Sélectionner une page

Les indicateurs de performance ont mis un moment à arriver sur Instagram. Depuis que les marques et influenceurs ont pris possession de la plateforme et quand officiellement Facebook a repris les rennes, les choses ont considérablement évolué.

Il est en effet désormais possible d’accéder à un certain nombre de statistiques en utilisant notamment un compte Instagram Business.

I. Où accéder à ses indicateurs de performance Instagram ?

a. Dans vos paramètres de compte

Vous retrouvez la rubrique « Statistiques » en clinquant en bas à droite sur Paramètres puis sur « Mes statistiques ». Cette rubrique est divisée en 3 parties : votre activité, votre contenu et les personnes qui vous suivent

2. Sous vos publications 

Lorsque vous sponsorisez une publication (vous lui attribuez un budget publicitaire), vous avez également accès à des indicateurs de performance spécifiques.

Rendez-vous sur la publication concernée et cliquez sur « Voir les indicateurs de campagne ».

Comme vous pouvez le constater, Instagram vous livre un nombre important d’indicateurs de performance que vous pouvez choisir d’intégrer à votre reporting.

Il n’est toutefois pas forcément pertinent de les suivre tous ! Selon votre stratégie et les objectifs définis, il est préférable de se cantonner aux indicateurs qui vous serviront à analyser les résultats de vos dernières actions.

Voyons ensemble les principaux indicateurs dont vous pourriez avoir besoin.

II. Les indicateurs de performance Instagram à suivre

1. La portée / le reach

Il s’agit d’un des indicateurs les plus importants quand il s’agit d’analyser la performance de votre présence sur les réseaux sociaux. Instagram n’échappe pas à la règle !

Tandis qu’auparavant on assistait à une véritable course aux likes, le débat autour de la suppression de ces derniers poussent les marques à se re-centrer sur d’autres critères.

La portée (ou le « reach » en anglais) montre combien de comptes uniques ont vu votre publication et est donc un critère indispensable pour estimer votre visibilité

Si votre objectif est d’augmenter la notoriété de votre marque et de toucher le plus grand nombre d’utilisateurs possible, concentrez-donc sur la croissance de votre portée

Ainsi, si une de vos publications a une portée plus importante que d’habitude (ou au contraire plus basse !), cela doit vous servir d’apprentissage pour vos futurs posts et stories.

Quel hashtag avez-vous placé ? Quel appel à l’action avez-vous utilisé ? Avez-vous publié à un moment particulier de la journée ? Etait-ce un contenu différent de que vous proposez habituellement ?

Tous ces facteurs peuvent avoir un impact direct sur la portée de votre publication.

Quelle est la différence entre la portée et le nombre d’impression ? 

Ces deux données sont souvent confondues, prenez garde au moment de votre analyse !

Pour faire simple, la portée trace le nombre de vues par compte unique de votre publication, tandis que les impressions représentent le nombre de fois où votre publication est apparu dans un fil d’actualité (une seule et même personne peut donc l’avoir vu 5 fois).

Selon votre objectif, l’un ou l’autre peut-être plus ou moins intéressant :

– avec la portée, je suis sur un objectif de notoriété et souhaite toucher le plus grand nombre de personne possible

– avec les impressions, je cherche à délivrer un message et le faire mémoriser et souhaite donc avoir un nombre répétitions de mon message plus ou moins important.

2. Le taux d’enregistrement

Le nombre d’enregistrement d’une publication est l’un des indicateurs de performance Instagram les plus en vogue !

Les utilisateurs ont en effet la possibilité d’« enregistrer » une publication pour pouvoir la retrouver facilement plus tard. Pour cela, un simple clic en bas à droite du post sur l’icône marque-page suffit.

Ces enregistrements d’utilisateurs sont un signal fort pour l’algorithme d’Instagram car ils sont synonymes d’un réel intérêt de votre contenu.

Ainsi, plus votre publication sera sauvegardée, plus Instagram diffusera celle-ci !

Repérez les contenus les plus sauvegardés sur votre page et tâchez de les répétez.

3. Les ventes

Instagram a bel et bien pris le tournant du e-commerce et a su développé bon nombre de fonctionnalité dans ce sens : tag de produit, catalogue, sticker produit en Story… Et ce n’est pas prêt de s’arrêter !

Pour pouvoir à votre tour suivre vos ventes, il vous suffit d’ajouter des liens UTM (le lien de votre bio par exemple !). Cela vous permettra également de tracer les résultats de vos campagnes via Google Analytics ansi que les revenus générés.

C’est un bon moyen d’évaluer quel type de contenu transforme le plus.

4. Le taux d’engagement 

Comme nous le disions plus haut, les likes sont en voie de disparition sur Instagram ! Face à cela, les commentaires sont devenus LE principal indicateur d’engagement pour les marques.

Le taux d’engagement est un indicateur-clé de la manière dont réagissent vos abonnés à votre contenu. Ainsi, si ces derniers aiment, commentent et partagent votre publication, vous le verrez directement !

Comment le calculer ? Chacun le fait à sa manière mais, en règle générale, il faut diviser le nombre total de réactions (like, commentaire, partage) par votre nombre d’abonné, puis multiplier le résultat par 100 pour obtenir un pourcentage.

Si vous remarquez un fort taux d’engagement, cela signifie qu’une large partie des gens qui vous suivent sont activement engagés . En cas de taux bas, il est temps de regarder de plus près ce qui plaît pas. 

Attention, soyez vigilant lorsque vous comparez des contenus différents. Par exemple, le taux d’engagement des vidéos sont généralement plus bas qu’une publication photo. L’explication est simple : sur des vidéos, les utilisateurs seront engagés en « regardant » simplement celle-ci, non pas forcément en la likant. Comparez ces deux formats en regardant le reach ou le nombre de commentaire plutôt. 

5. Les vues de Stories

Le format Story peut prendre la forme d’une série de photos agrémentées de gif, de texte ou bien encore de minis-vidéos. La seule limite est votre créativité

L’objectif de ce format est de proposer un contenu interactif, dynamique mais surtout qui répond à la curiosité de vos abonnés. 

Le premier indicateur à surveiller est donc le nombre de vues que vos stories génèrent (ou combien de vues vous perdez !). 

Chaque story publiée possède ses propres indicateurs d’impression et de navigation. C’est donc à une première analyse possible. Le plus intéressant reste de comparer la performance d’un ensemble de stories relié à un même sujet. 

Ex : je souhaite publier une recette et publie donc une première story indiquant la recette que je vais détailler, une deuxième story avec la liste des ingrédients, une troisième story avec les premières étapes, etc. L’objectif est de vérifier quel impact a eu cette série de stories dans son ensemble. 

Voici quelques indicateurs que vous pouvez calculer :

  • le taux de completion de vos stories : c’est le nombre de personne qui a regardé votre série de stories d’une traite du début jusqu’à la fin ! Preuve que vous avez réussi à les tenir en haleine ! Pour cela, faites la soustraction du nombre de vues de votre dernière story au nombre total de vues sur votre première story. Divisez ensuite par le nombre de vues de votre première story pour obtenir le pourcentage de personne qui ont vu l’ensemble de votre série.
  • le taux d’abandon après votre première story : l’objectif est d’accrocher l’attention dès la première story en effet ! Il est donc pertinent de calculer combien de personne ont abandonné dès la lecture de cette dernière et n’ont pas continué. Prenez le nombre de vues de celle-ci puis soustrayez le nombre de vues de votre seconde story. Enfin, on divise par le nombre de vues de la première pour obtenir un pourcentage.

6. Le moment de publication

Le jour et l’heure de publication influent fortement sur le taux d’engagement de vos publications !

En effet, gardez-vous de publier aux moments où votre cible est occupée voire… en train de dormir. Il s’agit de déterminer quels sont les créneaux où celle-ci sera le plus réactive et prompte à accueillir votre contenu.

A vous de tester plusieurs plages horaires !

Vous pouvez également garder un oeil dans vos Statistiques, dans la partie Audience. Vous y trouvez un aperçu des moments où votre audience est la plus active.

7. La croissance de vos abonnés 

Garder un oeil sur votre croissance de nombre d’abonnés a toujours été une métrique importante.

Désormais, l’analyse est plus poussée : grâce aux indicateurs d’Instagram, vous pouvez connaître le nombre exact de followers acquis et perdus par jour.

Avoir  ce niveau de précision est précieux pour comprendre quel type de contenu aide à la croissance de votre compte. Ou au contraire entraîne la perte de followers.

Ainsi un pic de désabonnement après une publication peut être un fort indicateur de désintérêt voire de désaccord avec ce que vous promouvez.

Cela étant dit, on en profite pour vous rappeler qu’il vaut mieux une « petite communauté de personnes engagées » plutôt qu’un compte aux millions d’abonnés fantômes !

8. Le trafic 

Il existe différentes manière de drainer du trafic d’Instagram vers votre site internet par exemple. 

Il est par contre plus compliqué de mesurer l’impact de chacune d’entre-elles ! 

Si vous faites partie des chanceux dont le compte dépasse 10k abonnés, vous avez la possibilité d’insérer des liens dans vos stories. Si comme la majorité des cas, cela ne vous concerne pas – sachez qu’il existe des outils tels que Linkin.bio vous permettant d’insérer plusieurs liens dans votre bio et de mesurer le nombre de clic de chacun ! 

Vous avez désormais la liste complète des indicateurs de performance Instagram à suivre de près !

A vous de la personnaliser en fonction de vos besoins spécifiques… 3, 2, 1… Grammez !