Sélectionner une page
Facebook down : ces tweets qui nous ont bien fait rire

Facebook down : ces tweets qui nous ont bien fait rire

On aurait pu vous proposer un article sur le pourquoi du comment technique de la panne Facebook d’aujourd’hui… Mais on a préféré vous faire un best-of des tweets les plus inspirés (et drôles !) sur le sujet. Et finalement, c’est beaucoup mieux !

1. Une pensée aux premier.ères concerné.es

2. Et à ceux qui ont de vrais problèmes

3. Tout le monde a eu ce vieux réflexe (même toi, on le sait)

4. Sans doute le meilleur tweet que l’on ait vu passer !

5. Pour certain.es, retour aux fondamentaux (TMTC)

6. D’autres ont (re)découvert leur environnement…

7. Une pensée à tous les dépanneurs improvisés de cette soirée !

8. Et aux personnes qui se sont retrouvées dans des situations malaisantes

9. En tous cas, nous avons pu savourer quelques bons vieux memes des familles

10. Mais n’oublions pas, la vraie vie ne se trouve pas dans les réseaux sociaux !

11. Finalement cette panne, c’est encore lui qui en parle le mieux !

Programmer vos stories Instagram via Business Suite

Programmer vos stories Instagram via Business Suite

Nativement, les stories Instagram ne sont malheureusement pas programmables à l’avance… 

Et oui, l’outil encourage ainsi la spontanéité ! En story, on privilégie les moments pris sur le vif. Cela permet un contenu plus authentique très apprécié des utilisateurs. 

Dans la réalité des faits, et surtout en tant que marques, il est bien plus pratique de pouvoir planifier à l’avance l’ensemble de son contenu. 

Il existe évidemment des applications tierces telles qu’Hootsuite ou encore Later qui vous permettent de préparer vos stories. Toutefois, vous devez tout de même vous connecter le jour J pour publier sur l’application d’Instagram. Disons qu’elles sont utiles pour vous servir de rappel. 

Désormais, et grâce à l’application Facebook Business Suite, vous avez la possiblité de planifier et publier à l’avance vos stories Instagram. Parfait pour préparer la rentrée, non ? 

Laissez-vous guider ! 

Étape 1 : télécharger l’application Facebook Business Suite 

Vous avez peut-être connu l’application Gestionnaire de Pages
Et bien Facebook Business Suite a désormais pris la relève ! Cette application vous permet de gérer via votre téléphone vos pages Facebook et comptes Instagram sur une seule et même interface. 

En un clin d’oeil, surveillez vos pages pour ne laisser aucun commentaire ou message privé ! 

Vous pouvez suivre également vos publications programmées et surtout en programmer

Rendez-vous sur Google Play ou l’Apple Store via votre mobile.

Étape 2 : planifier votre première story ! 

Une fois votre compte connecté, cliquez en bas sur la deuxième icône pour accéder à vos publications (1). 

Choisissez l’onglet Stories (2) et cliquez sur le bouton « Créez » (3).

Vous arrivez sur une page vous permettant de sélectionner une ou plusieurs photos

Pour en ajouter plusieurs, cliquez simplement sur l’icône en haut à droite en dessous de l’appareil photo

Une fois vos photos et vidéos sélectionnés, vous pouvez ajouter une localisation, des stickers, des mentions, des gifs ou encore du texte. 

Malheureusement, les options plus poussées type sondage ou questions ne sont pas disponibles !  

Une fois vos stories prêtes, il ne vous reste plus qu’à choisir entre Publier ou Programmer sur l’écran suivant. 

Facile, non ? 

On vous laisse essayer et nous dire ce que vous en pensez ! Et si vous manquez d’inspiration, on vous conseille d’aller lire nos 5 manières créatives d’utiliser les stories Instagram. 😉 

La publication Instagram, bientôt sur vos pc !

La publication Instagram, bientôt sur vos pc !

Community managers et social managers, vous n’avez pas encore vu passer cette nouvelle ? La publication Instagram devrait bientôt voir le jour sur… Vos ordinateurs ! Le bruit courait déjà depuis quelques temps, et il a été confirmé depuis par un porte-parole de l’entreprise. Et ça, on dit oui !

instagram et la publication sur pc

 

La publication Insta sur pc, déjà à l’essai

Publier sur Instagram depuis votre pc, vous en rêviez ? La fonctionnalité a déjà été mise à l’essai et est désormais disponible pour des groupes d’utilisateurs. Fini le temps où vous réalisiez vos créations sur pc, pour les enregistrer sur un cloud, pour ensuite aller tout récupérer via son smartphone avant de lancer la publication. De la perte de temps comme on les aime…

Désormais, vous devriez pouvoir lancer toutes vos publications depuis votre ordinateur. En revanche, on ne sait pas encore ce qu’il en sera pour les stories… Stay tuned !

La vraie question c’est : pourquoi ?

On ne vous l’apprendra pas : Instagram (avec Snapchat et autres TikTok) c’est la plateforme de l’instantanéité, en particulier avec le boom des formats story. Un smartphone, un beau paysage (ou une belle assiette) = la recette gagnante !

instagram se tourne vers les marques et les influenceurs

Alors pourquoi développer la publication sur pc ? Et pourquoi maintenant ?

A vrai dire, Instagram veut faire de l’oeil aux marques et aux influenceurs. Après le lancement de sa propre marketplace en début d’année, il est clair que le réseau social souhaite fluidifier son utilisation… Auprès de ceux qui participent au succès de la plateforme et qui ont le plus à y gagner ! Une utilisation plus simple et plus rapide = toujours plus de contenus.

Ouvrez l’oeil, vous devriez pouvoir tester la fonctionnalité très prochainement ! 👀

 

On a aussi lu cet article : « Instagram autorise enfin la publication depuis un PC »

Photo by Igor Miske ; Steve Daniel 

Un concours Instagram dans les règles de l’art

Un concours Instagram dans les règles de l’art

Pour animer votre compte Instagram, organiser un jeu-concours peut s’avérer très efficace ! 

Que vous souhaitiez gagner de nouveaux abonnés, fidéliser votre communauté ou encore créer un rendez-vous mensuel avec vos abonnés, toutes les raisons sont bonnes pour tester cette mécanique. 

Encore faut-il savoir s’y prendre correctement ! Définir sa stratégie, choisir un lot et surtout mettre en place la bonne mécanique… 

On vous montre ça tout de suite ! 

Un concours Instagram ? Oui mais dans quel but ? 

Organiser un concours Instagram présente deux avantages majeurs. 

Le premier est qu’il permet d’encourager l’engagement de votre commaunté déjà présente 

Source : Tailwind

Une étude Tailwind montre en effet que les concours Instagram obtiennent en moyenne 3,5 plus de likes et 64 fois plus de commentaires qu’un post classique. 

Rappelez-vous que pour rendre votre contenu visible au plus grand nombre, l’engagement est un des critères fondamentaux de l’algorithme ! 

Ce qui explique que le deuxième avantage majeur d’un concours Instagram soit de vous permettre d’augmenter votre nombre d’abonnés

Source : Tailwind

Toujours selon Tailwind, organiser des concours Instagram peut vous aider à augmenter votre base d’abonnés 70% plus rapidement en 3 mois que si vous n’en faisiez pas du tout.

Il existe en effet plusieurs mécaniques de concours possibles et la plupart implique de re-partager / mentionner des amis en commentaire / etc. Un bon moyen donc d’élargir votre communauté à leur amis et ainsi de suite. 

Attention toutefois à ne pas tomber dans l’extrême… Organiser des jeux-concours à répétition peut aussi faire grossir votre base de « concouristes » c’est-à-dire de personnes qui ne vous suivent que par appât du gain. Il ne s’agit donc pas d’une audience saine qui s’intéresse réellement à ce que vous proposez.

Alors comment mettre en place la bonne stratégie de concours ? 

Étape 1 : définissez un objectif claire 

La première question à vous poser est : que cherchez-vous à réaliser avec ce jeu-concours ?

👉🏼 augmenter votre nombre d’abonnés ?

👉🏼 récompenser votre communauté ?

👉🏼 faire la promotion d’un nouveau produit ou service ?

👉🏼 augmenter votre visibilité sur une nouvelle cible ?

👉🏼 encourager l’engagement ?

À vous de définir votre objectif principal qui vous aidera à penser le reste de la mécanique.

Étape 2 : choisir une dotation à la hauteur de votre concours Instagram

Le choix de la dotation est importante si vous voulez motiver votre communauté à participer !

Au delà de l’aspect ludique du concours, c’est bel et bien le fait de potentiellement obtenir une récompense qui motivent les participants.

Cette dotation doit donc être un produit ou service qui colle parfaitement aux attentes ou besoins de votre cible.

Ne vous arrêtez pas à VOS propres produits ou services d’ailleurs.

Soyez créatifs !

Qu’est ce qui pourrait les faire rêver ? Cela peut être une expérience à partager, un lieu à découvrir, une box découverte ou encore un partenariat avec une autre marque.

N’hésitez pas également à demander directement à vos abonnés ce qui leur plairait ou à leur proposer un lot.

Étape 3 : définir la mécanique de jeu

Une fois le lot choisi, il est temps de penser aux critères pour déterminer le ou les gagnants !

Il existe plusieurs mécaniques à utiliser pour faire participer votre communauté :

  • Les faire liker et / ou partager votre post
  • Leur demander de raconter une anecdote en commentaire
  • Leur demander de mentionner une à deux personnes en commentaire
  • Leur demander de partager une photo en vous identifiant ou avec le # de votre marque
  • Etc.

Il y a  une règle simple à retenir : plus votre dotation a de la valeur, plus vous pouvez demander un effort important. À l’inverse, si vous faites gagner un porte clef – n’en demandez pas trop.

Produire une photo et la re-partager sur son compte personnel demande bien plus d’effort que de simplement liker un post par exemple.

Repensez également à votre objectif. Si vous souhaitez obtenir plus de visibilité ou gagner des abonnés, il peut être intéressant de demander des partages ou des mentions.

Si vous souhaitez récupérer des avis ou des UGC (User Generated Content soit des contenus créés par des utilisateurs) le concours photos ou la demande de témoignages peuvent fonctionner.

Faites des tests et voyez ce qui engage le plus vos abonnés !

⚠️ Point de vigilance ⚠️

Facebook et Instagram interdisent dans leur charte d’utiliser des fonctionnalités de ses plateformes pour faire participer à des jeux concours.

Beaucoup de marques le font pourtant, mais c’est à vos risques et périls ! Si Facebook vérifie votre page ou l’un de vos posts, il est possible que votre publication soit supprimée, voire que votre page se retrouve bloquée temporairement (ou pire supprimée elle aussi !).

Comment contourner le problème ?

Nous n’avons pas la science infuse à ce sujet mais voici quelques moyens que nous utilisons :

  • au lieu de demander aux participants de s’abonner à notre compte (ce qui est interdit 🚫), nous précisons que le jeu concours est « réservé à nos abonnés ».
  • Au lieu de demander de mentionner quelqu’un, nous précisons simplement “dites nous en commentaire avec qui vous…”
  • Nous ne demandons pas de re-partager notre publication.

D’autres critères sont à définir par la même occasion, à savoir :

  • Les dates de début et de fin du jeu concours – précisez l’heure exacte ! Exemple : “Participations acceptées jusqu’au 27 avril 2021, minuit”
  • Les pays participants – cela vous évitera de devoir envoyer un colis aux USA si vous êtes en France…
  • L’âge légal pour participer –  vous pouvez garder ce détail pour le règlement de jeu si besoin.
  • Les termes et conditions légales  d’Instagram en terme de jeu-concours

Et oui, il est plus que conseillé de rédiger un règlement de jeu dans lequel vous pouvez intégrer tous ces éléments. Celui-ci doit être accessible facilement depuis la publication (en commentaire ou dans le texte du post) ou depuis votre bio (pour avoir un lien cliquable).

Tout cela peut paraître un peu contraignant mais est indispensable pour vous éviter tous soucis avec vos participants. Vous pouvez faire valider votre règlement de jeu par votre service juridique ou un cabinet d’avocat.

Étape 4 : faire promotion de votre jeu-concours

Une fois votre concours Instagram mise en ligne, comment faire en sorte d’avoir un maxium de participant ?

Vous pouvez démarrer en sponsorisant votre publication (entre 10 à 20€ peuvent suffirent selon la taille d’audience que vous souhaitez atteindre). Il est dans ce cas conseillé de faire durer votre concours plusieurs jours pour que la promotion ait le temps d’être diffusée de manière optimale.

Profitez du format story pour annoncer votre concours, et par la suite, faire des rappels réguliers à participer.

Vous pourrez enfin annoncer les gagnants en commentaire du post et leur dédier à nouveau une story. N’oubliez pas de remercier l’ensemble des participants par la même occasion et leur donner un nouveau rendez-vous de concours (tous les mois par exemple ?).

Prêts à publier votre premier concours Instagram ? 💪🏼

Trouver les hashtags qui cartonnent

Trouver les hashtags qui cartonnent

Que ce soit sur Instagram ou sur Twitter, les hashtags permettent d’identifier votre contenu et de le référencer sur ces plateformes. 

Il s’agit alors de les choisir correctement et d’y passer un minimum de temps : un choix stratégique vous permettra d’être bien positionné, plus visible et de gagner de nouveaux abonnés, voire de futurs clients ! On reprend tout ça ensemble 👇

 

Qu’est-ce qu’un bon hashtag ?

Règle n°1 : oubliez tout de suite les hashtag spam du type #FollowMe !

Un hashtag pertinent est un hashtag qui correspond à votre activité, à votre univers, à une tendance ou qui est directement lié à votre publication.

Voici quelques exemples :

  • Hashtag lié à votre activité : ce sont tous les hashtag qui font référence à l’univers de votre marque, ses valeurs. Vous pouvez également décider de créer un ou plusieurs hashtags de marque, propres à votre entreprise, qui seront un moyen d’exprimer votre vision. Ex : Coca-cola qui a créé #CocaColaLife 
  • Hashtag de tendance : il s’agit des hashtags liés à l’actualité. Ils peuvent référer à des événements de type marronnier (vacances d’été, rentrée des classe, Noël, fête des mères, etc.). La marque Cluse l’avait très bien fait en surfant sur l’automne avec une déclinaison de #fall sous plusieurs formes #falloutfits, #fallmood, #fallleaves.
  • Hashtag lié à des événements nationaux ou mondiaux comme la Coupe du Monde (#CDM2018), culturels (#rentreelitteraire2021), etc. Si vous êtes en panne d’inspiration, faits un tour sur Twitter dans la rubrique Top Trend pour découvrir les sujets les plus discutés du moment !

  • Hashtag lié à votre publication : cela paraît logique, mais pour être certain d’utiliser un hashtag pertinent, celui-ci doit correspondre au contenu publié. Quels sont les différents éléments qui composent votre photo ou texte ? Où cette photo a t-elle prise ? Est-elle en noir et blanc ou avec une teinte de couleur dominante ? Une photo de street art prise à Lyon pourra par exemple comporter les # suivants : #streetart #streetartlyon #street #artderue…

Pour vous inspirer et dégoter des hashtags qui cartonnent, n’hésitez pas à aller regarder ceux qui sont utilisés par vos concurrents ou vos clients ! Les moteurs de recherche d’Instagram et Twitter sont également très utiles et vous permettront de trouver des # liés.

Notre sélection d’outils dédiés aux hashtags !

 

1. All Hashtag

À partir d’un mot-clef, All Hashtag génère une liste de hashtags qui vous aideront à compléter vos publications.

Il existe plusieurs options pour constituer cette liste :

  • top # : l’outil génère des « top hashtags » basés sur votre mot-clé. Les hashtags peuvent être différents du sujet du mot-clé, mais ce sont des hashtags populaires et qui cumulent un nombre important de résultats de recherche.
  • random # : les hashtags aléatoires sont générés en fonction de votre mot-clé de recherche. Les résultats sont des hashtags, qui incluent le mot-clé que vous avez choisi.
  • live # : les hashtags générés sont d’autres hashtags publiés par les utilisateurs ayant utilisé votre mot-clé dans leurs messages.

Vous retrouverez aussi sur l’application les principaux hashtags des tendances pour chaque jour, semaine, mois et à tout moment.  

2. Hashtagiphy

Hashtagify présente certaines fonctionnalités qui rendent cette plateforme unique. Entrez votre mot-clé de base et obtenez entre 10 à 30 # liés à celui-ci avec pour chacun : son taux de popularité, son taux d’utilisation, etc. Vous pouvez ainsi explorer les hashtags liés aux tendances actuelles et à des catégories spécifiques.

L’outil identifie également des influenceurs utilisant des hashtags similaires. 

3. Tagboard

Créez un compte gratuitement sur TagBoard pour réaliser une veille sur des hashtags spécifiques ! L’outil vous permet de faire remonter toutes les dernières publications sur un mot-clé, sur un ou plusieurs réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, Google+, etc.)

Une fois votre recherche effectuée, créez un tableau (un « board ») pour enregistrer vos recherches et épinglez les publications les plus intéressantes.

 

J’ai choisi mes hashtags, et ensuite ?

Avoir les bons # c’est bien, savoir les utiliser, c’est mieux !

Il ne s’agit pas maintenant de copier votre liste de 150 hashtags dans toutes vos publications ! Regroupez-les en catégories et sous-catégories selon les différentes thématiques que vous aurez l’occasion d’aborder.

Sur Instagram, nous vous conseillons d’en utiliser une dizaine maximum par publication. La qualité prime sur la quantité !

Testez vos différentes catégories de hashtags et surveillez les publications les plus performantes. Dans la partie Analytics d’Instagram, vous aurez la possibilité de savoir combien de visiteurs ont découvert votre publication (malheureusement, nous n’aurez pas le détail par hashtag). A noter que pour accéder aux statistiques de vos publications, vous devez avant être passé à un compte Instagram Business !

#ToBeContinued ! 

Photo by Jan Baborák ; Annie Spratt 

Trello : l’outil parfait pour votre calendrier éditorial

Trello : l’outil parfait pour votre calendrier éditorial

Si vous avez bien suivi nos conseils, vous devriez déjà tout savoir sur l’art et la manière de créer votre calendrier éditorial. Pour ce qui est du contenu, on vous laisse gérer ! Pour ce qui est de la planification – on vous l’accorde – l’exercice qui peut s’avérer fastidieux pour certains… Fort heureusement, il le devient beaucoup moins en utilisant le bon outil. Dites bonjour à  Trello !

 

Trello, kézako ?

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Trello, il s’agit d’un outil de gestion de projet gratuit qui fonctionne avec un système de listes et de cartes. Le gros plus de cet outil, c’est que vous pouvez inviter autant de personnes que vous le souhaitez à travailler sur votre projet. 

Sur une carte, vous pouvez écrire des commentaires, télécharger des pièces jointes, créer des check-list, ajouter des étiquettes et des délais à respecter, attribuer des tâches à un membre de l’équipe, etc. On vous l’assure, rien de sorcier, et vous maîtriserez le « drag and drop » à la perfection ! Cerise sur la gâteau : on dit adieu aux mails multi-destinataires auxquels personne ne répond.

Pourquoi les fonctionnalités de Trello sont parfaites pour votre calendrier édito

Outre les fonctionnalités ‘classiques’ proposées par la plupart des outils, que sont la rédaction de commentaires ou le téléchargement de pièces jointes, Trello vous permet d’aller encore plus loin dans la gestion de votre projet. Et croyez-nous, pour un calendrier éditorial, c’est le feu !

Les check-list

Sur chacune de vos cartes, vous avez la possibilité de créer des check-list. Vous commencez à connaître notre passion pour les to-do list, non ?

Pour votre calendrier éditorial, la check-list sera parfaite pour lister des idées de contenus (idées de posts pour vos réseaux sociaux ou bien sujets de blog), ou pour diviser une tâche complexe en plusieurs actions facilement réalisables.

Ajoutez à cela l’immense satisfaction de pouvoir cocher les tâches accomplies et regarder la jauge se compléter, que du bonheur !

Les étiquettes

Vous allez adorer attribuer des étiquettes à vos cartes ! L’intérêt vous votre calendrier éditorial ? En ce qui nous concerne, nous nous en servons pour indiquer sur quel réseau social nous publierons un contenu donné, ou encore pour classer des sujets de blog par thématique. Le système d’étiquette est également idéal pour indiquer le stade d’avancée d’une carte.

Eexemple pour la validation des posts sur les réseaux sociaux : en cours de création / en attente de validation / validé / à corriger / à refuser.

Les deadlines

Dernier point, vous avez la possibilité d’indiquer une deadline et un rappel à vos cartes. Une fonctionnalité très pratique pour planifier tous vos contenus et garder une vue d’ensemble sur votre calendrier.

Quelques idées de calendrier éditorial sur Trello

Pour rappel, vous trouverez ci-dessous les différents éléments que peut contenir votre calendrier éditorial :

  • le sujet ou le titre de votre publication 
  • le texte rédigé
  • le ou les visuels
  • la date et l’heure de publication
  • le nom de la personne chargée de la rédiger / planifier
  • les plateformes sur lesquelles vous publierez

Vous pouvez évidemment ajouter ou retirer des informations sur votre carte selon vos besoins mais disons qu’il s’agit ici des éléments de base. Concernant l’organisation même de votre tableau, voici quelques exemples...

1/ Un tableau Trello par type de contenu

Idéal pour réfléchir de manière plus globale sur votre stratégie de contenu, un tableau par type de contenu vous aide à catégoriser vos idées d’article et à les étoffer en fonction de votre veille. En un coup d’oeil, repérez les sujets pour lesquels vous disposez du plus de ressources (visuels, texte, vidéo, contact d’une personne à interviewer…) et donc que vous pourrez rédiger facilement. De la même manière, prenez garde à ceux qui vous demanderont plus de temps pour pouvoir vous organiser à l’avance !

2/ Un tableau par mois

Très utile si vous postez plusieurs fois par mois et/ou sur différentes plateformes, le format du tableau au mois vous permet de créer des cartes par réseaux sociaux ou par type de contenu. Dans cet exemple, une carte = une publication. L’intérêt de cette organisation est de visualiser rapidement si nous abordions suffisamment de sujets dans des catégories différentes : recettes, lifestyle, humour…

3/ Un tableau sur une année

Enfin, vous pouvez tout à fait vous créer un tableau sur une année où chaque liste peut correspondre à un mois. Les étiquettes pourront alors vous aider à classer les cartes par plateforme, par type de contenu ou par priorité ! Comme précédemment, chaque carte correspond à une publication, ce qui nous permet de facilement les déplacer d’un mois à l’autre en fonction des sujets que nous souhaitons aborder, des différentes opérations commerciales en cours ainsi que des fêtes et autres dates importantes du calendrier.

 

Comme vous le devinez sûrement, il n’existe pas une, deux ou trois possibilités d’agencer son tableau mais bien des millions (oui, oui). Libre à vous, selon vos priorités et contraintes, de trouver la meilleure présentation pour visualiser l’information rapidement et vous aider à optimiser votre programmation.

Enfin, il est tout à fait possible de cumuler différents modèles comme dans notre cas : un tableau à l’année pour fixer la stratégie globale, un tableau par mois pour définir le contenu puis pourquoi pas, un tableau d’inspiration, un tableau to-do, etc. Le tout est que cela doit vous faciliter la vie, et non pas devenir une contrainte !

À vous de jour maintenant, n’hésitez pas à nous envoyer une capture d’écran de votre tableau et / ou à nous poser toutes vos questions !

Un concours Instagram dans les règles de l’art

La fonctionnalité sauvegarde d’Instagram, la vie !

Lancée depuis 2016, la fonctionnalité « sauvegarde » d’Instagram a tout de suite séduit les utilisateurs de la plateforme. Côté marques, l’outil n’est en revanche pas toujours exploité à la hauteur de son potentiel… Et c’est bien dommage, puisqu’il est non seulement une mine d’or pour  votre veille, mais qu’il pourrait aussi devenir très bientôt l’indicateur n°1 de l’engagement de vos fans !

Des sauvegardes et des collections pour votre veille, on dit OUI !

Ce qui est cool avec les sauvegardes sur Instagram, c’est qu’elles vont vous permettre de réaliser tous types de veilles : 

Que font les autres ?

Les premiers contenus que l’on va zieuter lors d’une veille, c’est ce que font les concurrents (et nul besoin de s’abonner à leur compte !). Vous pourrez donc sauvegarder tout ce qui retient votre attention : une campagne spécifique, un partenariat influenceur, une scénographie de produits, un wording qui claque, bref tout ce qui vous inspire !

Surveiller les campagnes sponsorisées

Si on apprécie vraiment les sauvegardes Instagram, c’est aussi parce qu’elles nous permettent de mettre de côté des campagnes sponsorisées… Même lorsque celles-ci ne sont plus actives ! Lorsque vous aurez à élaborer votre prochaine campagne, vous pourrez donc vous inspirer du wording, du call to action, du format utilisé (vidéo, post album…), de la mécanique du concours si c’en est un…

👉 TIPS : pour enregistrer un contenu, cliquez sur l’icône en forme de bannière à droite des autres boutons d’action (j’aime, commentaire, partage).

👉 TIPS : pour retrouver vos sauvegardes, retournez sur votre feed, et cliquez sur la même icône « enregistrements ».

Mettez de côté les UGC

Vous recherchez du contenu utilisateur ? Sauvegardez-le dès que vous en trouvez un : cela vous évitera de longues heures de recherches par # ou par suggestions de comptes.

Créez des collections d’inspiration
En plus des sauvegardes, vous aurez aussi la possibilité de les ranger par collection (coucou Pinterest 👋). Tout comme Pinterest donc, vous pourrez retrouver tous les posts sauvegardés à l’endroit où vous les aurez rangés (en fonction des comptes, des tendances, des inspirations), facilitant grandement votre recherche.

La sauvegarde, le nouveau like ? 

En tant que marque, la sauvegarde Instagram ne vous sera pas utile que pour l’élaboration de vos contenus. Non, la sauvegarde, c’est aussi de l’or en barre pour… Mesurer l’engagement de vos followers !

👉 A l’heure actuelle, la sauvegarde est un très bon moyen pour vous de repérer les contenus qui fonctionnent (et entre nous, c’est plus engageant de sauvegarder un contenu pour l’avoir à portée de main n’importe quand, que de double-taper machinalement pour liker).

👉 A plus ou moins long terme, la sauvegarde pourrait bien remplacer le traditionnel like : alors qu’Instagram a déjà testé dans plusieurs pays la suppression des likes, il n’est pas exclu que la sauvegarde deviennent LA métrique à suivre ! 

Alors prêt.es à intégrer les sauvegardes Instagram dans vos reportings ?

Photo by Georgia de Lotz ; Karsten Winegeart

Sources :
Collections Instagram : pourquoi et comment les utiliser ?

Et si vous testiez (enfin) le carrousel Instagram ?

Et si vous testiez (enfin) le carrousel Instagram ?

Le carrousel est LE format qui cartonne sur Instagram.

Alors ok il n’est pas tout à fait nouveau… Mais quand même ! On vous explique  ce qui a changé et pourquoi il serait temps de l’adopter dans votre calendrier édito.

Qu’est-ce qu’un carrousel pour démarrer ?

Une publication carrousel sur Instagram vous permet de charger jusqu’à 10 photos et vidéos à l’intérieur d’un seul encart.

Dans le fil d’actualité, vous pouvez la reconnaitre aux petits points « … » situés en bas de la publication. 

Pour créer un carrousel, rien de plus simple ! 

Au moment de choisir vos photos, cliquez sur la petite icône « album » en bas à droite. 

Il ne vous reste plus qu’à choisir vos photos / vidéos en les sélectionnant dans l’ordre d’apparition souhaitée.

Facile, non ?

Quelques specs techniques à respecter pour vos photos en carrousel :

  •  Paysage: 1080 x 566 pixels
  •  Portrait: 1080 x 1350 pixels
  •  Carré: 1080 x 1080 pixels
  •  Rapport hauteur / largeur: paysage (1,91: 1), carré (1: 1), vertical (4: 5)
  •  Taille d’image recommandée: largeur de 1080 pixels, hauteur entre 566 et 1350 pixels (selon que l’image est en paysage ou en portrait)

Et vos vidéos :

  •  Durée: 3 à 60 secondes
  •  Les formats recommandés incluent .MP4 et .MOV
  •  Rapports hauteur / largeur: paysage (1,91: 1), carré (1: 1), vertical (4: 5)
  •  Taille maximale de la vidéo: 4 Go

Carrousel is the new petit préféré de l’algorithme Instagram

Enfin, pas tout à fait.

La vérité est que l’algorithme d’Instagram ne tient pas compte du format de publication. Par contre, son objectif est de mettre en avant du contenu de qualité.

Plusieurs critères rentrent en jeu pour jauger de la qualité d’un post – comme le taux d’engagement évidemment.

D’ailleurs, une étude de Social Insider révélait en 2020 que les posts carrousels avaient un taux d’engagement supérieur aux photos et vidéos classiques. Surtout lorsque ces derniers mélangent photos ET vidéos. 👍🏻

Mais le temps passé à consulter une publication rentre également en compte. Plus vous passez de temps sur un post, plus celui-ci semble vous absorbez. Ce qui explique en partie pourquoi les formats vidéos, Reels et autres formats longs ont l’air de mieux performer.

Encore faut-il créer un carrousel qui donne envie de swiper à droite ! Continuons.👇🏼

Des carrousels qui claquent, un peu d’inspiration ! 

 

Sur ces trois modèles de carrousels, on retrouve plusieurs critères qui font leur succès :

  • un jeu de couleur et de découpage, les photos semblent n’être qu’un seul et même visuel – comme une affiche ! L’utilisateur a envie de faire défiler pour découvrir la suite (et fin) de l’histoire. Graphique et design tout ce qu’on aime.
  • on varie les photos et vidéos, et on hésite pas à ajouter du texte ! Si le carrousel est un format très visuel, il présente aussi l’intérêt de pouvoir apporter de l’information. Un peu comme une infographie, ajoutez des chiffres ou mots-clefs importants.
  • racontez une histoire avec un début et une fin bien identifiée. Ajoutez un CTA (Call-to-action) au début pour inciter au Swipe. Puis à la fin, terminez également par un CTA pour inviter votre communauté à réagir, partager ou sauvegarder votre post.

🔥 Retrouvez 16 exemples d’utilisation de carrousels qui claquent 🔥

Et si je veux créer mes carrousels ? 

En vérité, ce n’est pas si compliqué. 

Il faudra toutefois savoir à minima utiliser Canva pour pouvoir créer des montages un peu travaillé. 
Ouvrez un nouveau document et indiquez dans les dimensions hauteur : 1080 x le nombre de post que vous souhaitez et largeur : 1350px

Ajoutez ensuite des règles pour pouvoir délimiter vos posts.

> cliquez sur « fichier » > « afficher les règles » > faites glisser des repères tout les 1080px. 

Une fois votre design créé, il n’y a plus qu’à découper via votre téléphone les différents photos. Ou sinon vous avez l’application Unsquared for Instagram qui le fait très bien.

Bonne création ! 

4 chiffres à retenir sur les réseaux sociaux et les jeunes (2021)

4 chiffres à retenir sur les réseaux sociaux et les jeunes (2021)

La dernière étude de Diplomeo sur les jeunes et les réseaux sociaux est sortie le mois dernier. Une enquête menée auprès de plus de 4 mille jeunes de 16 à 25 ans, sur leur utilisation quotidienne des réseaux sociaux. Evidemment, on ne pouvait pas passer à côté ! Retour sur les 4 grandes tendances qui ont retenu notre attention.

1. Instagram reste la référence

Commençons par la plateforme qui demeure, cette année encore, en haut du podium des réseaux sociaux les plus utilisés par les jeunes. Tendances, mode, food, voyages, Instagram est en effet utilisé par 82% de jeunes interrogés dans l’étude (contre 64%en 2017).

Sur fond de belles photos et de vidéos dynamiques, Instagram est bel et bien la plateforme préférée (et la plus addictive !) de la génération Z, qui l’utilise à de nombreuses fins : passer le temps, s’informer, échanger, partager…

Il est donc devenu indispensable aujourd’hui de penser un plan d’action et une stragie sur Instagram pour votre communication digitale, surtout si votre cible est jeune.

2. Tiktok, le grand gagnant de 2020

S’il y a bien une plateforme à qui le confinement de 2020 a réussi, c’est TikTok ! Et pour cause : alors que l’année dernière seulement 10% des jeunes interrogés disaient utiliser Tiktok en 2019, ils étaient 38% l’année dernière… Et il y a fort à parier que l’ascension ne s’arrêtera pas là !

Même si les filles sont plus présentes sur l’application (46% contre 30% de garçons), c’est surtout du côté de l’âge que la différence se fait le plus ressentir : 57% des 16-18 ans y sont présents contre 26% des 20-25 ans !

Votre coeur de cible vise les 16-20 ans ? Alors oui, Tiktok pourrait bien être une plateforme stratégique à adopter pour votre communication digitale !

 

3. Facebook devient old school

Alors que 93% des jeunes de 16 à 25 ans étaient présents sur Facebook en 2017, ils n’étaient plus que 54% l’année dernière (en passant à 67% en 2018 et 61% en 2019) ! Notons d’ailleurs que 10% des interrogés ont supprimé leur compte de la plateforme en 2020, bien souvent soit par manque d’intérêt pour les contenus trouvés, soit parce qu’ils n’y sont plus présents.

Comme Tiktok, on observe là aussi une différence entre les générations. En effet :

  • 72% des 16-18 ans n’utilisent tout simplement pas Facebook
  • 68% des 20-25 ans y sont encore présents.

Ces informations sont à prendre en compte si vous touchez une cible jeune. Facebook est-il encore un réseau suffisamment pertinent pour votre communication digitale ?

4. Les réseaux sociaux pour se divertir, mais pas que !

La grande majorité de la génération Z est donc présente sur une moins une plateforme sociale et la tendance ne semble pas prête de s’inverser. L’étude de Diplomeo s’est également penchée sur l’utilisation des réseaux sociaux par les jeunes.

Le divertissement et le loisir est effectivement le premier motif d’utilisation :

  • 85% des jeunes utilisent les réseaux sociaux pour discuter avec leurs amis
  • 74% pour passer le temps
  • 58% pour se détendre.

On constate également que les plateformes sociales sont utilisées à bien d’autres fins :

  • 73% des jeunes s’informent directement sur les réseaux sociaux (Instagram en tête, suivi de Twitter)
  • 36% s’en servent pour travailler (Instagram et Linkedin étant les plateformes les plus plébiscitées)
  • 16% y voient une possibilité de débattre sur des sujets
  • 15% les utilisent pour stalker (la base tout de même 😉).

Notons enfin que l’utilisation première des réseaux sociaux pour les jeunes étant d’échanger avec leurs proches, ils ont là aussi leurs applis de prédilection :

  • Whatsapp : 63% des jeunes l’utilisent
  • Messenger : 54%
  • Snapchat : 53%.

Alors, quel est votre plan d’action sur les réseaux sociaux cette année ? Et comment allez vous l’adapter à votre cible ?

Retrouvez l’étude complète de Diplomeo par ici et l’infographie par là.

Photo by Josh Rose ; Gian Cescon ;

7 leçons tirées de l’utilisation d’Instagram en mode business

7 leçons tirées de l’utilisation d’Instagram en mode business

Depuis plusieurs années, l’équipe de Boots & Cats s’est mise au défi d’améliorer sa stratégie d’utilisation d’Instagram pour sa clientèle. On savait qu’en analysant tout ce que l’on fait, on pourrait apporter à nos lecteurs les stratégies et tactiques qui fonctionnent vraiment.

1. Amusez-vous avec votre marque

Chaque plateforme a son style unique et Instagram est plus ludique que les autres.

Vous ne pouvez pas vous contenter de vendre ou de publier des photos de produits. La personnalité de votre marque est essentielle sur Instagram. Découvrez ce qui est fun et intéressant dans votre marque. Voici quelques idées que vous pouvez rendre ludiques :

  • Une mascotte adorable et pertinante
  • Votre ton de message drôle et loufoque
  • Votre culture de bureau décalée
  • Votre code couleur vif et colorés

Quoi qu’il en soit, trouvez quelque chose qui donne à votre marque un petit plus ! Si vous êtes freelance ou auto-entrepreneur, vous pouvez alors aussi tirer parti de votre vie personnelle. Tout le monde aime avoir un adorable compagnon de bureau (le succès de KittyBoomBoom avec mes étudiantes en atteste) ou voir les photos de votre mode de vie nomade.

Quelle que soit la manière dont vous choisissez de communiquer sur votre marque, essayez de vous amuser ! En prime, vous finirez par rendre toute cette création de contenu beaucoup plus agréable.

2. Plus les encouragerez, plus les gens partageront

Vous pensez être les seuls à entendre les mouches voler lorsque vous demandez des réponses sur les médias sociaux ? Que nenni !

Vous savez probablement maintenant que l’engagement est roi sur Instagram. Les messages avec un engagement plus important ont tendance à être mieux classés dans l’algorithme et sont vus par un plus grand nombre de vos fans. Votre objectif devrait donc être d’augmenter le nombre de commentaires sur toutes vos publications.

Mais si vous avez déjà posé une question dans une publication Instagram et que vous avez reçu un bon gros silence en guise de réponse, alors vous pourriez hésiter à réessayer.

On connaît bien ce sentiment… ça nous est arrivé ! Les premières fois où nous avons demandé de répondre dans les commentaires, nos clients ont reçu une ou deux réponses.

Mais nous avons continué à demander parce que nous savions que les commentaires sont l’une des trois clés du succès de l’algorithme d’Instagram et nous voulions battre l’algorithme !

Et comme pour beaucoup de choses dans la vie, plus on persévère, plus on a de chances de voir le succès. Peu à peu, d’autres utilisateurs ont commencé à s’intéresser à nos publications. Chaque fois qu’ils se sont manifestés, nous avons répondu et nous avons essayé de donner un peu de love à leur page. Cet engagement nous a permis de construire une meilleure relation avec eux (et d’apparaître plus souvent dans leur flux) !

Nous avons également appris quelques trucs sur la façon de poser des questions sur Instagram :

  • Posez des questions simples qui n’exigent que des réponses courtes.
  • Posez des questions de type sondage qui ne nécessitent qu’un seul mot, comme « Heure préférée pour publier » : Matin ou soir ? »
  • Demandez des réponses en émoji.

Si vous avez l’impression d’entendre les mouches voler sur vos premières publications, ne vous en faites pas. Continuez à mesurer le contenu que votre audience aime et ce à quoi elle répond ; et continuez à poser des questions.

3. Les stories suscitent l’engagement

En parlant d’engagement, une autre leçon importante que nous avons apprise sur Instagram est que les stories sont excellentes pour encourager les réponses et stimuler l’engagement.

L’astuce est la suivante : votre story doit comporter un appel à l’action. Demandez à vos fans de faire quelque chose, que ce soit de participer à un sondage, de répondre à une question ou de vous envoyer un message direct pour avoir plus d’informations.

Cette pratique peut être très utile si vous partagez votre contenu comme votre blog ou votre podcast ou si vous partagez de nouvelles offres ou promotions. Proposez à vos visiteurs de vous envoyer un message privé pour obtenir le lien et vous ouvrirez ainsi une conversation directe avec eux.

4. Les stories ont besoin d’une stratégie

En parlant des stories d’Instagram, nous avons également appris que, tout comme pour votre flux, vous avez besoin d’une stratégie pour en tirer le meilleur parti.

Comme presque tout ce qui se passe sur les réseaux sociaux, il est important de pouvoir mesurer vos efforts et de suivre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Et c’est vraiment difficile à faire si vous n’avez pas de stratégie !

Lorsque nous avons commencé à publier des stories pour nos clients, nous les partagions au petit bonheur la chance, lorsque l’idée nous venait. C’était fun et nous avons certainement constaté un engagement, mais nous n’avions pas nécessairement de méthode de suivi pour savoir si ces stories permettaient de faire grandir notre audience Instagram.

L’élaboration d’une stratégie pour les stories ne doit pas nécessairement prendre beaucoup de temps. La dernière chose que vous voulez, c’est de créer une stratégie longue et compliquée qui vous prendra encore plus de temps à exécuter !

On vous recommande plutôt de suivre les étapes suivantes :

  • Choisissez quelques raisons pour lesquelles vous créez des stories. Les utilisez-vous pour annoncer des choses, pour partager vos coulisses ou pour donner un avant-goût de votre expertise ?
  • Déterminez comment vous allez mesurer leur succès. Quelles indicateurs allez-vous suivre dans les statistiques de vos stories ?
  • Déterminez à quelle fréquence vous souhaitez publier. Les stories durent 24 heures, vous n’avez donc pas besoin de les partager constamment pour voir leurs résultats. Choisissez plutôt des intervalles réguliers pour les partager. Cela permet de former votre public à regarder sur votre story et de le garder engagé.

Selon certaines prévisions, les stories vont devenir encore plus populaires que le flux Instagram. Si vous n’avez pas encore commencé à les utiliser, c’est le moment de vous jeter à l’eau.

5. Tous les hashtags ne sont pas égaux

Les hashtags sont pratiquement obligatoires si vous voulez obtenir des résultats sur Instagram. Mais, devinez… Lancer des hashtags au hasard dans un post, c’est tellement 2014.

Aujourd’hui, vous devez être stratégique avec vos hashtags. On a arrêté d’utiliser arbitrairement les hashtags que l’on aimait bein et on a pris le temps de rechercher, de mesurer et d’utiliser différents hashtags sur différents posts.

Nous sommes passés de hashtags qui n’apportaient aucune contribution à nos impressions à des hashtags qui sont parmi les meilleurs contributeurs à notre portée organique.

Lorsque vous utilisez des hashtags, veillez à toujours vérifier les informations contenues dans vos publications. Il est également utile de diviser vos hashtags en plusieurs groupes différents afin de pouvoir varier l’audience que vous touchez avec vos images et de mesurer quels hashtags fonctionnent le mieux.

6. La publication n’est qu’une partie de l’équation

On vous a déjà un peu laissé comprendre que publier était important, mais, Instagram, c’est bien plus que le simple fait de publier de jolies photos tous les jours.

Si vous que l’utilisation d’Instagram soit utile pour votre entreprise, engager avec vos abonnés et les autres utilisateurs de la plateforme est non-négociable.

Prendre 15 à 20 minutes chaque jour pour échanger avec d’autres Instagrammeur∙ses a fait monter en flèche les impressions, la portée, les abonnés et le taux d’engagement des comptes de nos clients.

Et si vous vous sentez « trop occupé∙e » pour vous engager dans des conversations, essayez de gagner du temps en créant des messages et en les programmant à l’avance !

7. Remettez tout en question

La curiosité peut faire ou défaire votre succès. Ne vous souciez pas d’être débutant∙e ou d’avoir l’impression que vous devriez être « plus haut / plus grand / plus loin », car vous ne ferez que vous battre et ralentir votre croissance.

Laissez plutôt votre curiosité vous guider et remettez toujours en question ce qui se passe, sans porter de jugement.

Par exemple, lorsque l’on a commencé à tester des stories, on aurait pu dire « On passe beaucoup de temps sur ces stories et elles ne créent pas d’engagement ou de traffic, arrêtons tout« .

Mais au lieu de cela, on s’est demandé, avec curiosité : « Pourquoi cela n’a-t-il pas d’impact ? » ce qui nous a fait réaliser que nous avions besoin d’objectifs et de structure autour de nos stories.

Au lieu de nous dire : « Bouh… le compte de [concurrent de notre client] fait TELLEMENT MIEUX que nous!« , nous avons regardé les comptes les plus performants et nous nous sommes demandé : « Que font-ils qui semble fonctionner ? » et nous avons appris.

Poser des questions sans jugement peut conduire à expérimenter avec votre contenu, votre stratégie et votre calendrier éditorial, ce qui permettra d’obtenir plus de données statistiques, ce qui peut conduire à des résultats encore meilleurs.

Chez Boots & Cats, on essaie toujours d’apprendre quelque chose de nouveau… et on espère ce que c’est aussi votre cas!