Sélectionner une page

Vous publiez votre article de blog toutes les semaines et êtes réglé.e comme une horloge lorsqu’il s’agit de le relayer sur votre newsletter. Vos nouveaux billets sont publiés automatiquement les réseaux sociaux et vous les repartagez jusqu’à plus soif. Enfin, vous laissez des commentaires sur les blogs des autres et faites tout ce que vous pensez utile pour faire savoir que le vôtre existe également. 

Et c’est déjà un bon début ! Pourtant, le trafic n’est toujours pas au rendez-vous. Peut-être faites vous l’une des 3 erreurs ci-dessous…  

3 erreurs de création de contenu que vous commettez peut-être…

1. Vous simplifiez trop

Soyez évident. Pensez à la personne qui débarque sur votre site, votre article, votre email, ou votre catalogue pour la toute première fois. Demandez vous toujours : qui suis-je ? Qu’est-ce que je veux transmettre ? Et à qui ?

Vous souhaitez que votre style d’expression soit amical et conversationnel ? Très bien. Mais n’oubliez pas de mettre en avant et d’expliquer la raison évidente pour laquelle vos visiteurs doivent lire ou faire quelque chose sur votre site / blog. Voici un petit exemple :

Avant :
« Vous l’avez demandé. Nous l’avons fait. La voici : la recette du succès. »

Après :
« Vous vous demandiez comment apprendre à votre chat à utiliser les toilettes ? Voici le secret. La formule secrète, étape-par-étape qui vous permettra de ne plus jamais avoir à changer la litière. »

Je vous vois sourire… Pourtant, c’est un concept établi : l’idée est de démontrer comment être spécifique et direct, sans laisser de doute sur ce dont vous parlez.

Halte à la confusion. Soyez réel. Soyez direct.

2. Vous essayez de couvrir trop de sujets

Vous souhaitez expliquer à vos lecteurs une méthode étape-par-étape, dans un article de blog dédié ? Par exemple, comment découper un objectif global en tâches. Sauf qu’au milieu de l’article, vous mentionnez un nouveau sujet, sur comment améliorer votre productivité… Même si ces deux sujets sont liés et qu’ils ont tout à voir l’un avec l’autre, vous donnez trop d’informations à votre lecteur.

N’oubliez pas : un article = un sujet.

Ne vous éparpillez pas : choisissez des sujets précis lorsque vous abordez un thème large. Non seulement vous aurez plus de matière pour nourrir votre calendrier éditorial, votre optimiserez votre SEO à fond et serez beaucoup plus utile à vos lecteurs ! 

D’ailleurs, peut-être êtes-vous assis.e sur une mine d’or sans le savoir ?

Par ailleurs, tout comme il est inutile de couvrir trop de sujets à la fois, il est aussi contreproductif d’en attendre trop de vos visiteurs. Souhaitez-vous qu’ils se dirigent sur une page en particulier ? Qu’ils cliquent sur un bouton précis ? Qu’ils partagent ? Réfléchissez et concentrez-vous sur une seule et unique action que vous attendez d’eux.

3. Vous vous adressez à tout le monde au lieu d’une personne en particulier

C’est une erreur que j’ai commise moi-même avec mon blog personnel. Et là encore, les conséquences peuvent être sans appel : un manque de trafic qui se fait cruellement sentir.

Lorsque vous vous contrez sur un sujet, tâchez de vous adresser aux personnes spécifiquement intéressées par ce même sujet.

Pourquoi ? Même si vous vous dites qu’il faut plaire au plus grand nombre, il est plus pertinent de ne s’adresser qu’à une seule cible à la fois. Elle sera plus encline à revenir, à partager et à approfondir la relation.

C’est un peu comme dans la « la vie réelle » finalement… Êtes-vous ami.e avec tout le monde ? Et voudriez-vous vraiment l’être ? Ok. Alors arrêtez d’essayer de plaire à trop de monde, restez vous-même, vous et votre marque !

Et maintenant, comment améliorer votre création de contenu ?

Quelque soit l’erreur (ou LES erreurs) que vous commettez, prenez le taureau par les cornes mettez-vous au travail :

  • Si vous simplifiez trop : écrivez un article sur un sujet précis, pour une cible précise avec un langage clair, pour que la personne qui atterrit sur votre site/blog/newsletter sache immédiatement de quoi vous parlez.
  • Si vous essayez de couvrir trop de sujets : prenez votre sujet principal et découpez-le en mini-sujets. Ensuite, et seulement ensuite, attaquez la rédaction de votre billet. Rincez. Essorez. Recommencez.
  • Si vous vous adressez à tout le monde au lieu d’une personne en particulier : faites l’une des actions ci-dessus et assurez-vous que vous savez exactement à qui vous vous adressez.

N’hésitez pas à nous dire si vous êtes coupable de l’une des erreurs mentionnées dans cet article ! Soyez courageux et partagez-nous vos impressions.

 

Photo by Ameer Basheer ; davide ragusa on Unsplash