Sélectionner une page
Trouver les hashtags qui cartonnent

Trouver les hashtags qui cartonnent

Que ce soit sur Instagram ou sur Twitter, les hashtags permettent d’identifier votre contenu et de le référencer sur ces plateformes. 

Il s’agit alors de les choisir correctement et d’y passer un minimum de temps : un choix stratégique vous permettra d’être bien positionné, plus visible et de gagner de nouveaux abonnés, voire de futurs clients ! On reprend tout ça ensemble 👇

 

Qu’est-ce qu’un bon hashtag ?

Règle n°1 : oubliez tout de suite les hashtag spam du type #FollowMe !

Un hashtag pertinent est un hashtag qui correspond à votre activité, à votre univers, à une tendance ou qui est directement lié à votre publication.

Voici quelques exemples :

  • Hashtag lié à votre activité : ce sont tous les hashtag qui font référence à l’univers de votre marque, ses valeurs. Vous pouvez également décider de créer un ou plusieurs hashtags de marque, propres à votre entreprise, qui seront un moyen d’exprimer votre vision. Ex : Coca-cola qui a créé #CocaColaLife 
  • Hashtag de tendance : il s’agit des hashtags liés à l’actualité. Ils peuvent référer à des événements de type marronnier (vacances d’été, rentrée des classe, Noël, fête des mères, etc.). La marque Cluse l’avait très bien fait en surfant sur l’automne avec une déclinaison de #fall sous plusieurs formes #falloutfits, #fallmood, #fallleaves.
  • Hashtag lié à des événements nationaux ou mondiaux comme la Coupe du Monde (#CDM2018), culturels (#rentreelitteraire2021), etc. Si vous êtes en panne d’inspiration, faits un tour sur Twitter dans la rubrique Top Trend pour découvrir les sujets les plus discutés du moment !

  • Hashtag lié à votre publication : cela paraît logique, mais pour être certain d’utiliser un hashtag pertinent, celui-ci doit correspondre au contenu publié. Quels sont les différents éléments qui composent votre photo ou texte ? Où cette photo a t-elle prise ? Est-elle en noir et blanc ou avec une teinte de couleur dominante ? Une photo de street art prise à Lyon pourra par exemple comporter les # suivants : #streetart #streetartlyon #street #artderue…

Pour vous inspirer et dégoter des hashtags qui cartonnent, n’hésitez pas à aller regarder ceux qui sont utilisés par vos concurrents ou vos clients ! Les moteurs de recherche d’Instagram et Twitter sont également très utiles et vous permettront de trouver des # liés.

Notre sélection d’outils dédiés aux hashtags !

 

1. All Hashtag

À partir d’un mot-clef, All Hashtag génère une liste de hashtags qui vous aideront à compléter vos publications.

Il existe plusieurs options pour constituer cette liste :

  • top # : l’outil génère des « top hashtags » basés sur votre mot-clé. Les hashtags peuvent être différents du sujet du mot-clé, mais ce sont des hashtags populaires et qui cumulent un nombre important de résultats de recherche.
  • random # : les hashtags aléatoires sont générés en fonction de votre mot-clé de recherche. Les résultats sont des hashtags, qui incluent le mot-clé que vous avez choisi.
  • live # : les hashtags générés sont d’autres hashtags publiés par les utilisateurs ayant utilisé votre mot-clé dans leurs messages.

Vous retrouverez aussi sur l’application les principaux hashtags des tendances pour chaque jour, semaine, mois et à tout moment.  

2. Hashtagiphy

Hashtagify présente certaines fonctionnalités qui rendent cette plateforme unique. Entrez votre mot-clé de base et obtenez entre 10 à 30 # liés à celui-ci avec pour chacun : son taux de popularité, son taux d’utilisation, etc. Vous pouvez ainsi explorer les hashtags liés aux tendances actuelles et à des catégories spécifiques.

L’outil identifie également des influenceurs utilisant des hashtags similaires. 

3. Tagboard

Créez un compte gratuitement sur TagBoard pour réaliser une veille sur des hashtags spécifiques ! L’outil vous permet de faire remonter toutes les dernières publications sur un mot-clé, sur un ou plusieurs réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, Google+, etc.)

Une fois votre recherche effectuée, créez un tableau (un « board ») pour enregistrer vos recherches et épinglez les publications les plus intéressantes.

 

J’ai choisi mes hashtags, et ensuite ?

Avoir les bons # c’est bien, savoir les utiliser, c’est mieux !

Il ne s’agit pas maintenant de copier votre liste de 150 hashtags dans toutes vos publications ! Regroupez-les en catégories et sous-catégories selon les différentes thématiques que vous aurez l’occasion d’aborder.

Sur Instagram, nous vous conseillons d’en utiliser une dizaine maximum par publication. La qualité prime sur la quantité !

Testez vos différentes catégories de hashtags et surveillez les publications les plus performantes. Dans la partie Analytics d’Instagram, vous aurez la possibilité de savoir combien de visiteurs ont découvert votre publication (malheureusement, nous n’aurez pas le détail par hashtag). A noter que pour accéder aux statistiques de vos publications, vous devez avant être passé à un compte Instagram Business !

#ToBeContinued ! 

Photo by Jan Baborák ; Annie Spratt 

Trello : l’outil parfait pour votre calendrier éditorial

Trello : l’outil parfait pour votre calendrier éditorial

Si vous avez bien suivi nos conseils, vous devriez déjà tout savoir sur l’art et la manière de créer votre calendrier éditorial. Pour ce qui est du contenu, on vous laisse gérer ! Pour ce qui est de la planification – on vous l’accorde – l’exercice qui peut s’avérer fastidieux pour certains… Fort heureusement, il le devient beaucoup moins en utilisant le bon outil. Dites bonjour à  Trello !

 

Trello, kézako ?

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Trello, il s’agit d’un outil de gestion de projet gratuit qui fonctionne avec un système de listes et de cartes. Le gros plus de cet outil, c’est que vous pouvez inviter autant de personnes que vous le souhaitez à travailler sur votre projet. 

Sur une carte, vous pouvez écrire des commentaires, télécharger des pièces jointes, créer des check-list, ajouter des étiquettes et des délais à respecter, attribuer des tâches à un membre de l’équipe, etc. On vous l’assure, rien de sorcier, et vous maîtriserez le « drag and drop » à la perfection ! Cerise sur la gâteau : on dit adieu aux mails multi-destinataires auxquels personne ne répond.

Pourquoi les fonctionnalités de Trello sont parfaites pour votre calendrier édito

Outre les fonctionnalités ‘classiques’ proposées par la plupart des outils, que sont la rédaction de commentaires ou le téléchargement de pièces jointes, Trello vous permet d’aller encore plus loin dans la gestion de votre projet. Et croyez-nous, pour un calendrier éditorial, c’est le feu !

Les check-list

Sur chacune de vos cartes, vous avez la possibilité de créer des check-list. Vous commencez à connaître notre passion pour les to-do list, non ?

Pour votre calendrier éditorial, la check-list sera parfaite pour lister des idées de contenus (idées de posts pour vos réseaux sociaux ou bien sujets de blog), ou pour diviser une tâche complexe en plusieurs actions facilement réalisables.

Ajoutez à cela l’immense satisfaction de pouvoir cocher les tâches accomplies et regarder la jauge se compléter, que du bonheur !

Les étiquettes

Vous allez adorer attribuer des étiquettes à vos cartes ! L’intérêt vous votre calendrier éditorial ? En ce qui nous concerne, nous nous en servons pour indiquer sur quel réseau social nous publierons un contenu donné, ou encore pour classer des sujets de blog par thématique. Le système d’étiquette est également idéal pour indiquer le stade d’avancée d’une carte.

Eexemple pour la validation des posts sur les réseaux sociaux : en cours de création / en attente de validation / validé / à corriger / à refuser.

Les deadlines

Dernier point, vous avez la possibilité d’indiquer une deadline et un rappel à vos cartes. Une fonctionnalité très pratique pour planifier tous vos contenus et garder une vue d’ensemble sur votre calendrier.

Quelques idées de calendrier éditorial sur Trello

Pour rappel, vous trouverez ci-dessous les différents éléments que peut contenir votre calendrier éditorial :

  • le sujet ou le titre de votre publication 
  • le texte rédigé
  • le ou les visuels
  • la date et l’heure de publication
  • le nom de la personne chargée de la rédiger / planifier
  • les plateformes sur lesquelles vous publierez

Vous pouvez évidemment ajouter ou retirer des informations sur votre carte selon vos besoins mais disons qu’il s’agit ici des éléments de base. Concernant l’organisation même de votre tableau, voici quelques exemples...

1/ Un tableau Trello par type de contenu

Idéal pour réfléchir de manière plus globale sur votre stratégie de contenu, un tableau par type de contenu vous aide à catégoriser vos idées d’article et à les étoffer en fonction de votre veille. En un coup d’oeil, repérez les sujets pour lesquels vous disposez du plus de ressources (visuels, texte, vidéo, contact d’une personne à interviewer…) et donc que vous pourrez rédiger facilement. De la même manière, prenez garde à ceux qui vous demanderont plus de temps pour pouvoir vous organiser à l’avance !

2/ Un tableau par mois

Très utile si vous postez plusieurs fois par mois et/ou sur différentes plateformes, le format du tableau au mois vous permet de créer des cartes par réseaux sociaux ou par type de contenu. Dans cet exemple, une carte = une publication. L’intérêt de cette organisation est de visualiser rapidement si nous abordions suffisamment de sujets dans des catégories différentes : recettes, lifestyle, humour…

3/ Un tableau sur une année

Enfin, vous pouvez tout à fait vous créer un tableau sur une année où chaque liste peut correspondre à un mois. Les étiquettes pourront alors vous aider à classer les cartes par plateforme, par type de contenu ou par priorité ! Comme précédemment, chaque carte correspond à une publication, ce qui nous permet de facilement les déplacer d’un mois à l’autre en fonction des sujets que nous souhaitons aborder, des différentes opérations commerciales en cours ainsi que des fêtes et autres dates importantes du calendrier.

 

Comme vous le devinez sûrement, il n’existe pas une, deux ou trois possibilités d’agencer son tableau mais bien des millions (oui, oui). Libre à vous, selon vos priorités et contraintes, de trouver la meilleure présentation pour visualiser l’information rapidement et vous aider à optimiser votre programmation.

Enfin, il est tout à fait possible de cumuler différents modèles comme dans notre cas : un tableau à l’année pour fixer la stratégie globale, un tableau par mois pour définir le contenu puis pourquoi pas, un tableau d’inspiration, un tableau to-do, etc. Le tout est que cela doit vous faciliter la vie, et non pas devenir une contrainte !

À vous de jour maintenant, n’hésitez pas à nous envoyer une capture d’écran de votre tableau et / ou à nous poser toutes vos questions !

La fonctionnalité sauvegarde d’Instagram, la vie !

La fonctionnalité sauvegarde d’Instagram, la vie !

Lancée depuis 2016, la fonctionnalité « sauvegarde » d’Instagram a tout de suite séduit les utilisateurs de la plateforme. Côté marques, l’outil n’est en revanche pas toujours exploité à la hauteur de son potentiel… Et c’est bien dommage, puisqu’il est non seulement une mine d’or pour  votre veille, mais qu’il pourrait aussi devenir très bientôt l’indicateur n°1 de l’engagement de vos fans !

Des sauvegardes et des collections pour votre veille, on dit OUI !

Ce qui est cool avec les sauvegardes sur Instagram, c’est qu’elles vont vous permettre de réaliser tous types de veilles : 

Que font les autres ?

Les premiers contenus que l’on va zieuter lors d’une veille, c’est ce que font les concurrents (et nul besoin de s’abonner à leur compte !). Vous pourrez donc sauvegarder tout ce qui retient votre attention : une campagne spécifique, un partenariat influenceur, une scénographie de produits, un wording qui claque, bref tout ce qui vous inspire !

Surveiller les campagnes sponsorisées

Si on apprécie vraiment les sauvegardes Instagram, c’est aussi parce qu’elles nous permettent de mettre de côté des campagnes sponsorisées… Même lorsque celles-ci ne sont plus actives ! Lorsque vous aurez à élaborer votre prochaine campagne, vous pourrez donc vous inspirer du wording, du call to action, du format utilisé (vidéo, post album…), de la mécanique du concours si c’en est un…

👉 TIPS : pour enregistrer un contenu, cliquez sur l’icône en forme de bannière à droite des autres boutons d’action (j’aime, commentaire, partage).

👉 TIPS : pour retrouver vos sauvegardes, retournez sur votre feed, et cliquez sur la même icône « enregistrements ».

Mettez de côté les UGC

Vous recherchez du contenu utilisateur ? Sauvegardez-le dès que vous en trouvez un : cela vous évitera de longues heures de recherches par # ou par suggestions de comptes.

Créez des collections d’inspiration
En plus des sauvegardes, vous aurez aussi la possibilité de les ranger par collection (coucou Pinterest 👋). Tout comme Pinterest donc, vous pourrez retrouver tous les posts sauvegardés à l’endroit où vous les aurez rangés (en fonction des comptes, des tendances, des inspirations), facilitant grandement votre recherche.

La sauvegarde, le nouveau like ? 

En tant que marque, la sauvegarde Instagram ne vous sera pas utile que pour l’élaboration de vos contenus. Non, la sauvegarde, c’est aussi de l’or en barre pour… Mesurer l’engagement de vos followers !

👉 A l’heure actuelle, la sauvegarde est un très bon moyen pour vous de repérer les contenus qui fonctionnent (et entre nous, c’est plus engageant de sauvegarder un contenu pour l’avoir à portée de main n’importe quand, que de double-taper machinalement pour liker).

👉 A plus ou moins long terme, la sauvegarde pourrait bien remplacer le traditionnel like : alors qu’Instagram a déjà testé dans plusieurs pays la suppression des likes, il n’est pas exclu que la sauvegarde deviennent LA métrique à suivre ! 

Alors prêt.es à intégrer les sauvegardes Instagram dans vos reportings ?

Photo by Georgia de Lotz ; Karsten Winegeart

Sources :
Collections Instagram : pourquoi et comment les utiliser ?

Et si vous testiez (enfin) le carrousel Instagram ?

Et si vous testiez (enfin) le carrousel Instagram ?

Le carrousel est LE format qui cartonne sur Instagram.

Alors ok il n’est pas tout à fait nouveau… Mais quand même ! On vous explique  ce qui a changé et pourquoi il serait temps de l’adopter dans votre calendrier édito.

Qu’est-ce qu’un carrousel pour démarrer ?

Une publication carrousel sur Instagram vous permet de charger jusqu’à 10 photos et vidéos à l’intérieur d’un seul encart.

Dans le fil d’actualité, vous pouvez la reconnaitre aux petits points « … » situés en bas de la publication. 

Pour créer un carrousel, rien de plus simple ! 

Au moment de choisir vos photos, cliquez sur la petite icône « album » en bas à droite. 

Il ne vous reste plus qu’à choisir vos photos / vidéos en les sélectionnant dans l’ordre d’apparition souhaitée.

Facile, non ?

Quelques specs techniques à respecter pour vos photos en carrousel :

  •  Paysage: 1080 x 566 pixels
  •  Portrait: 1080 x 1350 pixels
  •  Carré: 1080 x 1080 pixels
  •  Rapport hauteur / largeur: paysage (1,91: 1), carré (1: 1), vertical (4: 5)
  •  Taille d’image recommandée: largeur de 1080 pixels, hauteur entre 566 et 1350 pixels (selon que l’image est en paysage ou en portrait)

Et vos vidéos :

  •  Durée: 3 à 60 secondes
  •  Les formats recommandés incluent .MP4 et .MOV
  •  Rapports hauteur / largeur: paysage (1,91: 1), carré (1: 1), vertical (4: 5)
  •  Taille maximale de la vidéo: 4 Go

Carrousel is the new petit préféré de l’algorithme Instagram

Enfin, pas tout à fait.

La vérité est que l’algorithme d’Instagram ne tient pas compte du format de publication. Par contre, son objectif est de mettre en avant du contenu de qualité.

Plusieurs critères rentrent en jeu pour jauger de la qualité d’un post – comme le taux d’engagement évidemment.

D’ailleurs, une étude de Social Insider révélait en 2020 que les posts carrousels avaient un taux d’engagement supérieur aux photos et vidéos classiques. Surtout lorsque ces derniers mélangent photos ET vidéos. 👍🏻

Mais le temps passé à consulter une publication rentre également en compte. Plus vous passez de temps sur un post, plus celui-ci semble vous absorbez. Ce qui explique en partie pourquoi les formats vidéos, Reels et autres formats longs ont l’air de mieux performer.

Encore faut-il créer un carrousel qui donne envie de swiper à droite ! Continuons.👇🏼

Des carrousels qui claquent, un peu d’inspiration ! 

 

Sur ces trois modèles de carrousels, on retrouve plusieurs critères qui font leur succès :

  • un jeu de couleur et de découpage, les photos semblent n’être qu’un seul et même visuel – comme une affiche ! L’utilisateur a envie de faire défiler pour découvrir la suite (et fin) de l’histoire. Graphique et design tout ce qu’on aime.
  • on varie les photos et vidéos, et on hésite pas à ajouter du texte ! Si le carrousel est un format très visuel, il présente aussi l’intérêt de pouvoir apporter de l’information. Un peu comme une infographie, ajoutez des chiffres ou mots-clefs importants.
  • racontez une histoire avec un début et une fin bien identifiée. Ajoutez un CTA (Call-to-action) au début pour inciter au Swipe. Puis à la fin, terminez également par un CTA pour inviter votre communauté à réagir, partager ou sauvegarder votre post.

🔥 Retrouvez 16 exemples d’utilisation de carrousels qui claquent 🔥

Et si je veux créer mes carrousels ? 

En vérité, ce n’est pas si compliqué. 

Il faudra toutefois savoir à minima utiliser Canva pour pouvoir créer des montages un peu travaillé. 
Ouvrez un nouveau document et indiquez dans les dimensions hauteur : 1080 x le nombre de post que vous souhaitez et largeur : 1350px

Ajoutez ensuite des règles pour pouvoir délimiter vos posts.

> cliquez sur « fichier » > « afficher les règles » > faites glisser des repères tout les 1080px. 

Une fois votre design créé, il n’y a plus qu’à découper via votre téléphone les différents photos. Ou sinon vous avez l’application Unsquared for Instagram qui le fait très bien.

Bonne création ! 

4 chiffres à retenir sur les réseaux sociaux et les jeunes (2021)

4 chiffres à retenir sur les réseaux sociaux et les jeunes (2021)

La dernière étude de Diplomeo sur les jeunes et les réseaux sociaux est sortie le mois dernier. Une enquête menée auprès de plus de 4 mille jeunes de 16 à 25 ans, sur leur utilisation quotidienne des réseaux sociaux. Evidemment, on ne pouvait pas passer à côté ! Retour sur les 4 grandes tendances qui ont retenu notre attention.

1. Instagram reste la référence

Commençons par la plateforme qui demeure, cette année encore, en haut du podium des réseaux sociaux les plus utilisés par les jeunes. Tendances, mode, food, voyages, Instagram est en effet utilisé par 82% de jeunes interrogés dans l’étude (contre 64%en 2017).

Sur fond de belles photos et de vidéos dynamiques, Instagram est bel et bien la plateforme préférée (et la plus addictive !) de la génération Z, qui l’utilise à de nombreuses fins : passer le temps, s’informer, échanger, partager…

Il est donc devenu indispensable aujourd’hui de penser un plan d’action et une stragie sur Instagram pour votre communication digitale, surtout si votre cible est jeune.

2. Tiktok, le grand gagnant de 2020

S’il y a bien une plateforme à qui le confinement de 2020 a réussi, c’est TikTok ! Et pour cause : alors que l’année dernière seulement 10% des jeunes interrogés disaient utiliser Tiktok en 2019, ils étaient 38% l’année dernière… Et il y a fort à parier que l’ascension ne s’arrêtera pas là !

Même si les filles sont plus présentes sur l’application (46% contre 30% de garçons), c’est surtout du côté de l’âge que la différence se fait le plus ressentir : 57% des 16-18 ans y sont présents contre 26% des 20-25 ans !

Votre coeur de cible vise les 16-20 ans ? Alors oui, Tiktok pourrait bien être une plateforme stratégique à adopter pour votre communication digitale !

 

3. Facebook devient old school

Alors que 93% des jeunes de 16 à 25 ans étaient présents sur Facebook en 2017, ils n’étaient plus que 54% l’année dernière (en passant à 67% en 2018 et 61% en 2019) ! Notons d’ailleurs que 10% des interrogés ont supprimé leur compte de la plateforme en 2020, bien souvent soit par manque d’intérêt pour les contenus trouvés, soit parce qu’ils n’y sont plus présents.

Comme Tiktok, on observe là aussi une différence entre les générations. En effet :

  • 72% des 16-18 ans n’utilisent tout simplement pas Facebook
  • 68% des 20-25 ans y sont encore présents.

Ces informations sont à prendre en compte si vous touchez une cible jeune. Facebook est-il encore un réseau suffisamment pertinent pour votre communication digitale ?

4. Les réseaux sociaux pour se divertir, mais pas que !

La grande majorité de la génération Z est donc présente sur une moins une plateforme sociale et la tendance ne semble pas prête de s’inverser. L’étude de Diplomeo s’est également penchée sur l’utilisation des réseaux sociaux par les jeunes.

Le divertissement et le loisir est effectivement le premier motif d’utilisation :

  • 85% des jeunes utilisent les réseaux sociaux pour discuter avec leurs amis
  • 74% pour passer le temps
  • 58% pour se détendre.

On constate également que les plateformes sociales sont utilisées à bien d’autres fins :

  • 73% des jeunes s’informent directement sur les réseaux sociaux (Instagram en tête, suivi de Twitter)
  • 36% s’en servent pour travailler (Instagram et Linkedin étant les plateformes les plus plébiscitées)
  • 16% y voient une possibilité de débattre sur des sujets
  • 15% les utilisent pour stalker (la base tout de même 😉).

Notons enfin que l’utilisation première des réseaux sociaux pour les jeunes étant d’échanger avec leurs proches, ils ont là aussi leurs applis de prédilection :

  • Whatsapp : 63% des jeunes l’utilisent
  • Messenger : 54%
  • Snapchat : 53%.

Alors, quel est votre plan d’action sur les réseaux sociaux cette année ? Et comment allez vous l’adapter à votre cible ?

Retrouvez l’étude complète de Diplomeo par ici et l’infographie par là.

Photo by Josh Rose ; Gian Cescon ;

7 leçons tirées de l’utilisation d’Instagram en mode business

7 leçons tirées de l’utilisation d’Instagram en mode business

Depuis plusieurs années, l’équipe de Boots & Cats s’est mise au défi d’améliorer sa stratégie d’utilisation d’Instagram pour sa clientèle. On savait qu’en analysant tout ce que l’on fait, on pourrait apporter à nos lecteurs les stratégies et tactiques qui fonctionnent vraiment.

1. Amusez-vous avec votre marque

Chaque plateforme a son style unique et Instagram est plus ludique que les autres.

Vous ne pouvez pas vous contenter de vendre ou de publier des photos de produits. La personnalité de votre marque est essentielle sur Instagram. Découvrez ce qui est fun et intéressant dans votre marque. Voici quelques idées que vous pouvez rendre ludiques :

  • Une mascotte adorable et pertinante
  • Votre ton de message drôle et loufoque
  • Votre culture de bureau décalée
  • Votre code couleur vif et colorés

Quoi qu’il en soit, trouvez quelque chose qui donne à votre marque un petit plus ! Si vous êtes freelance ou auto-entrepreneur, vous pouvez alors aussi tirer parti de votre vie personnelle. Tout le monde aime avoir un adorable compagnon de bureau (le succès de KittyBoomBoom avec mes étudiantes en atteste) ou voir les photos de votre mode de vie nomade.

Quelle que soit la manière dont vous choisissez de communiquer sur votre marque, essayez de vous amuser ! En prime, vous finirez par rendre toute cette création de contenu beaucoup plus agréable.

2. Plus les encouragerez, plus les gens partageront

Vous pensez être les seuls à entendre les mouches voler lorsque vous demandez des réponses sur les médias sociaux ? Que nenni !

Vous savez probablement maintenant que l’engagement est roi sur Instagram. Les messages avec un engagement plus important ont tendance à être mieux classés dans l’algorithme et sont vus par un plus grand nombre de vos fans. Votre objectif devrait donc être d’augmenter le nombre de commentaires sur toutes vos publications.

Mais si vous avez déjà posé une question dans une publication Instagram et que vous avez reçu un bon gros silence en guise de réponse, alors vous pourriez hésiter à réessayer.

On connaît bien ce sentiment… ça nous est arrivé ! Les premières fois où nous avons demandé de répondre dans les commentaires, nos clients ont reçu une ou deux réponses.

Mais nous avons continué à demander parce que nous savions que les commentaires sont l’une des trois clés du succès de l’algorithme d’Instagram et nous voulions battre l’algorithme !

Et comme pour beaucoup de choses dans la vie, plus on persévère, plus on a de chances de voir le succès. Peu à peu, d’autres utilisateurs ont commencé à s’intéresser à nos publications. Chaque fois qu’ils se sont manifestés, nous avons répondu et nous avons essayé de donner un peu de love à leur page. Cet engagement nous a permis de construire une meilleure relation avec eux (et d’apparaître plus souvent dans leur flux) !

Nous avons également appris quelques trucs sur la façon de poser des questions sur Instagram :

  • Posez des questions simples qui n’exigent que des réponses courtes.
  • Posez des questions de type sondage qui ne nécessitent qu’un seul mot, comme « Heure préférée pour publier » : Matin ou soir ? »
  • Demandez des réponses en émoji.

Si vous avez l’impression d’entendre les mouches voler sur vos premières publications, ne vous en faites pas. Continuez à mesurer le contenu que votre audience aime et ce à quoi elle répond ; et continuez à poser des questions.

3. Les stories suscitent l’engagement

En parlant d’engagement, une autre leçon importante que nous avons apprise sur Instagram est que les stories sont excellentes pour encourager les réponses et stimuler l’engagement.

L’astuce est la suivante : votre story doit comporter un appel à l’action. Demandez à vos fans de faire quelque chose, que ce soit de participer à un sondage, de répondre à une question ou de vous envoyer un message direct pour avoir plus d’informations.

Cette pratique peut être très utile si vous partagez votre contenu comme votre blog ou votre podcast ou si vous partagez de nouvelles offres ou promotions. Proposez à vos visiteurs de vous envoyer un message privé pour obtenir le lien et vous ouvrirez ainsi une conversation directe avec eux.

4. Les stories ont besoin d’une stratégie

En parlant des stories d’Instagram, nous avons également appris que, tout comme pour votre flux, vous avez besoin d’une stratégie pour en tirer le meilleur parti.

Comme presque tout ce qui se passe sur les réseaux sociaux, il est important de pouvoir mesurer vos efforts et de suivre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Et c’est vraiment difficile à faire si vous n’avez pas de stratégie !

Lorsque nous avons commencé à publier des stories pour nos clients, nous les partagions au petit bonheur la chance, lorsque l’idée nous venait. C’était fun et nous avons certainement constaté un engagement, mais nous n’avions pas nécessairement de méthode de suivi pour savoir si ces stories permettaient de faire grandir notre audience Instagram.

L’élaboration d’une stratégie pour les stories ne doit pas nécessairement prendre beaucoup de temps. La dernière chose que vous voulez, c’est de créer une stratégie longue et compliquée qui vous prendra encore plus de temps à exécuter !

On vous recommande plutôt de suivre les étapes suivantes :

  • Choisissez quelques raisons pour lesquelles vous créez des stories. Les utilisez-vous pour annoncer des choses, pour partager vos coulisses ou pour donner un avant-goût de votre expertise ?
  • Déterminez comment vous allez mesurer leur succès. Quelles indicateurs allez-vous suivre dans les statistiques de vos stories ?
  • Déterminez à quelle fréquence vous souhaitez publier. Les stories durent 24 heures, vous n’avez donc pas besoin de les partager constamment pour voir leurs résultats. Choisissez plutôt des intervalles réguliers pour les partager. Cela permet de former votre public à regarder sur votre story et de le garder engagé.

Selon certaines prévisions, les stories vont devenir encore plus populaires que le flux Instagram. Si vous n’avez pas encore commencé à les utiliser, c’est le moment de vous jeter à l’eau.

5. Tous les hashtags ne sont pas égaux

Les hashtags sont pratiquement obligatoires si vous voulez obtenir des résultats sur Instagram. Mais, devinez… Lancer des hashtags au hasard dans un post, c’est tellement 2014.

Aujourd’hui, vous devez être stratégique avec vos hashtags. On a arrêté d’utiliser arbitrairement les hashtags que l’on aimait bein et on a pris le temps de rechercher, de mesurer et d’utiliser différents hashtags sur différents posts.

Nous sommes passés de hashtags qui n’apportaient aucune contribution à nos impressions à des hashtags qui sont parmi les meilleurs contributeurs à notre portée organique.

Lorsque vous utilisez des hashtags, veillez à toujours vérifier les informations contenues dans vos publications. Il est également utile de diviser vos hashtags en plusieurs groupes différents afin de pouvoir varier l’audience que vous touchez avec vos images et de mesurer quels hashtags fonctionnent le mieux.

6. La publication n’est qu’une partie de l’équation

On vous a déjà un peu laissé comprendre que publier était important, mais, Instagram, c’est bien plus que le simple fait de publier de jolies photos tous les jours.

Si vous que l’utilisation d’Instagram soit utile pour votre entreprise, engager avec vos abonnés et les autres utilisateurs de la plateforme est non-négociable.

Prendre 15 à 20 minutes chaque jour pour échanger avec d’autres Instagrammeur∙ses a fait monter en flèche les impressions, la portée, les abonnés et le taux d’engagement des comptes de nos clients.

Et si vous vous sentez « trop occupé∙e » pour vous engager dans des conversations, essayez de gagner du temps en créant des messages et en les programmant à l’avance !

7. Remettez tout en question

La curiosité peut faire ou défaire votre succès. Ne vous souciez pas d’être débutant∙e ou d’avoir l’impression que vous devriez être « plus haut / plus grand / plus loin », car vous ne ferez que vous battre et ralentir votre croissance.

Laissez plutôt votre curiosité vous guider et remettez toujours en question ce qui se passe, sans porter de jugement.

Par exemple, lorsque l’on a commencé à tester des stories, on aurait pu dire « On passe beaucoup de temps sur ces stories et elles ne créent pas d’engagement ou de traffic, arrêtons tout« .

Mais au lieu de cela, on s’est demandé, avec curiosité : « Pourquoi cela n’a-t-il pas d’impact ? » ce qui nous a fait réaliser que nous avions besoin d’objectifs et de structure autour de nos stories.

Au lieu de nous dire : « Bouh… le compte de [concurrent de notre client] fait TELLEMENT MIEUX que nous!« , nous avons regardé les comptes les plus performants et nous nous sommes demandé : « Que font-ils qui semble fonctionner ? » et nous avons appris.

Poser des questions sans jugement peut conduire à expérimenter avec votre contenu, votre stratégie et votre calendrier éditorial, ce qui permettra d’obtenir plus de données statistiques, ce qui peut conduire à des résultats encore meilleurs.

Chez Boots & Cats, on essaie toujours d’apprendre quelque chose de nouveau… et on espère ce que c’est aussi votre cas!

7 moyens d’utiliser Instragram pour les TPE et les auto-entrepreneurs

7 moyens d’utiliser Instragram pour les TPE et les auto-entrepreneurs

La création d’une entreprise en tant que travailleur indépendant ou auto-entrepreneur exige un esprit marketing très avisé. Lorsque vous êtes limité en temps et en ressources, vous devez être intelligent et stratégique quant à ce que vous pouvez entreprendre et aux différentes façons de développer votre entreprise.

Les réseaux sociaux sont l’un des éléments que les entrepreneurs « solitaires » doivent utiliser stratégiquement. La dernière chose dont un solopreneur a besoin est d’être aspiré dans le trou noir sans fin des flux de réseaux sociaux dans un effort marketing. Après tout, les mentions « j’aime » sur une publication ne se traduisent pas par de l’argent à la banque.

C’est pourquoi le marketing sur Instagram pour les entrepreneurs individuels et les indépendants est très différent de celui des entreprises ou des grandes organisations. D’excellents résultats sur Instagram ne paieront pas vos factures !

Mais cela ne signifie pas que les entrepreneurs individuels ou les indépendants ne peuvent pas développer leur activité sur Instagram. On a trouvé sept façons pour un solopreneur d’utiliser Instagram pour developper la croissance de son entreprise.

1. Marque

Même s’il n’y a que vous derrière votre entreprise et que votre entreprise est sous votre nom, vous êtes toujours une marque. Quelle que soit votre taille, vos clients potentiels vous recherchent très probablement en ligne avant de prendre la décision de vous engager.

Le meilleur endroit pour commencer à vous faire connaître sur Instagram est dans votre biographie avec un compte Business. Votre biographie doit communiquer clairement qui vous êtes et comment vous aidez vos clients. Décomposons-la, voulez-vous ?

Nom d’utilisateur : Si vous utilisez Instagram pour votre activité professionnelle d’indépendant, le meilleur nom d’utilisateur est celui qui correspond à vos autres espaces sur le web. Si votre nom est Marie Fancy mais que votre entreprise est « Fancy Designs » et que c’est le nom de votre site web et de votre page Facebook, alors ne faites pas de votre nom d’utilisateur Instagram « Marie Fancy ». Restez cohérent.

Photo : Une photo professionnelle de vous ou le logo de votre entreprise. Quel que soit votre choix, assurez-vous que la photo est claire et que les gens peuvent savoir de quoi il s’agit lorsqu’elle est réduite à un espace plus restreint.

Biographie : Considérez votre biographie Instagram comme votre pitch. Elle ne comporte que 150 caractères, vous devez donc être direct et aller droit au but. Les visiteurs doivent savoir qui vous êtes, ce que vous faites et pour qui vous le faites lorsqu’ils ont fini de lire votre biographie.

Lien : C’est peut-être la partie la plus importante de votre profil Instagram ! Contrairement à Facebook et Twitter, il n’y a pas une tonne de possibilités d’inclure des liens vers votre site web ou vos pages d’accueil, vous devez donc être stratégique avec votre lien. Nous avons trouvé deux outils qui facilitent grandement cette tâche.

LinkTr.ee
Avec LinkTr.ee, vous pouvez ajouter plusieurs liens à un lien bio central. Ainsi, lorsqu’un utilisateur clique sur le lien, il peut visiter plusieurs destinations.

LinkinProfile
LinkinProfile est un autre outil qui vous permet d’utiliser un lien vers plusieurs destinations. Avec LinkinProfile, vous pouvez ajouter des liens pour chaque image individuelle que vous publiez sur votre flux. Lorsque quelqu’un clique sur le lien dans votre profil, il peut choisir le lien à visiter en fonction de la photo de votre flux !

Si vous avez une stratégie pour ces quatre éléments de votre profil, vous pouvez configurer votre Instagram de manière à ce qu’il soit bien marqué et présente parfaitement votre marque dans le monde Insta.

2. Mise en réseau

Instagram est un fantastique outil de mise en réseau. C’est l’endroit idéal pour trouver d’autres indépendants, des entrepreneurs individuels ou des entrepreneurs qui peuvent vous soutenir, s’associer avec vous ou travailler avec vous à l’avenir. C’est comme un grand événement de réseautage, juste en ligne !

Une façon de trouver d’autres entrepreneurs ou indépendants est de faire une recherche dans les hashtags pour trouver d’autres personnes qui publient du contenu qui vous concerne. Vous pouvez effectuer une recherche dans les hashtags #freelance ou #solopreneur ou vous pouvez obtenir plus de niche. Si vous êtes graphiste, vous pouvez rechercher le tag #graphicdesigner pour trouver d’autres graphistes. Vous pouvez également utiliser les hashtags pour entrer en contact avec des propriétaires d’entreprises dont les activités sont complémentaires mais non concurrentes. Par exemple, si vous êtes un spécialiste du référencement, vous pouvez rechercher #webdesigner.

Il est à noter que si vous allez utiliser Instagram pour vous mettre en réseau, ne vous contentez pas de spammer des personnes avec des messages privés pour collaborer ou pour créer un groupe de soutien. Le développement de la communauté est crucial sur Instagram ! Laissez plutôt des commentaires réfléchis et prenez le temps de développer des relations avec d’autres Instagrammers.

3. Faites la promotion de votre contenu

Même s’il n’est pas aussi facile de partager des liens sur Instagram que sur Twitter ou Facebook, c’est toujours un endroit idéal pour promouvoir votre contenu comme votre blog, votre podcast ou vos vidéos. Sélectionnez les points forts de votre dernier article et partagez-les en tant que légende d’une photo pertinente dans votre flux. Vous pouvez également sélectionner une citation favorite ou le titre de votre article et utiliser un outil comme Canva pour créer une jolie citation afin de promouvoir votre contenu. Vous pouvez utiliser le lien dans votre biographie pour diriger les gens vers votre contenu.

4. Trouver des clients potentiels

Il y a plus d’un milliard de personnes sur Instagram. Ce qui signifie que l’on peut supposer sans risque que certains d’entre eux correspondent à votre public idéal. Vous pouvez donc utiliser Instagram pour aller les trouver !

L’un des moyens est d’utiliser des hashtags, comme on l’explique dans l’étape ci-dessus. Réfléchissez aux hashtags que votre public pourrait utiliser. Vous êtes organisateur de mariage ? Essayez de rechercher les tags #futuremariée ou #fiancée. Ou si vous êtes un coach de santé pour les mamans, essayez de chercher #viedemaman.

Si vous êtes une entreprise locale, vous pouvez réussir à rechercher les géotags de votre ville ou vous pouvez rechercher les hashtags #CityNiche, tels que #EntrepreneursBordeaux ou #OnlyLyon.

À partir de là, vous pouvez commencer à suivre et à converser avec un client potentiel. Vous pouvez également envoyer des messages privés, mais on vous recommande de ne le faire qu’après avoir passé du temps à vous engager avec le flux de quelqu’un.

5. Partagez votre expertise

Si vos clients vous recherchent en ligne, vous voulez vous assurer qu’ils vous considèrent comme un expert dans votre secteur. Le fait d’apporter une valeur ajoutée et de partager des conseils pertinents sur Instagram mettra en valeur votre expertise et pourra vous aider à vous vendre auprès de vos futurs clients.

Il faut parfois un certain temps pour établir la confiance en ligne, c’est pourquoi la valorisation est un moyen de renforcer cette confiance en vous et en vos compétences. C’est une façon de vous différencier de la concurrence et de renforcer votre crédibilité en tant qu’expert. Plus vous partagez, plus vos adeptes vous feront confiance et seront prêts à vous payer pour vos services !

6. Construisez votre tunnel de vente

La vente sur Instagram n’est peut-être pas aussi directe pour les indépendants que pour les entreprises traditionnelles, mais Instagram peut toujours jouer un rôle dans votre processus de vente.

De nombreux indépendants utilisent Instagram comme générateur de prospects ou outil de création de listes en proposant un lien pour s’inscrire à une ressource gratuite, telle qu’un ebook, une formation vidéo, un tutoriel ou une checklist dans le lien de leur profil.

Après leur inscription, vous aurez leur adresse électronique et pourrez les inclure dans des courriels promotionnels ou dans votre bulletin d’information.

7. Montrez votre personnalité

Enfin, nous arrivons à la partie fun ! Instagram est l’endroit idéal pour partager votre arme secrète : VOUS ! En tant que solopreneur, vous êtes votre marque et il n’y a personne d’autre comme vous au monde. Donnez à vos abonnés et à vos clients potentiels un aperçu de qui vous êtes en partageant votre personnalité. Que ce soit en partageant des photos des coulisses de votre bureau sur votre flux ou en sautant sur Instagram Live pour partager quelques conseils rapides, Instagram vous permet de briller à travers votre profil. Les recherches montrent que les gens veulent acheter à d’autres personnes, alors utilisez votre compte Insta pour partager votre personnalité ! C’est une autre façon de vous démarquer et d’établir une plus grande confiance avec votre public.

Vous aimez Instagram ? Comment l’utilisez-vous pour votre entreprise ?

Quelles dimensions pour vos images sur les réseaux sociaux ?

Quelles dimensions pour vos images sur les réseaux sociaux ?

Photo de cottonbro provenant de Pexels 

La taille de votre contenu sur les réseaux sociaux compte ! Utiliser les bonnes dimensions d’images vous évitera bien des mauvaises surprises : perte de qualité, image déformée voire coupée… Ce serait dommage de se donner autant de mal à publier pour que vos publications n’apparaissent pas correctement, pas vrai ?

Les plateformes ne nous simplifient pas la tâche pourtant. Leurs interfaces sont régulièrement mises à jour, de nouveaux types de post apparaissent, de quoi perdre le fil !

Pour 2021, il est temps de vous redonner un petit update : suivez le guide ! 

Les dimensions à respecter sur Facebook

Dimensions de votre photo de profil : 170 x 170 pixels sur desktop et 128 x 128 pixels sur mobile

Dimensions de votre photo de profil : 170 x 170 pixels sur desktop et 128 x 128 pixels sur mobile

Dimensions de votre photo de couverture : 851 x 315 pixels

  • Dimensions recommandées sur desktop : 820 x 312 pixels
  • Dimensions recommandées sur mobile : 640 x 360 pixels
  • Taille minimum: 400 x 150 pixels
  • Poids idéal du fichier : moins de 100KB

Dimensions pour le fil d’actualité : 1200 x 630 pixels

  • Taille minimum : 600 x 315 pixels

Dimensions pour votre publication carousel : 1200 x 1200 pixels

Dimensions de votre photo de couverture d’événement : 1200 x 628 pixels

Dimensions de votre story : 1080 x 1920 pixels

Pensez à laisser de l’espace en haut et en bas (environ 250 pixels) pour éviter que votre image ne soit recouverte par un CTA ou autre bouton Facebook.  

Dimensions des publicités

  • Dimensions d’une publicité dans le fil d’actualité : au moins 1080 x 1080 pixels. Taille minimum : 600 x 600 pixels. Ratio 1.91:1 à 1:1. Poids max du fichier : 30 MB.
  • Dimensions d’une publicité dans la colonne de droite : au moins 1080 x 1080 pixels. Taille minimum : 254 x 133 pixels. Ratio 1:1. 
  • Dimensions d’une image dans un article : au moins 1080 x 1080 pixels. Ratio 1.91:1 to 1:1. Poids max du fichier : 30 MB.
  • Dimensions d’une image dans la marketplace : au moins 1080 x 1080 pixels. Ratio 1:1.Poids max du fichier : 30 MB.
  • Dimensions d’une image dans les messages sponsorisés : au moins 1080 x 1080 pixels. Ratio 1.91:1 to 1:1.Poids max du fichier : 30 MB.

Les dimensions à respecter sur Instagram

Dimensions de votre photo de profil : 320 x 320 pixels

Dimensions des contenus du feed :

  • format paysage : 1080 x 566 pixels
  • portrait: 1080 x 1350 pixels
  • carré : 1080 x 1080 pixels

Dimensions d’une story : 1080 x 1920 pixels

Pour les formats Reels, vous pouvez utiliser le même format que pour les stories ! 

Les dimensions à respecter sur Twitter

Dimensions de votre photo de profil : 400 x 400 pixels

  • Taille minimum : 200 x 200 pixels
  • Poids max : 2MB

Dimensions de votre bannière : 1500 x 500 pixels

Dimensions d’une photo dans le feed : 1024 x 512 pixels

  • Taille minimuym: 440 x 220 pixels
  • Ratio recommandé: 16:9
  • Poids max : jusqu’à 5MB pour les photos et GIFs sur mobile. Jusqu’à 15MB sur desktop.

Dimensions pour les publicités sur Twitter :

  • Image seule et multi-images : Minimum 600 x 335 pixels.
  • Miniature de site web : 800 x 418 pixels pour un ratio de 1.91:1. 800 x 800 pour un ratio de 1:1. Poids max : 20MB.
  • Carousels: 800 x 800 pixels pour un ratio de 1:1. 800 x 418 pixels pour un ratio de 1.91:1.Poids max : 20MB for 2-6 image cards.
  • Carte Message Direct : 800 x 418 pixelspour un ratio de 1.91:1.Poids max : 3MB.
  • Conversation card: 800 x 418 pixels pour un ratio de 1.91:1.Poids max : 3MB.

 

Les dimensions à respecter sur LinkedIn

Dimensions de votre photo de profil : 400 x 400 pixels

Dimensions de votre photo de couverture : 1584 x 396 pixels

Dimensions d’une image dans une publication : 1200 x 627 pixels

Dimensions des publicités sur LinkedIn :

  • Taille d’un logo en publicité : 100 x 100 pixels
  • Spotlight ads : 100 x 100 pixels
  • Image de fond d’une publicité Spotlight : 300 x 250 pixels
  • Publicité contenu sponsorisé : 1200 x 627 pixels (1.91:1)
  • Publicité d’un carousel d’images: 1080 x 1080 pixels (1:1)

Vous voilà parés pour vos prochains posts sur Facebook, Instagram, Twitter et LinkedIn ! Vous êtes sur d’autres plateformes ? N’hésitez pas à faire un tour sur l‘article plus complet d’Hootsuite

 

Comment rendre vos vidéos efficaces sur les réseaux sociaux

Comment rendre vos vidéos efficaces sur les réseaux sociaux

La vidéo, LE format qui va booster vos publications sur les réseaux sociaux. Ok, c’est cool mais comment faire pour les attrayantes ? Du calme, rendre vos vidéos « sociales » est plus simple que vous ne l’imaginez. Et nul besoin de se torturer l’esprit avec un éclairage travaillé, un équipement professionnel ou une durée optimale magique.

Avant toute chose il faut d’abord penser : CONTENU. C’est ce qui vous donnera la base d’une vidéo efficace ! Alors, comment vous assurer que votre contenu est au point ?

Créez un contenu vidéo qui apporte au moins l’une de ces trois choses

 

1. Du divertissement

Quoiqu’il arrive, il ne faut pas que votre vidéo laisse indifférent. Et pour cela, il faut engager votre audience émotionnellement. Que vous les fassiez rire, pleurer ou que vous reteniez leur attention pour quelque raison que ce soit, il faut que vos abonnés aient envie de partager ce qu’ils ont vu. En apportant du divertissement et en faisant appel aux émotions de votre audience, vous créez une connexion et favoriserez de ce fait les interactions (et là c’est le jackpot !). Vous pouvez jouer sur les leviers suivants :

  • l’humour et les fou-rires,
  • la surprise, l’étonnement (la 4ème va vous surprendre !)
  • l’admiration,
  • la tristesse et l’empathie,
  • la mignonnerie (vous comprenez maintenant pourquoi les chats ont envahi la toile ?),
  • la beauté en général.

2. De l’information

Aidez votre audience à apprendre quelque chose de nouveau pour eux ou pour leur entreprise. Les gens partageront facilement quelque chose qui leur a été utile et qui peut l’être pour leur réseau.

Par information on entend de l’actualité ou de l’information suffisamment pertinente en lien avec votre activité. Si vous êtes une agence de communication, cela peut être une vidéo sur la dernière tendance en matière de posts Instagram, si vous possédez une marque de vêtements made in France, cela peut être une vidéo sur vos techniques de fabrication, etc.

Attention : les contenus traitant des dernières actualités s’essoufflent rapidement et ne peuvent pas (ou difficilement) être réchauffés.

L’approche idéale pour cette catégorie est d’apporter de l’information qui continuera à être utile plus tard.

3. De la personnalité

Cerise sur le gâteau : tâchez de vous créer une identité et de faire vivre votre marque via vos vidéos. C’est cette personnalité unique qui fera que votre audience développera un réel engagement (et récurrent !) envers votre entreprise. Cela passe par le fond et la forme.

  • Sur le fond : traitez de sujets en lien avec vos valeurs ou des causes qui vous sont chères, lancez des concours, des challenges… Ce ne sont pas les idées qui manquent ! Plus vous arriverez à développer cette identité qui vous est propre, plus vous arriverez à toucher des visiteurs qui s’identifieront vraiment à vous, plus il y a de chances qu’ils partagent votre contenu ! Un beau cercle vertueux.
  • Sur la forme : même sans le son, on doit savoir qu’il s’agit de vous ! Que ce soit dans le format (on pense notamment aux vidéos Brut. ou aux Fast and Curious de Konbini), dans les intro et outro (génériques de début et de fin), dans la manière dont votre vidéo est montée, ou dans les fonds si vous choisissez de faire une vidéo statique (un logo visible derrière vous, un lieu récurrent, une couleur dominante…), les idées de manquent pas pour vous affirmer et créer votre univers. 

A vous de jouer et de mettre en pratique ces quelques astuces qui boosteront à coup sûr vos contenus vidéos ! 😉

Photo by William Bayreuther ; Markus Winkler

4 manières simples d’avoir plus d’abonnés Instagram en 2021

4 manières simples d’avoir plus d’abonnés Instagram en 2021

Nous demandons régulièrement à nos clients quels sont leurs objectifs en matière de réseaux sociaux et nous entenduons souvent un même objectif :

« Je veux vraiment augmenter le nombre de mes abonnés Instagram cette année ! »

Qu’il s’agisse de 200, 2 000 ou 200 000, il est très clair que beaucoup d’entre vous veulent avoir plus d’abonnés Instagram.

On vous comprend ! L’augmentation du nombre d’abonnés est également un de nos objectifs pour nos clients !

Instagram est l’un des réseaux sociaux qui connaît la croissance la plus rapide sur Internet et il a été prouvé qu’elle contribue à la réalisation d’objectifs commerciaux.

Considérez ces deux statistiques :

L’engagement sur Instagram est 10 fois plus élevé que l’engagement sur Facebook.
60 % des utilisateurs disent utiliser Instagram pour s’informer sur une entreprise, une marque ou un produit.

On en retire deux choses très importantes : les gens engagent sur Instagram et ils veulent y entrer en contact avec des marques.

Nous savons tous qu’Instagram est un outil formidable et qu’il peut être extrêmement bénéfique pour votre entreprise.

Mais voici la partie plus délicate.

Instagram est très, très fréquenté et il n’est pas aussi facile que la plupart des gens le pensent de se créer un grand bassin d’abonnés engagés. Mais ce n’est pas impossible. Il existe quelques moyens vraiment intelligents et efficaces de développer votre compte Instagram l’année prochaine, mais on voudrait d’abord souligner quelques points importants.

Acheter des abonnés et investir dans des robots est une mauvaise façon d’essayer de développer votre réseau. Les responsables d’Instagram sont intelligents et ils savent ce qu’ils font.

Fin 2018, de nombreuses personnes ont vu le nombre de leurs abonnés diminuer lorsqu’Instagram s’est attaqué aux faux comptes et aux robots.

Les bots donnent également une image extrêmement négative car la plupart des gens peuvent repérer un bot à des kilomètres à la ronde. Instagram existe depuis plus de dix ans et, aujourd’hui, nous savons tous que si vous commentez « Cool photo, contenu génial ! » sur chaque photo, ce n’est pas authentique.

Il n’y a plus moyen de « hacker » la croissance des abonnés sur Instagram. Il faut y mettre du sien. Mais, bon, faire défiler des images et rencontrer des gens cool grâce à leurs flux n’est pas un travail si difficile, n’est-ce pas ?

Alors, quelles sont les bonnes façons de développer votre audience Instagram ? On est ravies que vous nous posiez la question ! Préparez-vous à prendre quelques notes, car ces conseils pourraient bien être ce qu’il vous faut pour que votre compte Instagram connaisse un succès massif.

1. Créer une stratégie de hashtag

Les hastags sont une partie importante d’Instagram et vous devriez les utiliser. Les hastags sont l’un des moyens les plus faciles d’atteindre de nouveaux abonnés. Vous pouvez inclure un maximum de 30 hashtags par publication, mais la quantité est moins importante que la qualité de votre hashtag.

La fonction de recherche Instagram est le moyen le plus simple de trouver les hashtags correspondant à votre marque. Commencez par taper un hashtag qui correspond à votre créneau. Chez Boots & Cats Lab, on travaille avec des freelance, c’est pourquoi nous avons utilisé ce hashtag comme hashtag de base et nous avons ensuite fait défiler les hashtags apparentés pour en trouver d’autres qui pourraient convenir à notre public.

Lorsque vous effectuez une recherche sur le hashtag, Instagram vous donne les hashtags correspondants afin que vous puissiez les faire défiler pour trouver ceux qui pourraient correspondre à votre marque. Vous pouvez les utiliser pour créer la liste des hashtags que vous utilisez dans vos messages afin que d’autres comptes puissent vous trouver.

Vous pouvez mesurer si vous utilisez les bons hashtags en vérifiant les statistiques sur vos messages. Elles vous indiqueront si vos hashtags vous aident à atteindre de nouvelles personnes. Vous pouvez voir combien de personnes ont trouvé vos messages grâce aux hashtags. Vous pouvez utiliser cette fonction pour tester des groupes de hashtags ou des hashtags spécifiques pour voir lesquels sont les plus performants.

Bien sûr, il ne suffit pas d’ajouter un tas de hashtags à chaque message. Il est aussi utile de créer une stratégie de hashtag pour développer l’engagement.

Tout d’abord, commencez à suivre les hashtags dans votre secteur d’activité. En 2019, Instagram a introduit la possibilité de suivre les hashtags. Vous pouvez donc maintenant voir les publications des nouvelles personnes dans votre flux lorsque vous suivez un hashtag. Vous saurez que la photo provient d’un hashtag car le nom d’utilisateur sera le nom du hashtag et il y aura un signe # à côté de la photo.

On recommande de suivre un mélange de « petits hashtags » avec quelques milliers de messages, ainsi que des « gros hashtags » avec des centaines de milliers de messages pour vous donner un bon mélange de profils. Une fois que vous avez trouvé vos hashtags, il est temps de se mettre au travail en vous engageant avec eux. Ces trois étapes sont la meilleure façon de commencer.

Une fois que vous vous êtes abonnés à quelques hashtags, parcourez-les quotidiennement et engagez avec les publications qu’ils contiennent ! Mais ne vous contentez pas d’aimer la photo. Commentez plutôt quelques hashtags par jour en y apportant une réponse réfléchie. L’emoji cœur ne suffira probablement pas.

On vous recommande également de regarder quelques comptes que vous trouvez par le biais de ce hashtag et d’engager avec plus d’une publication. Laissez également un ou deux commentaires sur certaines de leurs autres photos.

Enfin, pendant que vous likez et commentez ces images, regardez qui d’autre commente et regardez leurs comptes. Commentez, aimez et regardez ce qu’ils partagent. Il y a de fortes chances que s’ils sont intéressés par un compte proche de votre niche, alors ils seront également intéressés par le vôtre !

Même si vous ne suivez que cinq hashtags et que vous effectuez quotidiennement chacune des trois étapes ci-dessus, vous pourriez constater une croissance exponentielle sur votre page !

2. Utilisez les stories Instagram

Les stories Instagram sont déjà une tendance majeure et on ne pense pas que ça va ralentir de sitôt. Mais pouvez-vous réellement obtenir de nouveaux abonnés avec des stories ? Absolument ! Comme les celles-ci ne sont pas soumises à l’algorithme de flux et sont plutôt basées sur le temps, vous courez moins de risques de ne pas être vu par votre audience en publiant une story.

Pour attirer de nouveaux abonnés par leur biais, utilisez des hashtags ou des autocollants de localisation dans vos stories. De cette façon, elle apparaîtra dans la story pour ce hashtag ou cet emplacement spécifique. Consultez quelques stories de vos hashtags préférés pour déterminer ceux qui sont les plus populaires et que vous pouvez utiliser dans les vôtres.

Vous pouvez également utiliser les stories pour attirer de nouveaux abonnés en utilisant l’option « Story À la Une ». Les « Story À la Une » d’Instagram vous donnent la possibilité de mettre en avant vos meilleures stories afin que votre public puisse les regarder quand il le souhaite.

Vous n’avez pas besoin de mettre chaque story à la une, mais trouvez celles qui expriment le mieux qui vous êtes en tant que marque. Vous pouvez mettre en avant certaines de vos meilleures photos de produits ou partager certains de vos meilleurs conseils ou modes d’emploi.

Les stories à la une se trouvent en haut de votre profil. Ainsi, lorsqu’un nouvel utilisateur consulte votre profil pour la première fois, il peut commencer à faire défiler vos stories pour avoir une bonne idée du type de contenu que vous partagez.

3. Publier des images cohérentes et de qualité

Ce devrait être une évidence, mais on se doit de le mettre sur la liste !

Voici pourquoi : les deux étapes ci-dessus amèneront les gens sur votre compte. L’engagement, l’utilisation de hashtags et de stories montre aux gens que votre page existe. Mais ce qui les incite à cliquer sur le bouton « S’abonner », c’est votre flux lui-même.

Quel que soit votre niveau d’engagement, vous ne pouvez pas développer votre bassin d’abonnés Instagram si vous ne publiez que quelques messages sporadiques.

Prenez le temps de trouver et de conserver les meilleures photos pour votre flux. N’oubliez pas qu’il peut s’agir d’un mélange de photos que vous prenez, de photos que vous trouvez sur des sites de stock photos comme Unsplash (n’oubliez pas de créditer l’auteur si ces images sont gratuites !) ou de graphiques que vous concevez. Si vous ne savez pas comment créer un flux cohérent, essayez d’utiliser le même filtre sur chaque photo. C’est une astuce qu’utilisent plus de la moitié des grandes marques sur Instagram et c’est un moyen très simple de faire en sorte que votre flux ait l’air parfaitement organisé.

Nous savons que cela peut sembler beaucoup de travail, mais c’est un travail qui rapporte et avec un peu de planification, il peut être extrêmement facile de gérer votre compte Instagram sans y consacrer tout votre temps.

Nous vous recommandons de planifier et de regrouper votre contenu à l’avance, puis d’utiliser un outil de planification pour programmer vos messages. (Vous pouvez également le faire avec vos stories afin que tout reste cohérent).

Ensuite, grâce au temps supplémentaire que vous avez gagné en évitant de devoir ajouter manuellement des images chaque jour, vous pouvez vous occuper des hashtags, de vos abonnés et des nouveaux comptes. Vous pouvez diviser cette activité en quelques sessions de 10 minutes tout au long de la journée pour ne pas avoir l’impression de tomber dans un trou noir d’Instagram ! Utilisez un minuteur pour suivre votre temps afin de savoir quand vous arrêter !

 4. Engager avec d’autres comptes

Vous imaginez si quelqu’un arrivait à une soirée et ne parlait QUE de lui-même? On a tous rencontré cette personne, non?

Arriver sur Instagram et ne se préoccuper que de votre flux, du nombre de likes que vous obtenez et de si vos stories sont divertissantes ou pas, c’est exactement la même chose que se présenter à une soirée et ne parler que de vous.

Les réseaux sociaux ne sont pas seulement un endroit pour promouvoir vos publications. C’est un endroit où vous trouvez, construisez et vous connectez avec votre communauté. L’engagement est indispensable à cela.

Avant de plonger dans l’engagement, voyons comment fonctionne l’algorithme d’Instagram en 2020. Instagram utilise trois signaux pour classer votre contenu dans l’algorithme :

  • Relation
  • Intérêt
  • Actualité

Voyons ce que cela signifie (et ensuite nous verrons pourquoi l’engagement est important).

  • Relation : Instagram montrera le contenu à un utilisateur si celui-ci a déjà interagi avec l’emetteur dans le passé. Vous l’avez sans doute remarqué, lorsque vous aimez la publication de quelqu’un, vous voyez soudain TOUTES ses photos sur votre flux. C’est parce qu’Instagram dit : « Oh, vous aimez le contenu de cette personne et vous êtes connecté à cette personne, donc nous allons vous montrer une plus grande partie de ce qu’elle publie ».
  • Intérêt : Celui-ci est un peu plus difficile à comprendre, mais l’idée est que si vous interagissez avec un type de contenu plus fréquemment que d’autres, alors Instagram en prendra note et vous montrera davantage de ce type de contenu. Si vous êtes quelqu’un qui aime et commente beaucoup de mèmes, Instagram va montrer les comptes de mèmes que vous suivez plus fréquemment que les autres comptes.
  • Actualité : Comme de nombreux réseaux sociaux, Instagram affichera d’abord les contenus les plus récents. Il est donc important que vous sachiez quand votre public est actif.

Bon, revenons maintenant à l’engagement.

Si c’est dur à comprendre à partir des signaux que donnent son classement, Instagram ne veut pas retenir les messages de tout le monde. Il veut montrer aux utilisateurs un contenu qu’ils apprécieront. Cela concerne l’engagement, car en engageant, vous pouvez mieux vous placer auprès de vos relations, comprendre ce qui intéresse votre communauté et vous faire une idée du moment où elle est active sur la plateforme. Alors comment engager sans perdre son temps ? Voyons ça.

De nombreux experts vous donneront le nombre exact de personnes que vous devriez suivre ou non (ce qui est une mauvaise stratégie, dès le départ) ou le nombre de commentaires que vous devriez laisser par jour, mais on n’y croit pas. C’est une question de qualité plutôt que de quantité. C’est pourquoi on recommande vivement la stratégie d’engagement de 10 minutes. Si vous passez 10 minutes à engager 3 fois par jour, cela représente 30 minutes d’engagement par jour et cela s’additionne rapidement ! (Et ce n’est pas tant que ça vu que les utilisateurs passent en moyenne 27 minutes sur Instagram).

Et ce n’est pas seulement 30 minutes passées coincé dans un trou noir d’Instagram à défiler sans fin. C’est 30 minutes de construction stratégique de la communauté.

Voici, par exemple, à quoi cela pourrait ressembler :

  • Passez 10 minutes à engager et à commenter sur les comptes auquels vous êtes déjà abonnés. Faites-le à des moments différents chaque jour et, en plus d’établir des liens plus solides avec les personnes auxquelles vous êtes abonnés, cela vous aidera à comprendre quand votre communauté est active sur Instagram.
  • Quelques heures plus tard, passez 10 minutes de plus à interagir et à commenter un flux de hashtag spécifique, qui comprend de nouveaux comptes. C’est utile pour voir quels types de contenu sont tendance ou apparaissent sur la page d’exploration. Les gens aiment-ils les vidéos, les citations d’images ou les messages à images multiples ? Vous pouvez améliorer votre classement en étudiant cela.
  • Quelques heures plus tard, passez encore 10 minutes à regarder les utilisateurs qui ont récemment interagi avec vous. Assurez-vous que vous avez répondu à leurs commentaires et questions et allez sur leur profil pour commenter quelque chose et les suivre. Vous vous souvenez de ce signal de classement des relations ? Ces 10 minutes renforcent ce signal de relation avec les personnes déjà engagées avec vous.

La chose la plus importante que vous puissiez faire pour attirer plus d’abonnés sur Instagram est peut-être d’arrêter de les considérer comme des abonnés et de commencer à les considérer comme votre communauté. Cela peut paraître banal, mais c’est aussi vrai. Les réseaux sociaux deviennent plus faciles à gérer et beaucoup plus funs lorsque vous réalisez qu’il s’agit d’une communauté et non d’une compétition.

Dites-nous combien d’adeptes vous voulez l’année prochaine. Quels sont vos moyens préférés les attirer ?