Sélectionner une page
Trello : l’outil parfait pour votre calendrier éditorial

Trello : l’outil parfait pour votre calendrier éditorial

Si vous avez bien suivi nos conseils, vous devriez déjà tout savoir sur l’art et la manière de créer votre calendrier éditorial. Pour ce qui est du contenu, on vous laisse gérer ! Pour ce qui est de la planification – on vous l’accorde – l’exercice qui peut s’avérer fastidieux pour certains… Fort heureusement, il le devient beaucoup moins en utilisant le bon outil. Dites bonjour à  Trello !

 

Trello, kézako ?

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Trello, il s’agit d’un outil de gestion de projet gratuit qui fonctionne avec un système de listes et de cartes. Le gros plus de cet outil, c’est que vous pouvez inviter autant de personnes que vous le souhaitez à travailler sur votre projet. 

Sur une carte, vous pouvez écrire des commentaires, télécharger des pièces jointes, créer des check-list, ajouter des étiquettes et des délais à respecter, attribuer des tâches à un membre de l’équipe, etc. On vous l’assure, rien de sorcier, et vous maîtriserez le « drag and drop » à la perfection ! Cerise sur la gâteau : on dit adieu aux mails multi-destinataires auxquels personne ne répond.

Pourquoi les fonctionnalités de Trello sont parfaites pour votre calendrier édito

Outre les fonctionnalités ‘classiques’ proposées par la plupart des outils, que sont la rédaction de commentaires ou le téléchargement de pièces jointes, Trello vous permet d’aller encore plus loin dans la gestion de votre projet. Et croyez-nous, pour un calendrier éditorial, c’est le feu !

Les check-list

Sur chacune de vos cartes, vous avez la possibilité de créer des check-list. Vous commencez à connaître notre passion pour les to-do list, non ?

Pour votre calendrier éditorial, la check-list sera parfaite pour lister des idées de contenus (idées de posts pour vos réseaux sociaux ou bien sujets de blog), ou pour diviser une tâche complexe en plusieurs actions facilement réalisables.

Ajoutez à cela l’immense satisfaction de pouvoir cocher les tâches accomplies et regarder la jauge se compléter, que du bonheur !

Les étiquettes

Vous allez adorer attribuer des étiquettes à vos cartes ! L’intérêt vous votre calendrier éditorial ? En ce qui nous concerne, nous nous en servons pour indiquer sur quel réseau social nous publierons un contenu donné, ou encore pour classer des sujets de blog par thématique. Le système d’étiquette est également idéal pour indiquer le stade d’avancée d’une carte.

Eexemple pour la validation des posts sur les réseaux sociaux : en cours de création / en attente de validation / validé / à corriger / à refuser.

Les deadlines

Dernier point, vous avez la possibilité d’indiquer une deadline et un rappel à vos cartes. Une fonctionnalité très pratique pour planifier tous vos contenus et garder une vue d’ensemble sur votre calendrier.

Quelques idées de calendrier éditorial sur Trello

Pour rappel, vous trouverez ci-dessous les différents éléments que peut contenir votre calendrier éditorial :

  • le sujet ou le titre de votre publication 
  • le texte rédigé
  • le ou les visuels
  • la date et l’heure de publication
  • le nom de la personne chargée de la rédiger / planifier
  • les plateformes sur lesquelles vous publierez

Vous pouvez évidemment ajouter ou retirer des informations sur votre carte selon vos besoins mais disons qu’il s’agit ici des éléments de base. Concernant l’organisation même de votre tableau, voici quelques exemples...

1/ Un tableau Trello par type de contenu

Idéal pour réfléchir de manière plus globale sur votre stratégie de contenu, un tableau par type de contenu vous aide à catégoriser vos idées d’article et à les étoffer en fonction de votre veille. En un coup d’oeil, repérez les sujets pour lesquels vous disposez du plus de ressources (visuels, texte, vidéo, contact d’une personne à interviewer…) et donc que vous pourrez rédiger facilement. De la même manière, prenez garde à ceux qui vous demanderont plus de temps pour pouvoir vous organiser à l’avance !

2/ Un tableau par mois

Très utile si vous postez plusieurs fois par mois et/ou sur différentes plateformes, le format du tableau au mois vous permet de créer des cartes par réseaux sociaux ou par type de contenu. Dans cet exemple, une carte = une publication. L’intérêt de cette organisation est de visualiser rapidement si nous abordions suffisamment de sujets dans des catégories différentes : recettes, lifestyle, humour…

3/ Un tableau sur une année

Enfin, vous pouvez tout à fait vous créer un tableau sur une année où chaque liste peut correspondre à un mois. Les étiquettes pourront alors vous aider à classer les cartes par plateforme, par type de contenu ou par priorité ! Comme précédemment, chaque carte correspond à une publication, ce qui nous permet de facilement les déplacer d’un mois à l’autre en fonction des sujets que nous souhaitons aborder, des différentes opérations commerciales en cours ainsi que des fêtes et autres dates importantes du calendrier.

 

Comme vous le devinez sûrement, il n’existe pas une, deux ou trois possibilités d’agencer son tableau mais bien des millions (oui, oui). Libre à vous, selon vos priorités et contraintes, de trouver la meilleure présentation pour visualiser l’information rapidement et vous aider à optimiser votre programmation.

Enfin, il est tout à fait possible de cumuler différents modèles comme dans notre cas : un tableau à l’année pour fixer la stratégie globale, un tableau par mois pour définir le contenu puis pourquoi pas, un tableau d’inspiration, un tableau to-do, etc. Le tout est que cela doit vous faciliter la vie, et non pas devenir une contrainte !

À vous de jour maintenant, n’hésitez pas à nous envoyer une capture d’écran de votre tableau et / ou à nous poser toutes vos questions !

Comment plaire à l’algorithme de TikTok ?

Comment plaire à l’algorithme de TikTok ?

Vous aimeriez comprendre les mystères de l’algorithme de Tik Tok et propulser vos vidéos dans la célèbre rubrique « For you » (« Pour toi ») ?  

Comme sur la plupart des autres plateformes, les algorithmes font la pluie et le beau temps. Et pour ne pas subir la foudre, autant comprendre comment tout ça fonctionne

On vous explique aujourd’hui quelques moyens d’optimiser la diffusion de votre contenu

 

3 choses à savoir sur l’algorithme de Tik Tok 

#1 Il faut envoyer les bons signaux

Je le repète souvent mais les algorithmes sont bêtes et méchants.

Et l’algorithme de TikTok n’échappe pas à la règle ! Pour que votre contenu soit repéré par celui-ci, il va falloir lui envoyer des signaux positifs. Plus votre vidéo genérera des signaux forts, plus l’algorithme la diffusera à un plus large bassin d’audience.

Il se pourrait même – si vous cochez toutes les cases de TikTok – que vous atterissiez dans la rubrique « Pour toi ». Le Saint-Gral du tiktok-eur . Cette rubrique permet en effet d’atteindre des personnes qui ne vous suivent pas – une belle opportunité de gagner des followers et de devenir viral.

Encore faut-il les connaître.

Voici quelques signaux positifs à prendre en compte :

 

Les replay

La première chose que TikTok recherche, ce sont les boucles, c’est-à-dire le nombre de fois que les gens rejouent votre vidéo.

Pour avoir une idée de la fréquence à laquelle cela se produit avec votre contenu, consultez vos statistiques !

Les statistiques ne sont par contre accessibles que pour les comptes Entreprise ou Créateur. Assurez-vous que cela soit votre cas en vous rendant dans vos paramètre de compte. 

Une fois cela fait, cliquez sur les trois points en haut à droite de votre profil. Lorsque l’écran Paramètres et confidentialité apparaît, choisissez  Ensemble entreprise>Données analytiques ou Outils pour les créateurs> Données analytiques, en fonction de votre type de compte.

Ensuite, ouvrez l’onglet Contenu et regardez la durée moyenne de visionnage de vos vidéos.

Selon la durée initiale de votre vidéo, vous saurez vite si celle-ci a été visionné deux fois de suite (ou plus !). 

Si c’est le cas, bien joué – c’est du pain béni pour l’algorithme de TikTok !

La completion de vos vidéos

À l’inverse, si les utilisateurs ne regardent pas vos vidéos jusqu’au bout – c’est une pénalité !

D’où les mille et un stratagèmes déployés avec plus ou moins de brio pour vous faire tenir en haleine jusqu’à la chute.

Évitez donc les vidéos trop longues au profit de formats courts et dynamiques.

 

L’engagement

De la même manière que sur d’autres plateformes, réussir à générer de l’engagement (j’aime, commentaire, partage) est primordial !

Dans l’ordre d’importance, il vous faudra :

  • obtenir des partages

Si les utilisateurs cliquent sur la flèche en bas à droite de leur écran, ils peuvent transmettre une de vos vidéos à leurs amis. Le plus ? Cet envoi peut se faire sur d’autres plateformes type Messenger. Pratique !

  • avoir des commentaires (et y répondre) 

Vous n’avez pas remarqué que les vidéos les plus virales ont souvent un nombre important de commentaire ? Pour encourager la discussion, pensez à bien répondre en retour !

  • et pour finir les « j’aime »

Même s’ils ont moins d’impact que les partages et les commentaires, cela reste la première chose que les utilisateurs voient de votre vidéo. C’est donc une égo-métrique utile !

 

#2 Améliorer son scoring

Dans la dure jungle de TikTok, votre compte est noté par la plateforme pour décider du nombre de fois où elle diffusera vos contenus.

On parle de score d’autorité.

À savoir que ce score est attribué par thématique. Donc à vous de voir si vous souhaitez vous positionner dans la catégorie Humour, Food…

Conseil n°1 : ne vous dispersez pas et restez focalisé sur une thématique bien précise !

Conseil n°2 : Soignez vos 5 premières vidéos. Ce sont celles qui vont déterminer principalement votre score. Oubliez donc les crash-test et produisez tout de suite vos 5 meilleures vidéos.

 

#3 Soyez le plus proche de votre public cible

Si vous ciblez une audience d’une région / d’une ville, sachez que l’algorithme de TikTok privilégie les personnes proches de vous géographiquement.

Dans la même veine, tâchez de renseignez la langue et le pays correspondant au marché que vous visez.

Enfin, l’algorithme de TikTok aura également tendance à vous montrer à des personnes qui se comportent comme vous. Qui suivent les mêmes hastags. Qui s’engagent sur les mêmes types de contenus. Qui suivent les mêmes tendances, etc.

Soyez donc à l’image de la communauté que vous aimeriez animer.

On espère qu’avec tout ça, vous êtes prêts à conquérir TikTok ! 🕺🏻 Partagez-nous en commentaire votre avis sur la question : quels sont vos astuces pour brosser l’algorithme de TikTok dans le sens du poil ? 

4 chiffres à retenir sur les réseaux sociaux et les jeunes (2021)

4 chiffres à retenir sur les réseaux sociaux et les jeunes (2021)

La dernière étude de Diplomeo sur les jeunes et les réseaux sociaux est sortie le mois dernier. Une enquête menée auprès de plus de 4 mille jeunes de 16 à 25 ans, sur leur utilisation quotidienne des réseaux sociaux. Evidemment, on ne pouvait pas passer à côté ! Retour sur les 4 grandes tendances qui ont retenu notre attention.

1. Instagram reste la référence

Commençons par la plateforme qui demeure, cette année encore, en haut du podium des réseaux sociaux les plus utilisés par les jeunes. Tendances, mode, food, voyages, Instagram est en effet utilisé par 82% de jeunes interrogés dans l’étude (contre 64%en 2017).

Sur fond de belles photos et de vidéos dynamiques, Instagram est bel et bien la plateforme préférée (et la plus addictive !) de la génération Z, qui l’utilise à de nombreuses fins : passer le temps, s’informer, échanger, partager…

Il est donc devenu indispensable aujourd’hui de penser un plan d’action et une stragie sur Instagram pour votre communication digitale, surtout si votre cible est jeune.

2. Tiktok, le grand gagnant de 2020

S’il y a bien une plateforme à qui le confinement de 2020 a réussi, c’est TikTok ! Et pour cause : alors que l’année dernière seulement 10% des jeunes interrogés disaient utiliser Tiktok en 2019, ils étaient 38% l’année dernière… Et il y a fort à parier que l’ascension ne s’arrêtera pas là !

Même si les filles sont plus présentes sur l’application (46% contre 30% de garçons), c’est surtout du côté de l’âge que la différence se fait le plus ressentir : 57% des 16-18 ans y sont présents contre 26% des 20-25 ans !

Votre coeur de cible vise les 16-20 ans ? Alors oui, Tiktok pourrait bien être une plateforme stratégique à adopter pour votre communication digitale !

 

3. Facebook devient old school

Alors que 93% des jeunes de 16 à 25 ans étaient présents sur Facebook en 2017, ils n’étaient plus que 54% l’année dernière (en passant à 67% en 2018 et 61% en 2019) ! Notons d’ailleurs que 10% des interrogés ont supprimé leur compte de la plateforme en 2020, bien souvent soit par manque d’intérêt pour les contenus trouvés, soit parce qu’ils n’y sont plus présents.

Comme Tiktok, on observe là aussi une différence entre les générations. En effet :

  • 72% des 16-18 ans n’utilisent tout simplement pas Facebook
  • 68% des 20-25 ans y sont encore présents.

Ces informations sont à prendre en compte si vous touchez une cible jeune. Facebook est-il encore un réseau suffisamment pertinent pour votre communication digitale ?

4. Les réseaux sociaux pour se divertir, mais pas que !

La grande majorité de la génération Z est donc présente sur une moins une plateforme sociale et la tendance ne semble pas prête de s’inverser. L’étude de Diplomeo s’est également penchée sur l’utilisation des réseaux sociaux par les jeunes.

Le divertissement et le loisir est effectivement le premier motif d’utilisation :

  • 85% des jeunes utilisent les réseaux sociaux pour discuter avec leurs amis
  • 74% pour passer le temps
  • 58% pour se détendre.

On constate également que les plateformes sociales sont utilisées à bien d’autres fins :

  • 73% des jeunes s’informent directement sur les réseaux sociaux (Instagram en tête, suivi de Twitter)
  • 36% s’en servent pour travailler (Instagram et Linkedin étant les plateformes les plus plébiscitées)
  • 16% y voient une possibilité de débattre sur des sujets
  • 15% les utilisent pour stalker (la base tout de même 😉).

Notons enfin que l’utilisation première des réseaux sociaux pour les jeunes étant d’échanger avec leurs proches, ils ont là aussi leurs applis de prédilection :

  • Whatsapp : 63% des jeunes l’utilisent
  • Messenger : 54%
  • Snapchat : 53%.

Alors, quel est votre plan d’action sur les réseaux sociaux cette année ? Et comment allez vous l’adapter à votre cible ?

Retrouvez l’étude complète de Diplomeo par ici et l’infographie par là.

Photo by Josh Rose ; Gian Cescon ;

Tik Tok : les success story de 2020

Tik Tok : les success story de 2020

Tik tok fait partie des plateformes qui ont explosé en 2020 ! Le confinement n’y est évidemment pas pour rien. Le réseau social réunit deux qualités primordiales : il est divertissant et addictif !

On vous met au défi de réussir à y rester « seulement » un quart d’heure… 😉

Si votre marque s’adresse aux plus jeunes, on vous conseille de vous y intéresser ! Mais avant de vous lancer, voyons quelques stratégies de marque qui ont cartonné cette année…

 

1. Alimenter un compte de marque sur Tik Tok

Commençons par le moins évident… Et oui contrairement à d’autres plateformes, alimenter un compte Tik Tok demande beaucoup d’effort pour une marque. Le format vidéo ainsi que la nécessité de réagir très rapidement pour ne pas rater les dernières tendance peuvent être des freins importants. Toutefois, plusieurs marques ont réussi à tirer l’épingle de leur jeu. 

Merci Handy

Entre mise en avant produit et coulisse de l’entreprise, la marque a conquis le coeur de sa communauté (très active sur la plateforme !). 

Sephora France

L’enseigne se distingue par son contenu divertissant et ses montages recherchés. Elle joue sur l’expérience en magasin autant que sur ses produits avec beaucoup d’humour !

@sephorafrance TAG une personne qui collectionne les palettes 😭❤️ ##sephorafrance ##makeupaddict ♬ son original - SEPHORA

Gymshark

Pour alimenter son compte, la marque mise sur l’User Generated Content, autrement dit le contenu créé par ses propres utilisateurs ! 

@gymshark Which is your favourite outfit 💙 or 💖? @gabifuller2 ##gymshark ##fyp ##summervibes ♬ FlyBoyFu - Laffy Taffy (Remix) - Tik Toker

2. Lancer un challenge

 

Le #MaoamChallenge par Haribo

Pour son #MaoamChallenge, Haribo encourageait sa communauté à illustrer par la danse l’effet provoqué par ses bonbons  « Maoam ». 

La marque s’est associée avec plusieurs influenceurs dont @sachasmiles (837k followers) pour lancer le challenge. 

@sachasmiles Les bonbons me rendent complètement fou 😂 À vous de faire le ##MAOAMChallenge qu’on rigole !! 👀 ♬ son original - Sacha Smiles

McDonald’s France

La chaîne de fast-food est le spécialiste des challenges sur Tik Tok ! En collaboration avec des influenceurs, plusieurs challenges ont déjà été lancé sur leur compte. 

@marosafr ##CBOChallenge##mdr quelles sont les vielles expressions de ta mère? 😂##pourtoi##comedie@tiktok_france e ♬ son original - ⓢ 📸

Le #InMyDenim challenge de Guess

La consigne est claire : « Montrez-nous comment vous stylisez votre denim ». Avec plus de 40 millions de vues, le challenge encourageait les clients de la marque a partagé leur avant / après en Guess. 

Undiz

A travers le hashtag #FundizFair, la marque a encouragé sa communauté à réaliser une vidéo faisant apparaître une tenue Undiz. Des cartes cadeaux étaient à la clef pour les meilleurs contenus, un bon moyen de les motiver ! 

@maryneponsard Au réveillon, vous êtes plutôt 1 ou 2 ? ❤️ ##FUNDIZFAIR @undizfamily ❤️ ♬ FUNDIZFAIR - Undiz

3. S’associer avec des influenceurs

Too Faced 

Un bel exemple de placement produit ! La marque s’est associée avec l’influenceuse Kristen Hancher (24,7M de followers) pour présenter un de ses mascaras. Vous pouvez d’ailleurs retrouver le hashtag #SponsoredContent dans la description. Ce qui n’enlève rien à l’efficacité de la publication ! 

@kristenhancher DAMN my lashes look THICK! Wearing the @toofaced DAMN GIRL mascara ##TooFacedPartner ##TFDamnGirl ##sponsored ♬ When I Get Going - Kallico

Levi’s

La marque a proposé une opération de co-création de produit avec certains influenceurs, dont Callen Schaub (4,4 M de followers). 

Celui-ci a ainsi pu créer son propre jean Levi’s et partager tout le processus de fabrication avec sa communauté. 

@callenschaub Loved creating my oddly satisfying Levi's jeans last month. Get my bespoke design at Levi.com! ##ad ♬ original sound - Callen Schaub

Gucci 

Quoi de mieux pour une marque de luxe pour rajeuner sa clientèle ? Gucci s’est ainsi appuyé sur l’influenceuse mode et beauté Sananas pour présenter sa collection printemps / été. 

@sananas Sliding into summer ☀️Vous préférez quel look ? ##toosieslide ##fashion ##springoutfit ##fy ♬ Toosie Slide - Drake

The Ordinary 

La marque a connu un réel engougement sur la plateforme grâce à des démonstrations réalisées par des influenceurs. Son produit phare a d’ailleurs été en rupture de stock plusieurs semaines le temps que The Ordinary réagisse.

La liste n’est pas exhaustive, bien au contraire… N’hésitez pas à nous partager vos campagnes préférées à votre tour ! 

Si l’envie vous vient de tester la plateforme, sachez que vous pouvez également faire de la publicité (qui n’est pas encore trop coûteuse car peu utilisée à l’heure actuelle !). On vous en parle l’année prochaine ! 😉