurs du réseau social, on apprend que l’algorithme fonctionne en 4 étapes, par lesquelles passent tous les contenus publiés sur LinkedIn :

Étape 1 : Analyse du post

L’algorithme analyse le contenu et la qualité du post, afin de le classer comme “spam”, “qualité faible” ou “ok”.

Étape 2 : Exposition temporaire du post

Si le post est “ok”, il est présenté temporairement aux membres de votre réseau, afin d’analyser leurs réactions : likes, commentaires, partages, clics mais aussi signalements.

L’algorithme prend en compte le nombre d’engagement, sa vélocité et le profil des personnes engagées (afin d’éviter que des comptes spams ne boostent leur engagement mutuellement).

Étape 3 : Analyse de l’engagement

Selon la quantité et qualité de l’engagement reçu durant l’étape 2, l’algorithme de LinkedIn va déduire la pertinence et l’utilité de votre publication pour votre réseau, afin de le mettre en avant, ou non, dans le feed d’autres membres LinkedIn.

Étape 4 : Validation manuelle

Enfin, si votre publication commence à susciter de l’engagement auprès de votre réseau, un salarié de LinkedIn le passera en revue manuellement, pour déterminer si votre post peut être diffusé au-delà de votre réseau.

Ce parcours est résumé par le schéma ci-dessous :

 

algorithme de linkedin

Source : LinkedIn Engineering

L’objectif est donc d’arriver à la quatrième étape sans encombre !

Comment concevoir une publication qui plaira à l’algorithme de LinkedIn ?

Une chose est sûre : pour réussir sur LinkedIn, l’engagement est la clé. Voici donc quelques conseils pour créer des publications qui iront au-delà des attentes de l’algorithme !

1. Publiez aux bons moments

Le moment où vous publiez sera décisif pour le succès de votre post, puisque c’est sur ce créneau-là que LinkedIn va analyser les réactions de vos membres. Si vous publiez à une heure où personne n’est en ligne, votre post finira à la trappe.

Il existe de nombreuses études différentes sur les meilleurs moments pour publier sur LinkedIn, comme cette étude de HubSpot, relayée par LinkedIn, qui nous dit que les meilleurs moments sont entre le mardi et le jeudi, soit tôt le matin, entre midi et deux, ou en fin d’après-midi.

Source : LinkedIn Business

Toutefois, il s’agit ici de pistes, et non de règles à suivre au pied de la lettre. Chaque audience est différente, il est important de vous faire votre propre expérience, en analysant les créneaux qui fonctionnent le mieux avec votre communauté, puis en réitérant les succès.

Pour vous assurer de publier toujours au bon moment, vous pouvez passer par un outil de community management, et planifier tous vos posts à l’avance !

2. Rédigez pour votre audience

Vos abonnés et votre réseau seront les premiers exposés à vos publications contenus. Ce sont eux qui déterminent si votre contenu deviendra viral ou non. Il est donc évident qu’il faut publier des contenus qui les intéressent avant tout.

Qui vous suit sur Linkedin ? Analysez dans le détail les profils de vos abonnés : âge, sexe, localisation mais aussi fonction et expérience !

 

Exemple d’analyse faite avec la plateforme de community management de Meltwater

Les commerciaux ont des challenges totalement différents du marketing ou des RH. Et la différence de séniorité impacte énormément les problématiques, et donc les intérêts, de votre audience : un stagiaire n’a évidemment pas les mêmes missions qu’un directeur.

3. Suscitez de l’interaction

Les astuces pour créer de l’engagement comme “tag un ami qui…” qui pullulent sur Facebook ont leurs équivalents sur LinkedIn.

Par exemple, pour inciter votre réseau à commenter, vous pouvez terminer votre publication par une question comme “Et vous, quelle est votre astuce pour gérer votre temps au travail ?”. Vous pouvez aussi réagir à un sujet qui incite au débat, en assumant une position et en incitant au dialogue dans les commentaires.

4. Poussez les gens à en “voir plus”

LinkedIn nous donne jusqu’à 1300 caractères pour pouvoir nous exprimer, autant en profiter !

Si votre publication est suffisamment longue, vos abonnés devront cliquer sur l’option “voir plus” pour voir l’intégralité du post, ce qui comptera comme un engagement et sera donc perçu comme positif par l’algorithme.

Mais il faudra soigner tout particulièrement votre première phrase, pour qu’elle donne envie d’en voir plus. Ajoutez un peu de suspense en débutant votre post par une exclamation ou une affirmation choc !

5. Mettez en avant votre personnalité

Partager un lien en copiant le titre de l’article ne suffit pas. Lorsque vous partagez un article, essayez toujours d’ajouter ce que vous en tirer, ou votre prise de position par rapport à l’information.

Dans le cadre d’une page Entreprise, mettez en avant vos employés et exprimez-vous comme un humain le ferait !

6. Inspirez-vous de votre feed

Les critères de popularité d’une publication sur LinkedIn évoluent dans le temps. Si en Janvier la mode est aux citations inspirantes, en Février il pourra en être tout autrement.

Servez-vous de votre propre fil d’actu LinkedIn pour analyser les publications qui fonctionnent actuellement. Lorsque vous tombez sur un post datant de plus d’une semaine en haut de votre page d’accueil, c’est parce qu’il a été choisi par l’algorithme pour une mise en avant optimisée.

Vous pouvez alors analyser la publication en question aussi bien sur le fond que sur la forme (comme lorsque tous les posts LinkedIn étaient rédigés avec des sauts de ligne à la fin de chaque phrase) et en tirer de bonnes pratiques à intégrer dans votre stratégie.

7. Travaillez sur le long-terme

Enfin, l’engagement et la reconnaissance vient à ceux qui travaillent sur le long-terme.

Pour que votre profil ou votre page Entreprise garde les faveurs de l’algorithme de Linkedin, il faudra que vous soyiez actifs et réguliers, en publiant et en mettant à jour votre profil fréquemment.

Les discussions ne vont pas que dans un sens. Il est important de répondre aux commentaires sous vos posts, à ceux qui vous mentionnent et d’interagir avec les publications d’autres membres.

 

Vous l’aurez compris, LinkedIn ne se traite pas comme les autres réseaux sociaux. Si des outils peuvent vous aider à améliorer votre présence, n’oubliez pas que pour émerger, il faut avant tout apporter de la valeur à votre réseau via vos contenus.

 

Paul-Louis Valat

Paul-Louis Valat

Marketing Manager, Meltwater

Paul-Louis Valat est Marketing Manager chez Meltwater, entreprise internationale de veille médiatique. Retrouvez ses articles sur le blog de Meltwater !

[addthis tool=addthis_relatedposts_inline]

5 habitudes des consommateurs en emailing pour façonner votre stratégie marketing

5 habitudes des consommateurs en emailing pour façonner votre stratégie marketing

Connaître votre audience est un point indispensable lorsque vous mettez en place une stratégie d’automation d’email marketing.

Rechercher et comprendre comment votre marché évolue est une activité basique et essentielle que vous devez maîtriser, indépendamment du secteur d’activité ou du type d’entreprise que vous avez.

Un des éléments majeurs d’une stratégie marketing est d’atteindre votre public grâce à l’email marketing. C’est là que les habitudes emailing du consommateur jouent un rôle vital.

Comprendre les habitudes de vos clients en emailing vous aidera à développer une relation plus personnelle avec votre audience tout en délivrant des messages marketing plus pertinents – le tout pour un prix dérisoire, bien loin des prix d’une publicité télévisée ou de l’achat d’un encart publicitaire.

Voici donc une liste des habitudes emailing des consommateurs que vous devez avoir en tête lorsque vous planifiez votre campagne d’email marketing automation.

Les consommateurs partagent l’information s’ils obtiennent quelque chose en retour

Construisez une liste de contacts saine à qui envoyer vos campagnes emailing. Sans elle, vous aurez du mal à atteindre vos objectifs. Incitez les gens à partager l’information en leur offrant des remises, des réductions, des échantillons gratuits ou des livraisons gratuites.

45% des consommateurs interrogés ont déclaré avoir tendance à partager l’information parce qu’ils obtiennent quelque chose en retour – des réductions essentiellement. Utilisez cette technique pour attirer plus de personnes à s’inscrire et à faire partie de votre liste d’envoi (ou mailing list en anglais). Vous pouvez également utiliser le marketing automation pour automatiser votre email marketing une automation et segmenter votre liste afin d’obtenir une vue d’ensemble plus complète du type d’audience que vous avez dans votre liste existante.

Les consommateurs préfèrent recevoir un e-mail par semaine

Selon une étude, 33% des consommateurs interrogés préfèrent ne recevoir qu’un seul e-mail par semaine. Il est plus judicieux de ne pas bombarder vos contacts d’emails tous les jours, car ils peuvent alors choisir de se désabonner, un acte que toute entreprise souhaite éviter. Avec un agenda potentiellement chargé pour tout le monde, il est plus sage de maintenir un nombre sain de contacts dans votre liste d’envoi plutôt que de leur envoyer des messages tous les jours. Le fait d’être en contact avec eux au moins une fois par semaine devrait suffire à garder votre entreprise dans l’esprit de votre audience.

Les consommateurs de la nouvelle génération veulent recevoir des informations par e-mail

Admettons-le, la nouvelle génération constitue une grande partie de votre liste d’envoi. Et comme vous êtes plus technophile que leurs aînés, vous devez apprendre à maximiser cette situation en insufflant de bonnes stratégies dans votre stratégie emailing.

Il est bon de noter que 65% des jeunes consommateurs aimeraient être informé des activités d’une marque par e-mail. C’est une bonne nouvelle, car il est bien plus facile de cibler et communiquer par e-mail avec la génération Y (l’ensemble des personnes nées entre 1980 et l’an 2000) que par n’importe quel autre canal de communication.

Les consommateurs préfèrent utiliser leur smartphone pour vérifier leur boîte de réception

Depuis l’introduction des smartphones, les fabricants ont doucement mais sûrement trouvé le moyen de l’intégrer dans la routine quotidienne des gens étant à la recherche d’un hôtel, d’une école pour les enfants, d’un travail ou souhaitant envoyer des emails.

Les smartphones sont devenus les meilleurs compagnons de route lorsque les gens sont à l’extérieur (oui c’est vrai à l’intérieur également). Les smartphones étant de plus en plus accessibles pour tous, il ne fait aucun doute qu’il y a eu une augmentation considérable du nombre de personnes qui consultent leurs emails lorsqu’ils sont en déplacement.

En effet, 45% des personnes interrogées utilisent leur smartphone pour vérifier leurs e-mails professionnels et 63% l’utilisent pour consulter leurs emails personnels.

Les consommateurs n’ouvriront que les emails les concernant

Capturez l’attention de votre audience grâce à l’objet de votre campagne d’emailing. Environ 35% des destinataires d’e-mails affirment ouvrir un e-mail en fonction de l’objet du message.

C’est l’une des habitudes emailing du consommateur que vous devriez prendre en compte car elle est un facteur majeur qui attirera ou fera fuir votre audience. Intégrez des offres originales, pertinentes et intéressantes à cette fameuse ligne d’objet afin que vous puissiez mettre un pied dans la porte, vous rapprochant ainsi du résultat souhaité.

Utilisez ces habitudes à votre avantage et améliorez la façon dont vous exécutez vos plans. Affinez vos stratégies en fonction des campagnes déjà réalisées. En gardant à l’esprit ces habitudes emailing des consommateurs, vous êtes sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs.

Conseils pratiques rapides :

  • Offrez des remises ou des bons plans pour inciter vos consommateurs à partager l’information. Construisez une bonne base de données et segmentez-la en conséquence pour atteindre le bon public.
  • Créez une ligne d’objet attrayante. Captez leur attention tout de suite pour vous démarquer d’un océan d’emails promotionnels.
  • Évitez le contenu et les pièces jointes des emails longs ou volumineux. Gardez la lecture fluide et transparente. Ne les faites pas attendre et laisser deviner ce que vous souhaitez dire.
  • Personnalisez votre email marketing. Améliorez votre e-mail en le personnalisant, comme si vous communiquiez directement avec le destinataire. Un scénario emailing automatisé pourrait vous être d’une grande aide.
  • Chronométrez bien vos emails et rendez-les pertinents. Expérimentez vos campagnes. Vérifiez à quelle heure vous avez reçu un taux d’ouverture supérieur ou utilisez des outils comme l’envoi prédictif pour envoyer vos campagnes au meilleur moment pour chacun de vos contacts. N’oubliez pas de rendre votre contenu pertinent.
Jessica Belhassen

Jessica Belhassen

Marketing Manager du marché français, ActiveTrail

Jessica est spécialiste de l’email marketing et du marketing automation. Voyageuse et passionnée par l’art à ses heures perdues.
L’obstacle nous force à nous surpasser, c’est sa ligne de conduite.

[addthis tool=addthis_relatedposts_inline]

Comment bien choisir son outil d’email marketing

Comment bien choisir son outil d’email marketing

L’email marketing est l’utilisation d’email pour promouvoir un produit ou service. Il est utilisé comme une méthode efficace pour l’acquisition de nouveaux clients, l’augmentation de la notoriété de la marque ainsi que pour interagir et renforcer la relation entreprise-client.

En terme de retour sur investissement, l’email marketing continue d’être le meilleur parmi tous les canaux de marketing.

Pour avoir un bon retour sur investissement il faut créer un emailing responsive, et pour ce faire, vous aurez besoin de l’outil adéquat.

 

3 facteurs importants à prendre en compte avant de choisir son outil d’email marketing

1. Facilité d’utilisation

La majorité des personnes qui utilisent ou veulent intégrer l’email marketing dans leur stratégie marketing n’ont pas de connaissance en HTML, et n’ont pas envie de gaspiller leur temps à apprendre comment une application fonctionne.

La première des choses à prendre en compte dans le choix de votre outil d’email marketing est sa simplicité d’utilisation. L’interface de l’application doit être intuitive.

L’application doit disposer de templates (gratuits) dotés de design responsive. Cela signifie qu’ils doivent pourvoir être vus par n’importe quel appareil, car 59,09% des utilisateurs lisent leurs emails sur leur téléphone portable et 13,19% sur leur tablette.

Aussi, les templates doivent être beaux de sorte à focaliser la majorité de vos efforts sur le contenu de votre message plutôt que sur l’aspect design.

Choisissez une application avec un éditeur d’emails ‘Drag and Drop’ pour vous permettre de modifier facilement un template et l’adapter à votre convenance, permettant de créer votre propre template sans aucune connaissance technique.

2. Les Caractéristiques-clés

Gestion de liste de contacts

La gestion de votre liste de contacts est primordiale. Vous avez besoin d’un outil qui vous permet d’importer facilement vos contacts (import de contacts illimité), de segmenter votre liste de contacts (segmentation avancée), de corriger automatiquement vos adresses invalides, de nettoyer votre base emails des NPAI, doublons et désinscription.

Personnalisation

La réussite d’une campagne email marketing est en grande partie basée sur la personnalisation du contenu. Vous aurez un taux d’ouverture élevé si le contenu votre email est personnalisé. De plus, le client ou le prospect n’hésitera pas à vous répondre.

L’outil d’email marketing adéquat est celui qui vous permettra de personnaliser l’objet de votre email, d’ajouter automatiquement le nom du destinataire, d’ajouter des images, des vidéos ou encore des liens vers vos réseaux sociaux.

A/B testing

L’A/B testing est le meilleur ami des marketers. Lorsque vous serez familier avec ce concept, vous ne pourrez plus vous en passer. L’A/B testing est une fonction qui vous permet de vérifier deux différentes campagnes email pour déterminer la plus efficace à envoyer à vos clients afin d’obtenir un taux de conversion plus élevé.

Pour donner une idée claire à tout le monde, prenons l’exemple suivant: Supposons que vous voulez créer une campagne d’email marketing pour présenter à vos abonnés votre nouvelle collection de chaussures de sport, et bien entendu les amener à l’acheter. La fonction A/B testing vous permet de créer deux différentes campagnes, et de les envoyer automatiquement à deux différents groupes du même nombre de personnes dans votre liste d’abonnés. La campagne qui obtient les meilleurs résultats sera automatiquement envoyée au reste des abonnés.

C’est une fonctionnalité indispensable. Elle doit être dans l’outil d’email marketing que vous comptez utiliser.

 

Mesurabilité et intégration

Les statistiques vous permettent de déterminer la réussite de vos campagnes email ainsi que la mise en place d’une bonne stratégie d’email marketing pour augmenter vos performances.

Choisissez une application qui vous offre une panoplie de métriques tels que le taux de clic et d’ouverture, la localisation des destinataires par geotracking, le temps de lecture réel…

La mise à jour manuelle de votre liste de contacts peut vous prendre beaucoup de temps, c’est pourquoi vous devez choisir une plateforme d’email marketing qui est dotée d’un connecteur API (il permet de relier deux outils entre eux) pour intégrer parfaitement votre CRM (Customer Relationship Management) et le suivi par Google Analytics.

Marketing Automation

De nos jours, on ne peut pas parler d’email marketing sans mentionner l’email automation. Vous n’aurez pas toujours le temps de répondre à temps à vos mails. L’automatisation de vos emails vous permettra de gagner du temps, de mettre en place des stratégies plus efficaces et d’augmenter vos revenues.

L’email automation est une campagne d’email envoyée automatiquement lorsqu’une personne effectue une action spécifique ou répond à un critère déclencheur. Par exemple quand une personne souscrit à votre liste de contacts, elle reçoit automatiquement un email de bienvenue. C’est le fruit de l’email marketing automation.

Il vous permet d’envoyer des contenus pertinents au bon moment et aux bonnes personnes. Les campagnes d’e-mail automatisées représentent 21% des revenus de l’email marketing. Pourquoi ne pas s’y mettre? Choisissez un outil qui vous permet de mettre facilement en place des scénarios qui répondent à vos besoins.

 

3. Prix

Avant de vous lancer , commencez toujours par la version d’essai pour vous assurer que l’application email marketing choisie répond réellement à vos besoins et attentes. C’est aussi le bon moyen pour vous familiariser avec les fonctionnalités de l’application. Avec Sarbacane Sunrise vous avez accès à toutes les fonctionnalités même avec la version d’essai.

Les prix des services d’email marketing doivent tenir dans votre budget surtout pour les petites et moyennes entreprises. C’est pour cela que vous devez en tenir compte lors du choix de votre application. Choisissez une application qui dotée de fonctionnalités avancées pour garantir le succès de vos campagnes.

Il existe de nombreux outils d’email marketing dans le monde. Choisissez un outil complet, doté de fonctionnalités avancées et qui répond à vos besoins.

(Source: Dazeinfo, vogelmarketing)

Cyrille Boka

Cyrille Boka

Content Manager Junior, Sarbacane

Cyrille Boka, Content Manager Junior de sarbacane, est spécialisé dans le marketing digital et l’ecommerce. Cyrille est diplômé d’un master en International Business de l’école de commerce EAE Business School Barcelona.

[addthis tool=addthis_relatedposts_inline]

Templates emailing: les tendances à suivre en 2018

Qui dit nouvelle année, dit également nouvelles résolutions. Il existe des choses qui ne changent pas et d’autres qui, au contraire, deviennent plus fortes que jamais. C’est notamment le cas de la newsletter, l’email informatif envoyé par l’entreprise à sa liste d’abonnés avec un objectif principal: donner de l’information pertinente aux destinataires en rapport avec ses centres d’intérêt tout en étant adapté à son comportement sur le web.

C’est pour cette raison que la newsletter est aujourd’hui un outil qui se place au coeur des stratégies d’email marketing. De nos jours, il existe des logiciels professionnels d’emailing avec lesquels vous pouvez créer simplement des newsletters qui auront un bon retour sur investissement. En plus, avec un outil d’email marketing comme Sarbacane, vous avez la possibilité de choisir parmi une large bibliothèque de 67 templates d’emailing créatifs qui s’adaptent automatiquement aux différents tailles d’écrans.

Pour cette nouvelle année, il y a donc quelques tendances à suivre, en termes de design de template de newsletter, que vous devez prendre en compte pour avoir une campagne d’emailing performante.

Les tendances de template emailing à suivre en 2018

Pour avoir les meilleurs templates de newsletter vous devez penser à ces tendances qui deviennent plus fortes que jamais!

Minimalisme

De nos jours, le minimalisme est une tendance indémodable, surtout pour les templates de newsletter. Avec un logiciel d’emailing, vous avez la possibilité de choisir des templates simples et minimalistes qui s’adaptent à votre image de marque. Le minimalisme, en 2018, évolue un peu.

Pour cette nouvelle année, la monochromie persiste, pourtant les images deviennent des acteurs majeurs. Utilisez de grandes images qui attirent l’attention de vos destinataires et qui communiquent votre message principal. Vous pouvez aussi utiliser des symboles discrets ou une typographie plus grande pour donner de la pertinence à vos messages plus importants.

Pensez à choisir une solution d’emailing qui vous offre plusieurs possibilités dans la création de vos templates de newsletter. Avec Sarbacane, vous avez différents modèles à votre disposition qui suivent les tendances de 2018 et qui vont vous aider à séduire à votre destinataire.

Responsive

Les meilleurs templates de newsletter sont celles qui s’adaptent aux tailles d’écrans des différents supports (smartphones, tablettes,etc).

Un template de newsletter responsive c’est un avantage et une tendance que vous devez adopter dès maintenant.

Selon Return Path, 88% des possesseurs d’un smartphone consultent leurs emails depuis une plateforme mobile. Il est donc impératif de faire un template de newsletter responsive, avec l’aide d’une solution emailing professionnelle, qui va vous permettre d’adapter votre campagne aux différents supports de manière automatique afin d’optimiser l’affichage du contenu et faciliter la lecture de votre email par l’internaute.

Avoir un affichage optimale dans la version mobile est un élément primordial qui va augmenter vos taux d’ouverture, puisque selon une étude de Yesmail, les marques qui utilisent l’emailing responsive obtiennent 24% de clics en plus et 6% d’ouvertures supplémentaires par rapport aux emails non-responsive.

Ex: version desktop et version mobile de la newsletter d’Adidas. Le texte et les images s’adaptent automatiquement à chaque écran.

Animation

Le but d’une newsletter est d’attirer l’attention des internautes avec des templates créatifs et différents qui vous permet de vous différencier de vos concurrents dans la boîte de réception de votre destinataire.

C’est le moment d’aller plus loin et utiliser des animations, pour rendre votre newsletter plus attractive et intéressante aux yeux de votre destinataire. Cette tendance s’intensifie en 2018. Votre destinataire appréciera les messages dynamiques, créatifs et en mouvement. Cela conduit à une interaction entre le consommateur, votre marque et vos messages.

Ex: newsletter Adidas pour communiquer le lancement de ses nouvelles chaussures Adidas Iconics

Ex: newsletter de L’Oréal Paris sur les nouveaux teintes de sa collection de rouge à lèvres

Vous pouvez choisir un moment clé de votre campagne d’emailing pour envoyer des messages animés qui captent l’attention, avec une information ciblée selon les intérêts de votre destinataire (nouveaux produits, dates spéciales, conseils sur les produits, etc).

Asymétrie

Une nouvelle tendance s’impose dans le design de templates de newsletter :superposer les images et le texte. Auparavant, il était préférable d’aligner le texte avec les visuels pour avoir un contenu organisé et sobre.

Pourtant, aujourd’hui de nouvelles tendances apparaissent et la creátivité est ainsi valorisée, il est intéressant pour les internautes de voir un jeu d’images et visuels qui s’entremêlent , se superposent et même se croisent de manière performante ce qui donne un effet de modernité.

Les templates emailing vous offre la possibilité de travailler sur ce nouveau modèle pour envoyer des newsletters attractives.

Ex: modèle template newsletter 

La couleur “flashy” 

Pour cette année 2018, même si le minimalisme se positionne une comme une  tendance prédominante, la couleur devient un “must” dans les newsletters.

Les écrans très haute résolution permettent l’utilisation des couleurs vives, un peu flashy, du type “ultra violet”. L’idée c’est de donner du dynamisme à votre newsletter.

Pensez à ajouter des couleurs vives pour attirer l’attention des destinataires et pour mettre en valeur l’information la plus importante de votre newsletter, comme par exemple les boutons d’appel (call to action) ou les produits.

Ex: newsletter Air France sur ses offres promotionnelles

Les templates emailing sont une manière efficace et rentable d’envoyer des messages pertinents à vos destinataires. Avec une solution d’emailing, il est facile de créer des newsletters qui s’adaptent aux tendances de cette nouvelle année. N’hésitez pas à suivre ces tendances et lancez-vous dès maintenant dans  la création de newsletter dynamiques et performants!

Daniela Marín

Daniela Marín

Content Manager Junior, Sarbacane

[addthis tool=addthis_relatedposts_inline]

Email Marketing: comment rédiger des newsletters qui captent l’attention de vos prospects ?

Si les entreprises considèrent les newsletters comme des outils marketing stratégiques, les prospects, eux, les perçoivent comme des courriers indésirables. Il faut dire que ces derniers reçoivent déjà une pléthore de messages (en moyenne 121 messages par jour selon une récente étude américaine). Il ne faut donc pas vous étonner si vos emails commerciaux restent sans réponse… Alors que les prospects manifestent de moins en moins d’intérêts pour les Newsletters, il existe — fort heureusement — des astuces efficaces pour capter leur attention. Je suis le fondateur de Sortlist France, et je vais tenter de vous exposer celles qui auront un impact positif sur vos campagnes emailing.

Bien choisir l’objet de votre message

Tout le monde sait que la clé d’une newsletter efficace est un contenu pertinent, c’est-à-dire un contenu à forte valeur ajoutée pour vos prospects. Mais ce que de nombreux marketeurs ignorent, c’est que le succès d’une newsletter passe d’abord par l’objet du message.

Mettez-vous à la place de vos prospects. Imaginez que vous recevez un message d’un inconnu et qu’en plus, l’objet du message ne vous dise rien. Allez-vous ouvrir le courrier ? Bien sûr que non.

Alors si vous avez pris l’habitude de peaufiner votre contenu et de négliger l’objet de votre message en le rédigeant à la dernière minute, il va falloir changer de tactique : l’objet de votre message doit être bien pensé pour éveiller la curiosité de vos prospects et les inciter à ouvrir l’email.

Autrement dit, si l’objet du message est attrayant, vos prospects ouvriront votre email marketing. S’il ne l’est pas, ils le mettront dans la corbeille. Et au bout du compte, lorsque vos prospects seront las de ces messages qu’ils jugent sans intérêt, ils finiront par se désabonner de vos newsletters.

Ne sous-exploitez pas le pre-header

Succédant l’objet du message, le pre-header est l’avant-première de votre newsletter. Il correspond à la première phrase du corps du texte et la raison pour laquelle vous devez également le soigner est très simple : il booste le taux d’ouverture de vos newsletters.

De plus, le pre-header est visible sur tous les terminaux — ordinateurs, tablettes et smartphones — et comme les prospects consultent de plus en plus leur boîte de réception sur leur smartphone, il va de soi que vous devez y accorder la plus grande attention.

Pour une visibilité optimale sur tous les terminaux, le pre-header idéal comprend 30 à 45 caractères. Notre conseil : lancez un « split testing » ou A/B test pour vous assurer que le pre-header s’affiche comme il faut.

Personnalisez vos Newsletters

En lisant votre message, votre prospect doit être convaincu que la Newsletter s’adresse à lui personnellement. Cela signifie que :

  • Vous devez appeler le prospect par son prénom.
  • Vous devez l’interpeller en répondant à une question qu’il se pose.

Pour ce faire, vous allez devoir effectuer quelques recherches sur les réseaux sociaux et les moteurs de recherche. Rassurez-vous, il ne s’agit pas de vous transformer en détective privé et de traquer les moindres faits et gestes de votre prospect. Vous devez tout simplement vous assurer de connaître le profil de vos destinataires ainsi que leurs besoins.

Autre point très important : Tous vos prospects ne seront pas forcément intéressés par une même offre, c’est la raison pour laquelle il est recommandé de segmenter votre liste emailing en groupes de prospects selon des critères spécifiques (centres d’intérêts, localisation géographique, décalage horaire,…)

L’objectif de la segmentation d’une liste emailing est donc d’envoyer à chaque fois une newsletter à même d’intéresser un groupe de prospects et par conséquent augmenter votre taux de conversion.

Rédigez vos Newsletters de manière claire et concise

La plupart des marketeurs pensent attirer l’attention de leur audience en rédigeant de longues Newsletters. Or, c’est le meilleur moyen de les désintéresser. Dites-vous bien que ces derniers ne recherchent pas des informations. Tout ce qu’ils veulent, c’est une solution à leur problème.

Par ailleurs, votre message doit être court, car la capacité d’attention d’un adulte n’est que de 8 secondes. Attention, faire court ne signifie pas donner des informations incomplètes. Alors pensez à bien situer le contexte pour aider vos prospects à visualiser votre offre.

La Newsletter idéale fait 5 à 6 phrases, mais si vous pouvez faire plus court, c’est encore mieux. Pensez également à utiliser un langage facile à comprendre (le jargon commercial est à proscrire).

Oubliez les formalités

Ne tentez pas d’impressionner vos prospects avec des formules de politesse. De nos jours, ces derniers apprécient que l’on s’adresse à eux sur un ton informel. En suivant ce simple conseil, non seulement vous donnerez à vos prospects l’envie de lire votre Newsletter, mais en plus, vous augmenterez vos chances d’obtenir un rendez-vous professionnel.

Posez toujours une question

Étant donné que l’objectif de votre campagne emailing est d’inciter vos prospects à réaliser une action (se rendre sur votre site web, faire un achat, etc.), n’oubliez pas d’inclure un appel à l’action ou de poser une question à la fin de vos messages. Mine de rien, une simple question facilite grandement l’engagement de vos prospects.

En conclusion, la Newsletter est un outil de communication incontournable, cependant, en plus de proposer quelque chose d’utile de manière soignée, ne monopolisez pas la parole. Pensez à créer et à cultiver une véritable relation d’échange avec vos abonnés.

Nicolas Finet

Nicolas Finet

Fondateur, Sortlist France

Nicolas Finet est fondateur de Sortlist France, une plateforme en ligne qui permet aux entreprises de trouver les agences de marketing digital qui répondent au mieux à leurs besoins.

Suivez-le sur Twitter: @nifinet